Quels sont les parts de marché des fournisseurs d’énergie en France ?

Logo SelectraSelectra, comparateur des fournisseurs d’électricité et de gaz, jugeant utile de faire un bilan d’étape 7 ans après l’ouverture du marché de l’énergie pour les particuliers, a réalisé une étude portant sur un état des lieux détaillé des parts de marché pour l’électricité et le gaz qui se fonde sur le nombre de clients desservis par chaque fournisseur. Ces données ont été obtenues auprès des autorités du secteur (CRE…), et complétées auprès de fournisseurs et dans des articles de la presse économique.

Le marché de l’électrcité

Première constatation, sans surprise puisque la CRE l’avait déjà soulignée dans son bilan récent, le marché de l’électricité est encore largement dominé par les fournisseurs historiques : EDF, qui a l’avantage de la production, fournit un peu plus de 31,5 millions de compteurs sur près de 36,2 millions, et pour l’essentiel au tarif réglementé. Les fournisseurs alternatifs se limitent fin 2013 à 7,9 % de la clientèle.

Parmi eux, GDF Suez arrive en tête, avec les deux tiers de ce segment : l’entreprise s’est rapidement imposée dans le domaine des offres de marché. Direct Energie fournit près du tiers du nombre total de clients des fournisseurs alternatifs et prévoit une progression de 10 % de son portefeuille en 2014. Les autres fournisseurs se partagent les miettes, fonctionnant surtout grâce à l’approvisionnement en électricité « verte » (Enercoop et Planète Oui en priorité, mais à remarquer que Lampiris aussi fait cette offre d’électricité de sources renouvelables exclusivement).

Le marché du gaz

Le marché du gaz s’ouvre plus, car GDF Suez, l’opérateur historique, ne bénéficie pas de l’avantage de la production : l’entreprise s’approvisionne sur les marchés, comme les autres fournisseurs. Ceux-ci ont ainsi réussi à prendre 14 % des parts du marché hexagonal.

Bien qu’avec des tarifs en moyenne plus élevés que ceux de GDF Suez, EDF, s’appuyant sur sa notoriété et une campagne d’appels à ses abonnés d’électricité pour leur proposer du gaz, a gagné 780 000 clients, soit une large majorité des offres de marché. Puis vient Eni, groupe italien qui a intégré le marché en absorbant Altergaz, il compte actuellement 245 800 clients, soit 18,6 % du total des fournisseurs alternatifs. Il est talonné par Direct Energie – 220 000 clients, soit 16,6 % du même total. Lampiris, groupe belge qui fournit actuellement le gaz le moins cher du marché, s’est fait connaître grâce à l’offre en partenariat avec l’UFC Que Choisir (Gaz moins cher ensemble). Celle-ci lui a permis de faire un entrée fracassante, avec d’un coup près de 71 000 clients de plus, portant son portefeuille total à 76 600 clients. Le groupe compte que ses parts de marché progressent encore suite à ce coup médiatique.

Les ELD

Restent les entreprises locales de distribution (ELD), 170 petits fournisseurs historiques présents sur 5 % du territoire, qui approvisionnent un peu plus de 1,5 million de compteurs d’électricité et 440 000 compteurs de gaz. Elles sont encore en situation de monopole de fait sur leurs territoires respectifs. Le paysage français compte enfin une petite dizaine de fournisseurs alternatifs de taille très réduite tels qu’Alterna, Proxelia et énergem, qui totalisent moins de 5000 clients pour l’électricité et moins de 1000 pour le gaz. Fondés au moment de l’ouverture du marché de l’énergie par des ELD soucieuses d’anticiper les pertes entraînées par l’arrivée de la concurrence sur leurs territoires, ils ne s’inscrivent pas dans l’immédiat dans une forte perspective de croissance.

Source : Selectra

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5