WWF réagit au projet de loi sur la transition énergétique

transition energétiqueA la suite de la présentation du projet de loi de programmation que nous avons évoqué il y a peu, WWF-France vient de réagir en publiant un communiqué mi-figue, mi-raisin qui se résume par son titre : Du concret,  du flou, une impasse.

WWF commence en effet par saluer des avancées concrètes vers un nouveau modèle énergétique en France, et remarque notamment que la réduction à 50 % de la part du nucléaire dans le mix énergétique français est à présent acté. De même, l’organisme souligne des mesures allant dans le bon sens : l’obligation de rénovation ou la systématisation des travaux de rénovation ; la lutte contre la précarité énergétique avec les « chèques-énergie » ; les dispositions sur les véhicules électriques et les bornes de recharge. Philippe Germa, directeur général de WWF-France, estime que « Les mesures du projet de loi sur la transition énergétique témoignent d’une envie de la France d’avancer. Une transformation s’opère déjà dans certains territoires vers un nouveau modèle plus respectueux de l’environnement, du bien-être des citoyens, de leur santé et du vivre ensemble, source de nouveaux emplois et de croissance. La loi sur la transition énergétique devra amplifier le mouvement, avec des objectifs plus ambitieux, comme sur les renouvelables, les économies d’énergie et la mobilité. »

Par contre, en ce qui concerne la sobriété énergétique et la vision industrielle, on reste, selon l’association, « dans un flou inquiétant » car le projet de loi ne fixe aucun objectif d’économies d’énergie d’ici 2030. De plus, elle constate un manque d’efficacité à entraîner l’ensemble des acteurs vers des objectifs fixés : pas de cadre, ni d’outils simples pour y parvenir, ce qui fait réagir Pierre Cannet, responsable climat et énergie : « On voit à peu près où l’on va, mais on ne sait pas encore vraiment comment y aller. Cette loi entraînera-t-elle vraiment l’ensemble des acteurs de la société française vers un nouveau modèle énergétique, bénéfique pour l’environnement, les citoyens, les emplois et la croissance en France ? C’est la question que les élus devront se poser lors de l’examen à venir. » Pour investir dès maintenant dans la transition énergétique, il faut mobiliser et favoriser le développement de solutions innovantes. Or, pour cela, une loi efficace pour tous ces acteurs est nécessaire.

En ce qui concerne le nucléaire enfin, WWF estime que nous sommes toujours dans l’impasse : pas de sécurisation des financements nécessaires pour faire face au démantèlement des centrales nucléaires, ni aucun élément tangible sur un changement de gouvernance de l’énergie nucléaire. Ainsi, conclut Philippe Germa : « Il est temps que la France acquiert la maturité nécessaire pour évaluer et débattre sereinement du nucléaire ainsi que de sa gouvernance. Si nous ne sortons pas de l’impasse dans laquelle nous nous sommes progressivement mis ces dernières décennies, impasse pointée par le rapport Brottes/Baupin, nous ne serons pas en capacité de rentrer de plain-pied dans la révolution énergétique qui est en train de se dessiner au niveau mondial. Le WWF appelle à un sursaut en ce domaine. »

Source : WWF-France

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5