Nouvelle hausse des émissions de CO2

Global Carbon ProjectLe consortium d’organismes internationaux, Global Carbon Project (GCP) vient de rendre public un bilan assez catastrophique des émissions de dioxyde ce carbone pour l’année 2013, proche du scénario le plus pessimiste imaginé par la communauté scientifique. Il confirme de plus que ces émissions sont actuellement hors de contrôle.

La combustion des ressources fossiles et les cimenteries ont émis 36 milliards de tonnes de CO2, soit 2,3 % de plus qu’en 2013, la déforestation 3,3 milliards. Soit un total de 39,3 milliards de tonnes pour des émissions exclusivement anthropiques, un nouveau record.

En tête, bien entendu et depuis plusieurs années déjà, la Chine (28 % des émissions mondiales en 2013), désormais devant les Etats-Unis. Même en rapportant ses émissions à sa population, elle « rattrape son retard » : ses émissions surpassent désormais celles de l’Union Européenne par habitant. Par contre dans ce domaine, les Américains caracolent franchement en tête, émettant 2 à 3 fois plus par habitant. Si l’on ajoute les émissions de la Chine, des Etats-Unis, de l’Union Européenne et de l’Inde, on arrive déjà à 58 % des émissions totales de CO2.

Celles-ci sont en progression de 4,2 % pour la Chine (le plus faible taux d’augmentation depuis 2007-2008 !), 2,9 % pour les Etats-Unis et 5,1 % pour l’Inde (portée par une forte croissance économique et une détérioration de l’efficacité énergétique de son économie. Elles ont par contre baissé de 1,8 % en Union Européenne, mais celle-ci exporte environ un tiers de ses émissions vers la Chine et d’autres producteurs par les biens et les services importés. Si l’Union Européenne en diminue que de 1,8 % ses émissions, c’est du fait d’une économie faible, le déclin des émissions de certains pays étant compensé par le retour au charbon conduit par la Pologne, l’Allemagne et la Finlande. En fait, en tenant compte des transferts précédemment cités, ses émissions « ne sont que stabilisées. »

Si la tendance actuelle se poursuit, vers 2019, la Chine émettra plus de CO2 que les Etats-Unis, l’Union Européenne et l’Inde réunis. Or, aux Etats-Unis aussi les émissions de gaz à effet de serre sont reparties à la hausse, alors qu’elles étaient en recul de puis 2008, sous l’effet d’un rebond du charbon. Pour limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C, les émissions doivent rester sous un certain seuil, or, explique le climatologue Philippe Ciais,  chercheur au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement et membre du GCP, « Nous connaissons à peu près la quantité totale de carbone que nous pouvons émettre dans l’atmosphère en restant ‘probablement’, c’est-à-dire avec deux chances sur trois, sous la barre des 2 °C.  Or si on fait le compte, on voit que nous avons émis depuis la révolution industrielle les deux tiers de cette quantité. Il ne nous en reste plus qu’un tiers à émettre, ce qui représente environ trente ans d’émissions au niveau actuel. »

Sources : Le Monde, Enerzine

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

2 Commentaires à “Nouvelle hausse des émissions de CO2”

  1. StephP dit :

    Chaque pays se doit de prendre les mesures nécessaires pour consommer moins d’énergie. Les émissions de CO2 émises sont astronomiques, les politiques comme les citoyens peuvent et doivent contribuer à la baisse de ces chiffres. Il ne suffit parfois que de quelques gestes simples !

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5