Accord de Paris : ratification européenne acquise

Actualités du Parlement européenLe Parlement Européen vote la ratification de l’Accord de Paris sur le changement climatique le 4 octobre, après le feu vert donné par le Conseil spécial des Ministres de l’Environnement. Cette décision permet de remplir le second critère nécessaire à son entrée en vigueur :  avec l’Europe, les pays l’ayant déjà ratifié dépassent le quota des 55 % d’émissions mondiales de gaz à effet de serre, d’autant plus facilement que l’Inde (4,1 % des émissions) a elle aussi annoncé sa ratification.

L’accord de la COP21 entrera en effet en vigueur le trentième jour suivant la date à laquelle au moins 55 parties (sur 197) à la Convention comptant au total pour au moins environ 55% des émissions totales mondiales de gaz à effet de serre auront déposé leurs instruments de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion auprès du dépositaire des Nations Unies. Les deux critères étant désormais remplis, plus rien ne s’oppose à sa mise en application.

Le président de la commission de l’environnement, Giovanni La Via, estime que cette décision permet à l’UE de rester un chef de file dans l’action climatique :

Je salue la décision prise par les ministres de l’environnement pour permettre une ratification rapide par l’Union européenne. Cette décision permettra au Parlement de conclure l’accord, enverra un signal fort et mettra en évidence le leadership de l’UE et de ses États membres et leurs efforts continus pour lutter contre le changement climatique au niveau international.

La perspective que l’accord de Paris puisse entrer en vigueur sans la signature de l’UE, compte tenu du leadership de l’UE en matière de lutte contre le changement climatique, de son rôle dans le protocole de Kyoto, et de ses efforts continus en vue d’un traité universel subséquent, serait impensable.

Dans le même temps, le Parlement concentre ses efforts sur la réalisation de politiques concrètes qui nous permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l’Europe: la réforme de notre marché du carbone, les récentes propositions de réduction des émissions des secteurs du bâtiment, des transports et de l’agriculture (aussi connues comme « décision européenne relative à la répartition de l’effort »), et celles sur l’utilisation des terres et la foresterie (UTCATF), qui seront débattues au Parlement dans les prochains mois.

Le prochain cycle de négociations (COP22) se tiendra à Marrakech le mois prochain : le Parlement Européen y enverra une délégation de 12 députés.

Source : Parlement Européen

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5