Vague de froid : RTE a eu chaud !

photo l'expressRTE (Réseau de Transport d’Electricité) a eu à gérer du 16 au 25 janvier l’une des deux vagues de froid les plus délicates survenues depuis l’an 2000. Cela tombait mal : juste l’hiver où l’équilibre production/consommation d’électricité s’avérait lui aussi délicat, en raison de l’indisponibilité de certains moyens de production (6 réacteurs nucléaires à l’arrêt) ! L’équilibre a cependant pu être assuré par la combinaison de différentes solutions.

En effet, alors que les températures accusaient jusqu’à 6° de moins que les normales saisonnières et que les pointes de consommation ont plusieurs fois dépassé 93 000 MW, la disponibilité, réduite, des moyens de production ne dépassait pas 90 000 MW en moyenne. Entre mobilisation de tous les moyens de production disponibles en France, importations, énergies renouvelables et effacement, l’alimentation électrique a cependant pu être maintenue.

Merci à nos voisins : l’Espagne (1 352 MW en moyenne), la Belgique (1 015 MW en moyenne) et l’Allemagne (772 MW en moyenne) ont été les trois pays les plus exportateurs. Le renforcement récent de la collaboration entre les gestionnaires de réseaux européens a permis d’augmenter les capacités d’importation sur chaque frontière.

Merci aux énergies renouvelables aussi : elles ont couvert jusqu’à 17 % de la consommation française les mercredi 18 et jeudi 19 janvier. La production éolienne, à elle seule, a dépassé les 5 000 MW (l’équivalent de 5 réacteurs nucléaires), couvrant plus de 4 % du total de la demande, confirmant par là les affirmations de FEE (France Energie Eolienne) : « [ceci] prouve que, même en situation anticyclonique, la solution éolienne est performante. »

Merci aux clients volontaires pour l’effacement également (généralement des sites industriels) qui ont reporté leur consommation électrique, ce qui a permis de réduire la consommation jusqu’à 2 200 MW le 25 janvier (près de l’équivalent de la consommation de Paris intra-muros).

Et merci à la population en général : plus d’un Français sur deux a pris l’initiative de modifier ses habitudes électriques pour éviter les coupures, selon un sondage IFOP réalisé pour le gestionnaire de réseau. « RTE remercie vivement tous les français qui ont joué le jeu de cet effort collectif : particuliers à la maison ou au bureau, entreprises, collectivités locales, administrations... »

L’ensemble de ces moyens a donc permis de passer ce cap difficile sans recourir à des solutions exceptionnelles (baisse de tension, coupures tournantes, etc.) annoncées comme possibles dès l’automne. Cependant, « en raison de la poursuite d’opérations de maintenance sur plusieurs moyens de production durant les prochaines semaines, et de la possibilité d’une nouvelle vague de froid, l’hiver reste placé sous forte vigilance par RTE. »

Source : RTE

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5