Energies renouvelables : moins d’investissements, mais plus de capacités

éoliennes dans un beau ciel bleuSelon un rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU), 2016 a battu des records en termes de capacités installées de production d’électricité par les énergies renouvelables alors que parallèlement le niveau d’investissements dans le secteur enregistrait une chute de 23 % par rapport à l’année précédente. Le coût des technologies qui ne cessent de diminuer n’y est pas étranger puisqu’il permet d’installer de nouvelles capacités à moindre coût.

Le rapport Tendances Mondiales des investissements dans les énergies renouvelables, publié au début du mois, a été réalisé par le Centre de collaboration Frankfurt School – PNUE pour le climat et le financement de l’énergie durable (BNEF),  une coopération stratégique entre la Frankfurt School et l’agence onusienne ONU Environnement. Il montre que les énergies éolienne, solaire, biomasse, à partir de déchets, géothermique, et hydroélectrique ont ajouté 138 gigawatts (GW) à la capacité globale de production d’énergie en 2016, soit une augmentation de 9 % par rapport aux 127,5 GW installés en 2015.

Il précise que l’investissement dans les énergies renouvelables a représenté environ le double de celui réalisé dans les énergies fossiles ; la nouvelle capacité de production ajoutée par les énergies renouvelables correspondante était égale à 55% de l’ensemble des nouvelles capacités, le rapport le plus élevé à ce jour. Ceci amène la production d’électricité issue du renouvelable, hors hydroélectricité à forte puissance, à 11,3 % (1 point de plus que l’année dernière) alors qu’en même temps l’investissement total dans le secteur était à son niveau le plus bas depuis 2013. « Les technologies propres toujours moins chères offrent une réelle opportunité pour les investisseurs » a déclaré le Directeur exécutif de l’ONU Environnement Erik Solheim. « C’est exactement ce genre de situation, où se rejoignent les besoins des personnes et l’exigence de profits, qui mènera la transition vers un monde meilleur pour tous. »

Cela est particulièrement évident dans le solaire (baisse de 34 % des investissements, mais nouvelles capacités record atteignant 75 GW), un peu moins dans l’éolien où les nouvelles capacités installées ont atteint 54 GW (contre 63 GW en 2015), pour une baisse de 9 % des investissements. « L »appétit des investisseurs qui rachètent les fermes éoliennes et solaires existantes est un signal fort donné au monde de passer aux énergies renouvelables » a déclaré Udo Steffens, Président de la Frankfurt School, commentant l’activité record dans domaine des acquisitions dans le secteur de l’énergie propre, qui ont crû de 17% à 110,3 milliards de dollars.

Malgré la baisse des coûts technologiques, le rapport observe un ralentissement en Chine, au Japon et sur certains marchés émergents – ainsi les investissements dans les énergies propres ont diminué de 30 % dans les pays en développement, alors que cette baisse ne se montait qu’à 14 % dans les pays développés. Parallèlement, les investissements en Chine ont reculé de 32 % dans le domaine, alors qu’ils étaient en hausse constante depuis 11 ans. L’Europe par contre a connu une augmentation des investissements de 3 %, avec en tête le Royaume-Uni et l’Allemagne.

Source : ONU

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5