Linky : le Médiateur en rajoute une couche

la lettre du médiateur de l'énergie numéro 27, mai 2017Le Médiateur national de l’énergie consacre essentiellement sa Lettre du mois de mai au compteur communicant Linky, dont il dresse un constat sévère. Il l’aborde sous différents angles de vision, mais on peut dire qu’il ne se montre pas particulièrement tendre avec Enedis, en précisant d’entrée de jeu que les bénéfices pour les consommateurs se font attendre.

Le Médiateur reste en effet convaincu que les apports de ce nouveau compteur communicants devraient être mieux exploités. Si les bénéfices pour les opérateurs sont évidents (facilitation du travail pour les relevés à distance et la réalisation de certaines opérations pour le gestionnaire du réseau de distribution, factures plus précises pour les fournisseurs d’énergie…), ceux qui concernent les consommateurs tardent par contre à se concrétiser. Alors que le Médiateur avait soutenu l’idée d’un afficheur déporté dans le logement pour tous, donnant la consommation en temps réel et en euros afin que les foyers puissent suivre au plus près leur consommation d’électricité, cette possibilité gratuite n’a été réservée qu’aux ménages éligibles au chèque-énergie, et seulement à partir de 2018.

Quant à l’accès internet pour suivre les consommations, dont tous les usagers équipés de Linky peuvent bénéficier, il n’est pas immédiat : il faut attendre pour cela que le compteur soit vraiment « communicant » avec le système d’information du gestionnaire de réseau, ce qui peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois ! Avantage, qui plus est, qu’Enedis ne met pas vraiment en avant. De toute façon, ces délais découragent même les plus motivés, puisque moins de 2 % des consommateurs équipés de Linky ont créé leur compte d’accès, prérequis pour en bénéficier.

En ce qui concerne la courbe de charge à un pas plus fin que heure par heure, dont la CNIL a accepté une conservation limitée à un an à l’intérieur du compteur, et que le consommateur peut théoriquement récupérer en en demandant un historique, ce dispositif n’est pas encore mis en œuvre par le gestionnaire de réseau (Enedis) qui affirme être dans l’attente d’un décret : par conséquent, le consommateur, qui souhaite accéder à cet historique pour comparer les offres des fournisseurs et vérifier si elles correspondent à leurs usages, devra attendre un an pour récupérer l’information !

« Le médiateur rappelle que s’il a accueilli favorablement le déploiement des compteurs communicants, c’est parce qu’ils pouvaient apporter des bénéfices à la fois aux opérateurs et aux consommateurs. Force est de constater que les bénéfices pour les consommateurs tardent à se concrétiser et que tout retard supplémentaire pourrait compromettre la réussite du projet » conclut-il avant d’exposer un cas concret et de céder la parole au président de l’UFC Que Choisir, qui se montre tout aussi sévère : « On peut dire que le déploiement des compteurs communicants, en particulier sur l’électricité, s’est fait en dépit du bon sens et sans les consommateurs. Comment s’étonner, dès lors, que ces derniers soient au mieux indifférents, au pire réticents à l’égard de ces nouveaux compteurs. »

Source : Lettre du mois de mai du Médiateur national de l’énergie

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5