Réchauffement climatique : 5 % de chances de le limiter à 2°C

Dans l’Accord de Paris, la Communauté internationale s’est engagée à faire tout son possible pour limiter le réchauffement climatique en-deçà de 2°C et à « poursuivre ses efforts pour limiter la hausse à 1,5°C » d’ici la fin du siècle. Mais une équipe de chercheurs basée aux Etats-Unis estime qu’il existe seulement 5 % de chances de remplir l’objectif de 2°C et 1 % pour celui de 1,5°C.

L’étude, parue dans la revue Nature Climate Change du 31 juillet, utilise les projections de croissance de la population mondiale pour estimer les futures émissions de gaz à effet de serre qu’elle entraîne. En effet, selon les Nations-Unies, cette population, actuellement de 7,5 milliards de personnes, doit atteindre 11,2 milliards d’ici 2100, augmentant encore la pression sur les ressources énergétiques. L’étude intègre toutefois les efforts pour limiter l’utilisation des énergies fossiles.

Sur la base de ces données, selon les scientifiques, « l’augmentation de la température est probablement de 2°C à 4,9°C, avec une valeur médiane à 3,2°C. » Leur scénario ne se fonde pas sur la pire des cas avec une consommation d’énergie toujours aussi importante. Malgré cela, les chances de limiter de limiter le réchauffement de la planète à 2°C ne s’élèvent pas au-dessus de 5 %. Quant à celle de le maintenir à 1,5°C, elles ne sont que de l’ordre de 1 %.

En effet, les chercheurs ne prévoient pas la possibilité d’un basculement massif et soudain vers les énergies renouvelables. « Atteindre l’objectif d’un réchauffement inférieur à 1,5°C suppose que l’intensité de carbone baisse bien plus vite que dans le passé récent » précisent-ils.

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), référence en ce qui concerne les travaux en matière de climat, préconise une diminution de 40 % à 70 % des émissions de gaz à effet de serre provenant des énergies fossiles d’ici à 2050 par rapport à leur niveau de 2010. L’Accord de Paris reste un peu plus flou, puisque les signataires se fixent comme objectif que les émissions atteignent leur pic « dès que possible. »
Les principaux pays émetteur de CO2
Source : Le Monde, Futura Sciences

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5