ANAH : un nouveau budget pour de nouveaux objectifs

Le Conseil d’Administration de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) a adopté fin novembre un budget d’intervention de près de 800 000 € pour 2018. Il a également étoffé l’offre du programme « Habiter Mieux » et fait évoluer celle de l’ingénierie de projet.

Ce budget correspond aux objectifs de l’ANAH, tant en matière d’accélération de la lutte contre la précarité énergétique que pour la promotion de la rénovation de l’habitat ancien. Les objectifs de l’Agence portent sur la réhabilitation de 104 000 logements, dont 75 000 rénovés énergétiquement. Le budget lui donne aussi les moyens d’accompagner les collectivités locales, et en particulier les petites et les moyennes, dans leur projet de réhabilitation de quartiers anciens.

Le programme Habiter Mieux, lancé en 2011 pour les propriétaires occupants et ouvert depuis aux propriétaires bailleurs et aux copropriétés en difficulté, ainsi qu’à celles potentiellement fragiles, reste l’offre principale. La lutte contre les passoires thermiques reste en effet au premier plan des préoccupations. Il se voit enrichi d’une seconde aide, toujours à destination des propriétaires occupants. Lancée en janvier 2018, elle concernera des travaux « simples » avec un accompagnement facultatif. Il s’agit de répondre à des besoins de travaux urgents, ou effectués par étape par des ménages à petit budget. Elle peut aller de 7 000 à 10 000 € pour l’un des trois travaux identifiés comme les plus efficaces en matière de rénovation énergétique : le changement d’une chaudière ou du mode de chauffage, l’isolation de combles aménagés ou aménageables, ou l’isolation des murs. L’obligation de faire réaliser les travaux par une entreprise « Reconnue Garant de l’Environnement » (RGE) demeure.

Au total, « Habiter Mieux » compte maintenant cinq offres, chacune adaptée aux enjeux de rénovation de différents types de logements et de publics : ménages propriétaires occupants modestes, propriétaires bailleurs, syndicats de copropriétaires.

Pour les collectivités locales, une nouvelle offre « chefferie de projet » apparaît : les petites et moyennes collectivités pourront désormais organiser le travail autour d’un chef de projet « lorsque ces collectivités locales ont recours à une Opah pour mener à bien des projets de développement et de requalification de leur territoire. » L’Agence leur propose une aide financière d’un un montant maximum de 40 000 euros par an, pour faciliter la création de ce poste de chef de projet pour le pilotage de leurs opérations programmées. Cette aide permettra de cofinancer ce poste contractuel salarié sur une durée maximale de 7 ans.

Source : ANAH

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5