Energie/Climat : les propositions de la Commission Européenne

La Commission Européenne a récemment publié des propositions en faveur de la politique énergie/climat à l’horizon 2030. Elles feront partie des mesures qui devront succéder au paquet actuel, qui prévoyait une réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre, 20 % d’économies d’énergie et 20 % d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique de l’Union à l’horizon 2020. Ces propositions suscitent des réactions diverses.

Energie et climat, suivez les conseils de WattyC’est de 40 % cette fois que la Commission Européenne prévoit de réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990). Cela représente, pour les pouvoirs publics français un objectif « en cohérence avec la trajectoire nécessaire pour réduire d’un facteur 4 nos émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050. » Pour les ONG écologistes, cet objectif manque d’ambition : elles appelaient à un objectif de réduction d’au moins 50 % (voire 55 %) pour 2030. Les scientifiques émettent quant à eux des réserves sur les chances de réussite de cette stratégie : une diminution de 40 % des émissions de gaz à effet de serre ne suffira pas pour éviter un réchauffement de 2°C (selon Kevin Anderson, le vice-directeur de Centre pour la recherche sur le changement climatique Tyndall).

La Commission affiche d’autre part sa volonté de porter la part des énergies renouvelables à 27 % de la consommation énergétique de l’Union Européenne en 2030. Mais, s’il s’agit d’un objectif contraignant pour l’Europe, elle n’impose cependant aucune contrainte aux Etats membres et leur laisse la responsabilité de se fixer eux-mêmes leurs objectifs, conformes à leurs ambitions et à leur mix énergétique. Là, ce sont les industriels du secteur des énergies renouvelables qui réagissent en exprimant leur inquiétude : il s’agit, selon eux, d’une progression plus faible que pour la période 2007-2020 « alors même qu’à l’horizon 2020, les filières des énergies renouvelables auront accompli une grande partie de leur courbe d’apprentissage » (Syndicat des Energies Renouvelables). Ils craignent de plus qu’un objectif contraignant au niveau de l’Union européenne seulement ne déresponsabilise chacun des Etats membres.

Enfin, l’objectif pour les économies d’énergie n’est pas encore définitivement arrêté : le chiffre donné de 25 % reste actuellement indicatif et ne devrait être fixé qu’à l’automne.

Sources : Ministère du Développement Durable, Eur’Activ, La Gazette des Communes

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5