Le concept Lumiroute testé à Limoges

Sur un constat de chaussées trop éclairées et de revêtements de routes noirâtres réfléchissant peu la lumière, une innovation alliant économies d’énergie et bonne visibilité, Lumiroute, semble la bienvenue. Ce concept, encore en phase d’expérimentation, actuellement testé à Limoges pour une durée de trois ans, est destiné à réduire la consommation énergétique de l’éclairage publique grâce à l’optimisation du couple revêtement de chaussée et luminaires.

lumirouteNé de l’alliance des entreprises Malet (revêtement), Spie Batignolles Energie (installation) et Thom (éclairage), Lumiroute se fonde sur deux principes : « optimiser le couple revêtement et luminaire routier d’une part, et rapprocher les différents métiers d’éclairagiste et de construction » selon Marc Jakubowski, le directeur Technique & Développement de Malet. Le procédé combine des enrobés de surface clairs, avec des granulats sélectionnés pour leur couleur et un liant synthétique non bitumineux, et des luminaires alliant performance énergétique et photométrie évolutive (ce qui permettra un ajustement pour compenser l’évolution de la chaussée).

Le tout représente une économie d’environ 40 % de la consommation d’électricité. Ainsi, le responsable de la R&D chez Malet affirme :

L’optimisation des couples revêtements routiers / luminaires en zone urbaine ou dans le cadre des éco-quartiers permet de réaliser des réductions très importantes de dépenses énergétiques tout en augmentant l’espacement entre les mâts. Les luminaires utilisés sont de dernière génération à LED, dont le niveau et la répartition de la lumière sont pilotables à distance en fonction de l’évolution de la chaussée dans le temps. Lumiroute, c’est un gain de puissance consommée par kilomètre de route grâce au revêtement. Il y a donc moins de nuisance lumineuse, les lampes étant moins puissantes, la nécessité d’installer moins d’équipements puisque les candélabres sont plus espacés et une réduction de la sensation d’éblouissement. Ce chantier est une première nationale : il s’agit d’une pénétrante, deux fois deux voies, très circulante.

Ce système est testé sur deux sections de 200 mètres chacune, avec deux solutions différentes, et deux autres portions de même longueur, mais classiques, quant à elles, tant en équipements luminaires qu’en revêtement, serviront de témoin. De nombreuses évaluations seront ainsi réalisées : adhérence des revêtements, caractéristiques sonores, luminaires en condition d’utilisation réelle, niveau de service à l’usager (que la Mairie de Limoges appelle d’ailleurs à témoigner), impact environnemental, etc. Plus cher qu’une route classique, le procédé devrait ensuite servir à baliser des points sensibles : sorties d’école, passages piétons sur des routes très fréquentées par exemple.

Première nationale : Lumiroute testé grandeur nature à Limoges

Sources : Batiactu, Malet, Agglomération de Limoges

Partager c'est aimer !

Étiquettes : , , , , , , , , , ,

Un Commentaire à “Le concept Lumiroute testé à Limoges”

  1. location chambre froidea dit :

    bonjour,

    Ce nouveau concept est intéressant car il est vrai que la rocade de limoges est très éclairé pour un trafic (la nuit) faible. Essayer de faire des économies de ce point de vue est primordial. Bonne initiative.

Laisser un commentaire

*

Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5