La réduction des déchets à l’ordre du jour

lundi, 20 novembre 2017

Du 18 au 26 novembre aura lieu comme chaque année la Semaine européenne de la réduction des déchets. A cette occasion, l’ADEME débute un cycle de 4 journées techniques à destination des collectivités en région, portant sur l’un des principaux leviers pour la réduction des déchets : la tarification incitative.

La Semaine européenne de la réduction des déchets (SERD) s’adresse au grand public aussi bien qu’aux associations, entreprises et établissements scolaires et a pour objectif de mobiliser un grand nombre d’acteurs autour d’actions de prévention des déchets, du réemploi et du recyclage. Comme chaque année, de nombreuses manifestations sont organisées à travers la France, dont on peut retrouver le détail région par région sur le site de la SERD.

La nécessité de réduire la quantité de déchets générée est une réalité. Le but de cette semaine est donc d’inciter chacun à faire des efforts dans ce sens et de lui donner des clés pour agir au quotidien à la maison, au bureau où à l’école. Cela passe par consommer mieux (consommation de produits peu emballés, labellisés…), produire mieux (produits écoconçus), prolonger la durée de vie des produits (réparation, don) et jeter moins. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Le scénario énergie-climat actualisé par l’ADEME

lundi, 30 octobre 2017

L’ADEME vient d’actualiser son scénario énergie-climat 2035-2050, en mettant à jour le document publié en 2013, et publie parallèlement une étude sur les propositions de mesures concrètes à déployer pour atteindre des objectifs ambitieux. Le premier document identifie les efforts à faire à court et moyen terme pour remplir les objectifs fixés par la loi face aux enjeux climatiques et définit deux chantiers prioritaires : la rénovation des bâtiments et les transports, alors que le second évalue l’impact carbone des mesures à prendre.

Ces études doivent contribuer à la mise à jour de la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC) et de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE). Le scénario actualisé confirme la possibilité de réduire massivement les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 : ils estiment possible une diminution de 70 % par rapport à 1990, ainsi qu’une réduction de 45 % de la consommation d’énergie finale par rapport à 2010. Cette approche intègre la totalité des besoins énergétiques de la France : chaleur, électricité, carburant, combustible. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Appel à idées pour booster la rénovation

vendredi, 27 octobre 2017

L’ADEME et le Plan Bâtiment Durable lancent un appel à idées innovantes dans le but de booster la rénovation énergétique et de faciliter la vie des foyers qui s’y engagent. Il suit un exercice auquel s’étaient livrés en décembre dernier 22 experts réunis à Sophia Antipolis par l’Agence et qui a donné lieu à la rédaction d’un cahier d’idées Le booster de la rénovation.

Ce cahier publié en février met en scène les résultats de cet exercice. Il en sort des pistes de projets judicieux, innovants, parfois même inédits, qui ne demandent qu’à être affinés. Reste aussi à les expérimenter afin d’amplifier la dynamique de rénovation des logements. En effet, 380 000 rénovations énergétiques performantes de logements privés devront être achevées par an à partir de cette année. La question du « Comment y arrive-t-on ? » s’est donc imposée. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Comment devenir écoresponsable au travail

jeudi, 19 octobre 2017

En partenariat avec l’agence Qu’est-ce qu’on fait ?, l’ADEME publie l’infographie Ecoresponsable au travail. Celle-ci présente des comportements à adopter au bureau pour diminuer notre impact sur l’environnement. On y trouve, après le constat de ce que nos actions coûtent en termes d’émissions de gaz à effet de serre, de nombreuses astuces simples pour réduire nos émissions, déchets et consommation d’énergie.
pour des recherches web moins energivores
Selon Qu’est-ce qu’on fait ?, 46 % de la population active française travaille dans un bureau, c’est donc sur la journée-type d’un de ces employés que se concentre l’infographie, car nos habitudes impactent l’environnement et le train-train quotidien peut peser lourd en CO2. Alors, pour les inciter à changer de comportement, Ecoresponsable au travail  balaie la journée, du départ au travail le matin au retour à la maison le soir, pour pointer ce que chaque geste peut représenter et ce qui peut être fait pour économiser de l’énergie et réduire les émissions de gaz à effet de serre. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Des smartphones pas si smart pour l’environnement

jeudi, 21 septembre 2017

SmartphonesL’ADEME et France Nature Environnement (FNE) viennent de publier le guide Les impacts des smartphones – Des téléphones pas si smart pour l’environnement. Il vise à offrir au grand public un décryptage des impacts écologiques de ces appareils, mais aussi à donner des astuces pour les utiliser mieux et donne 5 conseils simples pour changer ses habitudes.

Un lourd bilan environnemental

7 milliards de smartphones ont été vendus dans le monde en 10 ans, avec des impacts très importants sur l’environnement. Ils s’étendent tout au long de leur cycle de vie, mais les trois quarts de leur empreinte environnementale seraient concentrés, selon l’ADEME, dans leur phase de fabrication.

Le problème qui se pose particulièrement aujourd’hui concerne l’extraction des minerais que l’on retrouve sous forme de métaux dans ces téléphones. Il faut en effet 70 kg de matières naturelles pour en produire un. Et cette production a des conséquences multiples : destruction d’écosystèmes, pollutions diverses – sur l’eau par exemple en raison de l’usage intensif de procédés d’extraction chimique – et activités métallurgiques très impactantes et énergivores. Sans compter sur la courte vie de l’appareil que nous remplaçons en moyenne tous les deux ans ! (suite…)

Article rédigé par Claudine

Semaine européenne de la mobilité 2017 : du 16 au 22 septembre

mardi, 19 septembre 2017

semaine européenne de la mobilitéRelayée en France par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire et l’ADEME, la Semaine européenne de la mobilité (SEM) 2017 vise comme chaque année à promouvoir les bonnes pratiques régionales en matière de transport pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle a cette année pour thème « Pour une mobilité propre, partagée et intelligente » et pour slogan : « Partager pour aller plus loin. »

Ancrée dans l’actualité, la SEM s’appuie sur des solutions innovantes de transports partagés comme le covoiturage, l’autopartage, les 2 roues en libre-service : autant d’alternatives à la voiture individuelle, complémentaires des transports publics. Plus que vers des transports actifs (marche à pied, vélo, roller…), le thème de 2017 met donc l’accent sur une mobilité « partagée. » Ainsi, annonce le Ministère, « En utilisant des formes de transports partagés il est possible de réduire ses dépenses ainsi que son empreinte carbone. Les nouvelles applications rendent la gestion d’une mobilité collective plus facile que jamais. Partager permet également de varier les modes de transport plus facilement. La voiture, le vélo, les transports en commun, tout est possible lorsque l’on partage ! » (suite…)

Article rédigé par Claudine

Des appareils ménagers moins chers mais peu économes pour les foyers français

vendredi, 1 septembre 2017

Appareils électroménagersLe 1er août 2017 a ouvert la période d’application de la nouvelle directive européenne sur l’étiquette énergie : exit la classe A avec des + (quel que soit leur nombre),on va revenir à une échelle unique de A à G, plus claire pour les consommateurs. L’ADEME vient d’ailleurs de réaliser une étude du marché des ventes d’appareils ménagers qui montre que les classes les plus économiques se vendent plus mal en France que dans d’autres pays européens et que les consommateurs français cherchent avant tout des prix bas.

Ainsi, les appareils électroménagers les plus performants (anciennes classes A+++ et A++) ne représentent que 12 % des ventes en France contre 30 % pour la moyenne européenne. Alors que les fabricants distribuent leurs produits dans tous les pays européens, les Allemands achètent 65 % de leurs équipements dans ces deux classes énergétiques supérieures et l’Italie, 23 %. En Suisse, ces deux classes représentent à elles seules 99 % des achats. (suite…)

Article rédigé par Claudine

L’impact environnemental des circuits d’alimentation courts et de proximité

mercredi, 5 juillet 2017

alimentation, les circuits courts de proximité. L'avis de l'Ademe.L’Ademe a publié le 27 juin un Avis portant sur l’alimentation et les circuits courts de proximité. Si ces circuits se posent comme une réponse au consommateur en recherche de qualité, de prix et de fraîcheur, ils n’ont cependant pas cément un meilleur bilan environnemental que les circuits longs car cela dépend de nombreux facteurs. Mais ils présentent un potentiel intéressant tant en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre qu’en matière de consommation durable.

Des circuits courts qui se multiplient et séduisent les consommateurs

« Paniers paysans » , AMAP, vente à la ferme ou marchés de producteurs, les circuits courts alimentaires apportent une réponse à des attentes sur les plans économique et social pour le consommateur (juste prix, qualité, « quête de sens »), mais aussi pour le producteur (sécurisation de son modèle économique, reconnaissance du métier) et le territoire (création d'emplois locaux, économie sociale et solidaire, lien social). Ils présentent donc un réel potentiel en matière de consommation durable et peuvent devenir un levier pour encourager l’évolution globale du système alimentaire (transport, saisonnalité, équilibre alimentaire, etc.).

Un bilan environnemental difficilement définissable

(suite…)

Article rédigé par Claudine

« Zéro déchet » : l’exemple de 12 foyers engagés, sobres et heureux

vendredi, 23 juin 2017

La démarche de réduction et d’évitement des déchets, maintenant essentielle, nous invite à repenser les modes de production et de distribution, mais aussi les modes de consommation des ménages. Une étude de l’Ademe suit 12 foyers très engagés dans la démarche « zéro déchet » mais heureux aux termes de l’Indice Trimestriel du Bonheur des Français.
famille (presque) zéro déchet
Plus de 450 kg de déchets produits par an et par personne, dont 277 kg d’ordures ménagères : on ne peut plus continuer ainsi. Pour autant, les pratiques simples et bien connues comme refuser l’inutile, substituer le jetable par du réutilisable, faire soi-même, réutiliser, réparer, apparaissent souvent comme des contraintes qui aboutiraient finalement à une perte de confort ou de niveau de vie. En suivant 12 foyers engagés dans la démarche « zéro déchet » , l’étude montre en fait qu’un changement progressif de pratiques vers une plus grande sobriété est tout à fait compatible avec un niveau de bonheur élevé. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Rapport d’activité 2016 de l’ADEME : une édition qui utilise moins de papier que celle de 2015

vendredi, 9 juin 2017

rapport d'activités Ademe, plus de pages moins de papierPlus concentrée, l’édition 2016 utilise 3,3 % de surface de papier en moins que celle de 2015 : c’est par ce petit clin d’œil que l’ADEME  ouvre son rapport d’activité de l’an dernier. Outre ses missions historiques en matière d’énergie, d’économie circulaire, de lutte contre les pollutions et de climat, l’Agence s’est enrichie en 2016 de celle de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui tient une bonne place dans le document, aux côtés de la croissance verte, de la transition énergétique et de ses activités d’expertise.

En ce qui concerne le gaspillage alimentaire, l’Agence, qui fête cette année ses 25 ans, a œuvré dans la lutte par trois actions marquantes : une étude inédite sur l’état des lieux précis des pertes et gaspillages à toutes les étapes de la chaîne, de la production à la consommation. Ce premier constat a mis en lumière l’ampleur du phénomène. Elle a également mené une opération pilote de réduction du gaspillage avec de grandes enseignes de distribution pour permettre d’identifier des pistes de réduction des pertes. Elle a enfin lancé une grande campagne de sensibilisation – Ça suffit le gâchis ! – pour faire adopter aux professionnels comme aux ménages des gestes qui permettent de réduire le gaspillage alimentaire. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5