Etiquettes énergétiques : retour à l’échelle A à G confirmé

jeudi, 22 juin 2017

étiquette énergieLes eurodéputés ont adopté le 13 juin le projet de révision de l’étiquette énergétique apposée sur les appareils ménagers. Celui-ci ouvre la voie au retour à l’échelle allant de A à G, qui permettra au consommateur de choisir des produits qui réduisent sa consommation et sa facture énergétiques, sans risque de se tromper.

Ce projet de simplification de l’étiquetage énergétique était particulièrement attendu par les associations de consommateurs européennes qui dénonçaient le peu de clarté des « + » ajoutés après le « A » et sa propension à tromper le consommateur, habitué à considérer la classe A dans son ensemble comme économique. D’autant que d’un type de produit à un autre, les étiquettes ne reprenaient pas obligatoirement la même échelle. Il devenait de plus en plus difficile de s’y repérer. La Commission européenne a donc proposé de revenir au système initial étalonné de A à G et d’établir un mécanisme pour permettre le remaniement ultérieur des étiquettes existantes sans devoir créer de nouveaux labels. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La transition énergétique de l’Europe bien engagée selon la Commission

dimanche, 12 février 2017

La Commission Européenne a récemment présenté son deuxième rapport sur l’état de l’union de l’énergie. Celui-ci montre que la modernisation de l’économie et la transition « vers une ère à faible intensité de carbone » est en cours de réalisation. Les objectifs globaux de 2020 en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, l’efficacité énergétique et la production d’énergies renouvelables, seront atteints, même si certains pays, ou certains secteurs restent à la traîne. Ce rapport, que la Commission a pris l’engagement de rendre annuel, examine les progrès accomplis depuis le premier, paru en novembre 2015. Il sert de suivi pour la mise en œuvre de cette « priorité absolue » que représente l’union de l’énergie.
Europe : union de l'énergie
L’Union Européenne, dans son ensemble, a continué à bien progresser dans la réalisation des objectifs relatifs au climat et à l’énergie. Elle a notamment atteint celui concernant la consommation finale d’énergie, ainsi que celui sur les émissions de gaz à effet de serre : le niveau de ses émissions était en 2015 inférieur de 22 % à celui de 1990. Pour le secteur des énergies renouvelables, l’Europe est en bonne voie : elles couvrent 16 % de la consommation finale brute d’énergie sur la base des données de 2014. De plus, l’Union dissocie bien sa croissance économique et ses émissions de gaz à effet de serre : tandis que le produit intérieur brut (PIB) global a augmenté de 50 %, les émissions globales ont quant à elles reculé de plus d’un cinquième. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Commission Européenne : Une énergie propre pour tous les Européens

mardi, 6 décembre 2016

une énergie propre pour tous les européensLa Commission Européenne a présenté fin novembre un paquet de mesures visant à favoriser la transition vers une énergie propre. Ce paquet comporte trois objectifs précis : donner la priorité à l’efficacité énergétique, parvenir au premier rang mondial dans le domaine des énergies renouvelables et offrir des conditions équitables aux consommateurs.

Après la proposition de réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) de 2015 et plusieurs autres visant à accélérer la transition vers de faibles émissions de carbone dans d’autres secteurs clés de l’économie européenne en 2016, les propositions actuelles constituent « les dernières pièces maîtresses pour mettre pleinement en œuvre le cadre à l’horizon de 2030 pour l’énergie et le climat, en particulier sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. » Les propositions législatives relatives à l’union de l’énergie présentées par la Commission doivent maintenant être traitées en priorité par le Parlement européen et le Conseil.  (suite…)

Article rédigé par Claudine

Où en est-on de l’affichage environnemental ? (2)

mercredi, 8 juin 2016

Après l’expérimentation sur l’affichage environnemental qui s’est déroulée en France en 2011/2012, quelles sont les avancées actuelles ? Où en est-on au plan national et européen, puisque c’est maintenant sur ce terrain que se joue la deuxième manche, avec une expérimentation, encore en cours : elle porte sur la période 2013/2016.

Au plan national, l’opportunité de généraliser l’affichage environnemental émerge, mais repose maintenant sur trois conditions préalables : l’accompagnement technique de la mise en œuvre (auprès des entreprises et consommateurs) pour permettre une information harmonisée, fiable, pertinente, compréhensible et contrôlable, la maîtrise des coûts et l’assurance de la fiabilité quels que soient les produits et leurs origines.

En tout cas, les parties prenantes françaises restent mobilisées, puisque, pour l’expérimentation européenne, la France était le premier pays en termes de candidats. D’autre part, on assiste à des initiatives, telle cette vidéo, publiée récemment par une enseigne de distribution d’équipements sportifs bien connue, expliquant ce qu’est l’affichage environnemental et ce qu’il prend en compte.

(suite…)

Article rédigé par Claudine

Les prochaines étapes de la mise en œuvre de l’Accord de Paris en préparation en Europe

lundi, 14 mars 2016

cop21La Commission Européenne a présenté une évaluation des implications pour l’Europe de l’accord mondial sur le climat adopté en décembre à Paris. Elle fait le point sur les prochaines étapes du processus et les modalités de sa mise en œuvre.

Le commissaire européen chargé de l’action pour le climat et de l’énergie, M. Miguel Arias Cañete, a  déclaré : «Nous avons un accord ; il s’agit désormais de l’appliquer. Pour l’Union, cela veut dire achever sans délai la législation en matière de climat et d’énergie à l’horizon 2030, signer et ratifier l’Accord au plus vite et continuer à jouer un rôle moteur dans la transition mondiale vers un avenir sobre en carbone. Par ses actions de diplomatie climatique, l’Union militera pour que le dérèglement climatique reste en tête des priorités politiques internationales. Il reste encore beaucoup à faire mais, comme à Paris, nous persévérerons et nous réussirons.» (suite…)

Article rédigé par Claudine

Vers une sécurité énergétique durable en Europe ?

lundi, 29 février 2016

ueLa Commission Européenne a présenté mi-février un train de mesures sur la sécurité énergétique, visant à préparer l’Union Européenne (UE) à la transition énergétique mondiale et à d’éventuelles ruptures d’approvisionnement. Elle vise à faire en sorte que les consommateurs européens, entreprises et ménages, disposent d’une énergie sûre, durable, compétitive et abordable.

Ces mesures s’inscrivent dans le contexte du nouvel accord mondial sur le changement climatique, adopté à Paris le 12 décembre dernier, et définit le cadre d’une transition énergétique mondiale. Il s’agit donc d’un large éventail destiné à renforcer la résilience de l’UE aux ruptures d’approvisionnement en gaz par la modération de la demande d’énergie, l’accroissement de la production énergétique en Europe (notamment à partir de sources d’énergie renouvelables), la poursuite du développement d’un marché intérieur de l’énergie pleinement intégré et performant, la diversification des sources d’énergie, des fournisseurs et des itinéraires d’approvisionnement, l’amélioration de la transparence sur le marché européen de l’énergie et l’accroissement de solidarité entre les états membres. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Les données personnelles des citoyens européens mieux protégées

jeudi, 14 janvier 2016

données et protection Après 3 ans de discussion, l’Europe s’est accordée sur une nouvelle législation concernant la protection des données personnelles de ses citoyens. La précédente datait de 1995, mais l’ampleur du partage et de la collecte des données a augmenté de manière exponentielle depuis et à l’échelle mondiale et les personnes publient de plus en plus d’informations personnelles.

Afin de tenir compte de ces évolutions technologiques rapides et de l’intégration économique et sociale résultant de l’augmentation considérable de leur circulation transfrontalière, il convient en effet désormais d’assurer un niveau élevé de protection des données. Car, selon un récent sondage Eurobaromètre sur la protection des données (juin 2015), seule une minorité de répondants (15%) estiment qu’ils ont un contrôle complet des informations qu’ils fournissent en ligne ; 31% pensent qu’ils n’ont pas de contrôle du tout. Dans le même sondage, les deux tiers des répondants (67%) se disent préoccupés de ne pas avoir un contrôle complet de ces informations et 90 % des Européens pensent qu’il est important d’avoir les mêmes droits et la même protection dans tous les pays de l’UE. (suite…)

Article rédigé par Claudine

L’interdiction des sacs plastique reportée de quelques mois

samedi, 2 janvier 2016

L’interdiction de la distribution aux caisses des magasins des sacs en plastique à usage unique, inscrite dans la loi de Transition Energétique pour la Croissance Verte, et qui devait intervenir en France au 1er janvier 2016, est reportée de trois mois. La Commission Européenne ayant souhaité poursuivre pendant ce laps de temps les échanges avec la France, le décret d’application devra donc attendre au moins jusqu’au 1er avril.

pollution par les sacs plastiquesCependant, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, rappelle que cela n'empêche en aucune façon aux commerçants d’appliquer cette mesure dès maintenant : « la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit l’interdiction des sacs plastique de caisse à usage unique à compter du 1er janvier 2016. Inscrit dans la loi, l’arrêt de la distribution de ces sacs plastique, à titre gratuit ou onéreux, doit s’appliquer : la loi est claire et chacun peut la respecter, sans attendre la publication du décret d’application ni l’application de sanction. » Car, de sanction, il ne peut y en avoir, sans la parution du décret d’application de la loi. (suite…)

Article rédigé par Claudine

COP21 : un parcours commun pour le SER et quatre partenaires internationaux

mercredi, 21 octobre 2015

Afin de réaffirmer le rôle des énergies renouvelables dans la lutte contre le changement climatique, le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) s’allie à quatre partenaires internationaux pendant la COP21 : la Commission Européenne, l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA), le ministère des Affaires Etrangères des Emirats Arabes Unis et l’association REN21 (réseau politique facilitant l’échange autour des énergies renouvelables). Ils organiseront, pour la première fois dans une Conférence des parties, un parcours commun énergies renouvelables qui se déroulera du 4 au 7 décembre.
energies renouvelables
D’une durée de quatre jours, ce parcours commun s’intitule Les énergies renouvelables pour éclairer notre avenir. Il a pour objectif de rappeler le rôle essentiel des énergies renouvelables pour lutter contre le dérèglement climatique et limiter le réchauffement global de la planète à 2° C. Il sera composé de trois grands volets.

Le premier se situera au Bourget, le vendredi 4 décembre. Ce jour-là auront lieu cinq ateliers sectoriels sur le rôle des énergies renouvelables dans l’industrie, l’agriculture, les villes, les actions régionales et sur leurs bénéfices  socio-économiques. Ils présenteront aux négociateurs les solutions énergies renouvelables efficientes, mobilisables rapidement et reproductibles. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Les systèmes de chauffage et chauffe-eau soumis désormais à l’étiquetage énergétique

dimanche, 4 octobre 2015

Depuis le 26 septembre, l’étiquetage énergétique de certains systèmes de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire est devenu obligatoire en Europe. Sous l’effet combiné de la directive européenne dite d’éco-conception et de celle d’étiquetage énergétique, de moins en moins d’appareils échappent maintenant à cette contrainte – hélas pas toujours bien respectée par les commerces – mais qui permet  au consommateur de mieux comparer et d’acheter en toute connaissance de cause.

Etiquette énergie chauffageCet étiquetage énergétique concerne désormais toutes les chaudières d’une puissance inférieure ou égale à 400 kW, les pompes à chaleur d’une puissance inférieure ou égale à 70 kW, les chauffe-eau instantanés  ou à accumulation d’une puissance inférieure ou égale à 400 kW, ainsi que les ballons de stockage dont le volume est inférieur à 2 000 litres, y compris ceux qui sont intégrés dans des produits combinés constitués d’un chauffe-eau et d’un dispositif solaire. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5