ERDF devient Enedis

mardi, 31 mai 2016

erdf ancien logoERDF (Electricité Réseau Distribution France), filiale à 100 % d’EDF, devait dévoiler sa nouvelle identité le 31 mai, mais un syndicat, la CGT, l’a pris de court, en la révélant avec un jour d’avance. Elle a effectivement annoncé que l’entreprise se nommerait désormais Enedis, tout en gardant la signature choisie il y a un an : « l’électricité en réseau. »

Il y a un an en effet, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) avait exigé que les distributeurs – ERDF et GRDF en situation de quasi-monopole – cessent d’entretenir la confusion chez les consommateurs, en se distinguant complètement de leurs maisons-mères – EDF et GDF Suez, désormais fournisseurs d’énergie soumis à concurrence avec d’autres (Lampiris, Direct Energie, etc.). Tandis que GDF Suez décidait de changer de nom et devenait Engie pour se distinguer de GRDF, ERDF se contentait de changer de logo, précédemment trop proche, espérant ainsi répondre aux exigences de la CRE. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Vers un changement de nom pour ERDF

lundi, 25 janvier 2016

erdf va changer de nomElectricité Réseau de France (ERDF), le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, vient d’annoncer un prochain changement de dénomination. Mis en cause l’an dernier par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui constatait une confusion des consommateurs entre les rôles de EDF, maison-mère, et sa filiale ERDF, en raison de noms trop proches et de logos trop semblables, le distributeur avait changé de logo en juin dernier.

Effort insuffisant, selon la CRE, car, en dehors du sigle, les prononciations des noms étaient trop proches. Un problème similaire se présentait pour GRDF (le gestionnaire du réseau de distribution de gaz), filiale de GDF-Suez mais il a été réglé par le changement de nom de la maison-mère, devenue depuis Engie. Par contre, l’évolution du logo d’ERDF n’avait pas convaincu la CRE, car il n’écartait pas tout risque de confusion entre l’opérateur historique et sa filiale, et pouvait encore porter préjudice à la concurrence. Le distributeur exerce en effet une mission de service public, tandis que l’opérateur historique évolue désormais dans un marché concurrentiel. (suite…)

Article rédigé par Claudine

CRE : consultation sur les tarifs des services associés à Linky

lundi, 23 novembre 2015

Alors qu’ERDF annonce le début de la pose des compteurs communicants Linky pour décembre 2015, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) lance une consultation sur les principes de tarification des prestations annexes relatives aux systèmes de comptage évolués d’électricité et de gaz (Gazpar).
système Linky
Dans un dossier consacré à Linky, le compteur électrique nouvelle génération, ERDF revient sur sa présentation, ses possibilités, l’expérimentation menée dans certaines régions et son système de fonctionnement. Il permettra ainsi aux clients « une gestion plus simple, plus précise et plus efficace de leur consommation électrique. » 90 % des 35 millions de foyers français doivent être équipés d’ici la fin 2021 et la pose des nouveaux compteurs débute dès le mois de décembre de cette année. Un plan de déploiement a été élaboré afin de faire connaître au plus grand nombre les fonctionnalités du nouveau compteur. Conformément à ce qui a été prévu, « le remplacement des compteurs ne sera pas facturé aux consommateurs, les gains réalisés grâce au compteur Linky venant compenser les dépenses engagées par ERDF. » La pose doit mobiliser jusqu’à 5 000 techniciens au quotidien. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Forte augmentation de la CSPE en perspective

lundi, 9 novembre 2015

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a récemment délibérée sur la proposition relative aux charges de service public de l’électricité et à la contribution unitaire pour 2016. Cela concerne directement nos factures d’électricité, puisque c’est la CSPE (Contribution au Service Public de l’Electricité) qui se trouve directement impactée par les décisions de la commission. Elle a été fixée au 1er janvier 2015 à 19,5 €/MWh.
decomposition de la cspe
Or la CRE a estimé à 11 % l’augmentation des charges de service public par rapport au montant prévisionnel pour 2015 et 17 % par rapport au montant des charges constatées pour 2014. Ces charges sont composées des surcoûts liés aux dispositifs de soutien aux énergies renouvelables, des surcoûts de production et d’achat d’électricité dans les zones non interconnectées (ZNI), de la rémunération versée par EDF aux installations de cogénération dans le cadre des contrats transitoires de rémunération de la capacité et des coûts liés aux dispositifs sociaux (tarif de première nécessité notamment).

La CSPE 2016 doit donc permettre de financer toutes les charges prévisionnelles de 2016, supportées par EDF, les entreprises locales de distributions, les fournisseurs alternatifs et Electricité de Mayotte. Selon la CRE, « la CSPE 2016 nécessaire pour les financer s’élève à 27,05 €/MWh » , soit une augmentation de près de 40 % de la somme inscrite cette année sur nos factures ! (suite…)

Article rédigé par Claudine

CRE : le point sur l’ouverture des marchés de l’énergie au 2ème trimestre

vendredi, 9 octobre 2015

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) vient de publier son observatoire des marchés de détail de l’électricité et du gaz naturel pour le deuxième trimestre 2015. Malgré des offres d’achats groupés qui commencent à se multiplier sur Internet, le marché de l’électricité reste très largement dominé  par les tarifs réglementés, mais cela est un peu moins vrai pour le gaz.
ouverture des marchés
Au 30 juin 2015, 89 % des sites, toutes catégories confondues, restaient aux tarifs réglementés de l’électricité, ce qui représente 67 % de la consommation. Pour le gaz naturel, 61 % des sites y demeurent attachés, mais cela ne représente que 19 % de la consommation. Il est vrai qu’au 30 juin, les très gros consommateurs devaient opter obligatoirement pour une offre de marché. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Retour sur 15 ans d’existence pour la CRE, à l’occasion de la publication du rapport d’activités 2014

mercredi, 15 juillet 2015

rapport d'activités CRE 2014La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a été créée en 2000 et fête donc cette année ses quinze ans d’existence. A l’occasion de la publication de son rapport d’activités 2014, elle souligne le chemin accompli dans la construction du marché européen de l’énergie et constate par contre la difficulté de l’apprentissage de la concurrence en France et le peu d’intérêt que lui portent des consommateurs mal informés.

Depuis les premières directives européennes sur un marché unique de l’électricité (1996) et du gaz naturel (1998), la concurrence sur le marché de l’énergie s’est développée en Europe. La CRE, depuis son existence a collaboré à la préparation et parfois anticipé la mise en œuvre des cadres de réseaux, véritables règles communes, sous le contrôle de l’ACER (Autorité de coopération des régulateurs européens). Le projet européen repose aujourd’hui sur trois objectifs : assurer la sécurité d’approvisionnement de l’Europe en énergie, permettre l’accès à tous d’une énergie compétitive dans un marché interconnecté, et le tout dans le cadre d’un développement durable. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Démarquage ERDF/EDF : une copie à revoir selon la CRE

dimanche, 5 juillet 2015

En janvier dernier, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) avait demandé avec insistance aux gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) de gaz et d’électricité de se démarquer de leur maison-mère afin que cesse la confusion entretenue dans le public entre leurs missions respectives et leur donnait jusqu’au début juin pour agir. Si la différenciation GRDF/GDF Suez s’est faite par le changement de dénomination de la maison-mère, devenue ENGIE, il n’en va pas de même pour ERDF et EDF. Le groupe a soumis à la CRE des propositions qui ne la satisfont pas totalement.
logos erdf edf
En effet, dans la dernière édition 2013-2014 de son rapport RCBCI, (respect des codes de bonne conduite et l’indépendance des gestionnaires de réseaux d’électricité et de gaz naturel) publiée en janvier 2015, la CRE a demandé à ERDF « de procéder à un changement majeur des éléments constitutifs de sa marque (identité visuelle et/ou sigle et/ou prononciation…) pour mettre fin à cette confusion. A cet effet, ERDF proposera à la CRE d’ici le 1er juin 2015 au plus tard les mesures qu’il entend mettre en œuvre. […] En outre, la CRE demande à ERDF et à EDF de lui transmettre, d’ici le 1er juin 2015 au plus tard, un plan des actions à mettre en œuvre pour supprimer les risques d’association par le grand public entre les deux sociétés et ainsi supprimer toute confusion possible. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

Médiateur de l’Energie : des propos mal compris ?

jeudi, 2 juillet 2015

médiateur CRELa Commission de Régulation de l’Energie (CRE) ayant vivement réagi au rapport annuel du Médiateur de l’Energie qui évoquait ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie et augmentation des tarifs, ce dernier a jugé bon de faire, dans un communiqué, une mise au point, rappelant au passage qu’il est un observateur indépendant de l’ouverture à la concurrence des marchés.

Le médiateur a estimé qu’il était de son rôle de rappeler que l’ouverture à la concurrence a été décidée en promettant des baisses de prix et que ces baisses de prix n’ont pas été constatées, « loin s’en faut » quelque soit la catégorie de consommateurs. Mais il se défend d’avoir laissé entendre que les fournisseurs alternatifs étaient responsables de cette situation : « Il est exact que certaines offres de marché – mais certainement pas toutes – sont inférieures aux tarifs réglementés, et que leur souscription permet de limiter un peu la hausse de la facture. Toutefois, les batailles judiciaires de ces fournisseurs visant à renchérir le prix de vente des tarifs réglementés, bien que fondées en droit, n’ont pu que brouiller leur discours de promoteurs d’une énergie moins chère. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

La CRE répond au Médiateur de l’Energie

lundi, 22 juin 2015

calcul facture énergieDans son dernier rapport annuel, le Médiateur de l’Energie soulignait un « bilan mitigé » de l’ouverture à la concurrence des marchés du gaz et de l’électricité. Il mettait notamment l’accent sur la hausse des prix de ‘énergie. La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) vient de lui réponde dans un communiqué en apportant quelques précisions et énonce clairement que « les évolutions respectives des tarifs réglementés d’électricité et de gaz n’ont pas de rapport avec l’ouverture à la concurrence. »

Elle rappelle que c’est le code de l’énergie qui fixe le calcul des tarifs réglementés d’électricité et de gaz (factures Hors Taxes) et qu’ils varient en fonction des coûts des fournisseurs historiques – EDF pour l’électricité et ENGIE (ex GDF-Suez) pour le gaz. « Les évolutions respectives des tarifs réglementés d’électricité et de gaz n’ont donc pas de rapport avec l’ouverture à la concurrence des marchés de l’énergie. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

Fin de l’offre transitoire pour le gaz : et les consommateurs qui n’ont pas souscrit d’offre de marché ?

jeudi, 11 juin 2015

logo grdfA quelques jours maintenant de la fin de la période transitoire, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) a de nouveau délibéré sur la situation des consommateurs de gaz professionnels, copropriétés et collectivités concernés par la fin des tarifs réglementés qui, malgré la lettre adressée il y a quelques jours, n’auront toujours pas souscrit d’offres de marché au 30 juin. Cela concerne encore près de 10 000 gros consommateurs.

Ces consommateurs, qui n’avaient encore souscrit aucune offre de marché, étaient jusqu’à présent réputés avoir accepté l’offre transitoire d’une durée maximale de 6 mois, qui se termine le 30 juin par la coupure de l’alimentation. Malgré son courrier alertant sur les conséquences de cette situation et incitant à entamer des démarches pour choisir rapidement un fournisseur, la CRE juge « probable qu’un nombre significatif de clients n’aient toujours pas souscrit une offre de marché à l’échéance du 30 juin. » Se devant de clarifier leur situation, elle a examiné une proposition de GRDF, le gestionnaire de réseau, qui permettrait de maintenir pendant une dernière période de 3 mois, c’est à dire jusqu’au 30 septembre, l’alimentation des sites concernés par la coupure de gaz, mais à un prix les incitant à choisir rapidement un fournisseur. « A l’issue de cette période, l’interruption de la livraison des clients qui n’auront pas souscrit d’offre de marché sera programmée, sauf dans le cas des copropriétés et des acheteurs publics, s’ils justifient avoir engagé avant cette date des procédures (marchés publics ou procédures propres aux copropriétés) pour obtenir une offre de marché » , précisait la proposition. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5