Le Parlement Européen approuve de nouvelles réductions d’émissions de CO2

mardi, 20 juin 2017

emissions de CO2Après avoir débattu sur le retrait américain de l’Accord de Paris, le Parlement européen a adopté la semaine dernière des projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre plus ambitieux que les propositions de la Commission. Il réaffirme par ailleurs l’engagement européen à atteindre les objectifs fixés par l’Accord de Paris en matière de lutte contre le changement climatique.

Le débat sur le retrait américain

La décision de retrait américain de l’Accord de Paris a été discuté avec la Présidente des Iles Marshall, Hilda Heine. La première a souligné la vulnérabilité de son pays aux effets du changement climatique : « Avec en moyenne deux mètres d’élévation au-dessus du niveau de la mer, il n’y a aucun endroit où trouver refuge. Mon pays risque de devenir entièrement inhabitable avant la fin du siècle. » Les députés qui ont pris la parole à cette occasion se sont très majoritairement déclarés en faveur de la pleine application de l’accord. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Ce qui change en 2017

vendredi, 20 janvier 2017

Climat, ce qui change au premier janvier 2017Le 1er janvier 2017, un certain nombre de mesures et de lois sont entrées en vigueur, instituant quelques nouveaux changements en faveur de la transition énergétique, du climat, de la biodiversité et contre la pollution. Plus de 20 mesures vont ainsi s’appliquer « pour accompagner la France vers le croissance verte » et sur lesquelles le ministère de l’environnement fait le point.

Il distingue ainsi dans les nouvelles actions pour la transition énergétique celles qui ont un rapport avec les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, celles qui s’appliquent dans les bâtiments, dans l’information des citoyens et dans la vie des entreprises et la finance verte. Pour réduire durablement la pollution, certaines actions sont destinées à favoriser les transports en commun et d’autres concernent les déchets. De nouvelles actions pour protéger la biodiversité s’engagent dans la santé et l’environnement et la pêche. Enfin les actions pour le climat se poursuivent avec notamment la mise en œuvre de l’Accord de Paris. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Semaine Européenne du Développement Durable : du 30 mai au 5 juin

dimanche, 29 mai 2016

semaine DDLa Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) se déroulera cette année du 30 mai au 5 juin. Elle se veut, en France, un puissant vecteur de mobilisation au service de la transition énergétique et du changement climatique. Pourtant, une semaine avant sa réalisation, et contrairement aux années passées, elle semble un peu « oubliée » , notamment par le Ministère de l’Environnement qui, une semaine avant l’échéance, n’avait toujours pas indiqué la thématique annuelle…

Certes l’appel à projets est ouvert depuis un certain temps déjà sur le site dédié, et à tous les champs du développement durable : consommation, biodiversité, climat, déchets, eau, emplois verts/formations, énergie, habitat, loisirs, mer/littoral, RSE, sports, tourisme, transports, urbanisme, jardinage, etc. L’objectif général est bien, toujours, de faciliter l’organisation d’activités qui promeuvent le développement durable et de rendre ces contributions visibles sur une plateforme commune. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Interdiction des sacs en plastique : le ministère communique

mardi, 19 avril 2016

fin des sacs plastiques à usage uniqueAprès la publication du décret relatif à l’interdiction des sacs en plastique à usage unique, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer complète la communication informative par une infographie et une série de questions/réponses. La première présente l’avantage d’expliquer clairement ce qui va se passer, de manière compréhensible par le commun des mortels, et la série de questions/réponses apporte un certain nombre de précisions qui peuvent se révéler utiles.

L’infographie commence par expliquer les raisons qui ont amené le Gouvernement à décider de la fin des sacs en plastique à usage unique : les volumes distribués, les déchets que cela représente et leur devenir, et leur importation, accompagnée de son poids de gaz à effet de serre. Elle explique ensuite concrètement ce qui va se passer dans les prochains mois, l’interdiction des sacs de caisse d’abord, puis de ceux utilisés pour l'emballage des aliments en vrac et à la coupe, suivie de l’utilisation des seuls sacs en papier ou en plastique biosourcé au 1er janvier. Elle présente enfin plusieurs « trucs et astuces » pour apprendre à vivre sans sac en plastique à usage unique. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La solution est dans l’assiette !

jeudi, 22 octobre 2015

La lutte contre le changement climatique commence dans la cuisine, et plus précisément dans notre assiette. C’est ce qu’affirme la Fondation GoodPlanet en lançant, à l’occasion de la Conférence Paris Climat 2015, un vaste programme de sensibilisation aux petits gestes à faire au quotidien pour soulager notre planète : La solution est dans l’assiette !

mosaique des solutions goodplanetL’alimentation représente en effet 27 % de l’empreinte carbone des ménages, soit plus que les transports (26 %) ou le logement (24 %). Cela vaut donc le coût d’aller y voir de plus près. D’autant que dans ce domaine, chacun peut agir. Pas de discours moralisateur dans ce programme La solution est dans l’assiette ! mais 60 solutions concrètes qui montrent qu’il est possible de concilier plaisir, santé et climat. Ces 60 solutions concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sont illustrées par 100 initiatives, qui prouvent que chacun, quel que soit son âge, son activité où l’endroit où il vit , dispose de clés pour agir. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Triman : le repère visuel commun des produits recyclables

jeudi, 22 janvier 2015

Un nouveau logo fait progressivement son apparition depuis le 1er janvier 2015 sur les produits et emballages : le Triman. En effet, un décret du 23 décembre 2014 instaure une signalétique commune à tous les produits qui relèvent d’une consigne de tri : cette disposition, découlant du Grenelle de l’Environnement, s’inscrit dans un cadre plus large d’augmentation du recyclage. Elle doit donc permettre une importante simplification du geste de tri et contribuer à l’augmentation des performances des collectes séparées et du recyclage.

trimanL’apparition depuis 1982 de plus d’une quinzaine d’éco-organismes agréés a conduit à une diversité de marquage sur les produits qui n’aboutissait pas à la meilleure performance de collecte séparée et risquait plutôt d’entretenir la confusion dans l’esprit des consommateurs. Cette harmonisation va permettre de signifier plus clairement aux usagers qu’il existe une consigne de tri pour le produit. Le Triman fait donc l’objet d’une diffusion auprès des consommateurs et le décret en précise les modalités d’application. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Des métaux précieux dans les poussières des villes

dimanche, 28 décembre 2014

ramassage metaux précieux par VeoliaVeolia a développé au Royaume-Uni un procédé lui permettant de récupérer à des fins de recyclage des métaux précieux dans les poussières balayées sur les voiries. Après un test dans une région britannique, le groupe envisage le développement de cette activité.

A Ling Hall, dans le Warwickshire, Veolia récupère dans les balayures des rues, grâce à son service de nettoyage et de balayage des voiries, des déchets de cinq types, selon Estelle Brachlianoff, directrice Veolia de la zone Royaume-Uni et Irlande : des inertes (terre, poussière), de la matière organique (feuilles mortes, crottes de chiens…), des déchets du type mégots, des matières recyclables classiques (bouteilles, canettes, bouchons) et des métaux précieux. Alors que la totalité finissait en décharge, il ne reste actuellement, après tri et récupération que 10 % de déchets réels.

Les métaux précieux proviennent des émissions des pots d’échappement catalytiques et se mélangent aux poussières de la voirie. Grâce à une usine de traitement de ces poussières et à un procédé entièrement développé par Veolia, 90 % de ces métaux précieux, qui se composent de platine – un des métaux les plus rares du monde -, de palladium et de rhodium, sont désormais récupérés et représentent une valorisation de 100 000 livres par an (130 000 €). « Globalement, nous utilisons des séparations sèches, des séparations humides, de la flottation, des courants de Foucault. C’est avec la somme de tout cela, que nous arrivons à extraire 90% des matériaux de la décharge » précise la responsable. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Les eurodéputés veulent freiner l’utilisation des sacs en plastique

jeudi, 11 décembre 2014

no plastic bagsLe Parlement Européen s’est mis d’accord pour définir de nouvelles règles applicables dans toute l’Union Européenne, afin de réduire la consommation des sacs à plastique à poignées, qui constituent une préoccupation environnementale majeure en raison de leur impact néfaste sur l’eau et les écosystèmes.

En effet, chaque citoyen européen a utilisé en moyenne 198 sacs en plastique, dont 90 % de légers, en 2010, et plus de 8 milliards se sont transformés en déchets, dont beaucoup se retrouvent dans la nature, abandonnés après usage. Les eurodéputés recommandent donc le recours à des instruments économiques afin de limiter leur utilisation : imposition, limite de commercialisation, voire interdiction.

« Les députés ont approuvé une législation permettant une réduction significative et rapide des sacs en plastique à usage unique. Comme l’ont démontré les pays chef de file dans l’UE et au-delà, la réduction de l’utilisation des sacs en plastique est facilement réalisable avec une politique cohérente. Supprimer rapidement ces sacs est une solution à portée de main parmi les moyens pour lutter contre le problème répandu des déchets plastiques« , a déclaré le rapporteur Margrete Auken, dont le rapport a été approuvé par 44 voix pour, 10 contre et 6 abstentions. « Les députés ont également adopté des dispositions pour garantir le paiement obligatoire des sacs en plastique dans le secteur alimentaire, ainsi que des recommandations identiques dans les autres secteurs. Fixer un prix pour les sacs en plastique à usage unique s’est avéré être un instrument efficace pour réduire leur utilisation excessive« . (suite…)

Article rédigé par Claudine

Un sac poubelle pour donner une seconde vie aux objets

samedi, 16 novembre 2013

En matière de valorisation des déchets, il est parfois bon de regarder chez les voisins, voire d'emprunter les idées qui fonctionnent. Ainsi les Pays-Bas ont mis en œuvre depuis quelques années une initiative dont il serait bon de s’inspirer : un sac qui favorise le réemploi d’un objet dont on n’a plus l’utilité.

Goedzac : le sac d'objets à réutiliserEn plus des sacs à déchets ordinaires (ceux que l’on trouve en plastique gris ou noir, voire jaune, sur les trottoirs de nos villes), les néerlandais disposent d’un autre sac : le Goedzak (littéralement « sac à bon ») où ils peuvent glisser tous les objets qu’ils jugent inutiles chez eux, mais qui peuvent encore avoir une seconde vie, et qu’ils déposent ensuite devant chez eux, en même temps que les poubelles. Transparent, ce sac a de plus la particularité de s’ouvrir et de se refermer facilement et à volonté et permet donc aux voisins de récupérer au passage un objet qui peut encore leur être utile. Bien protégé des aléas du climat dans le sac, le contenu reste propre.

Cela permet aussi de favoriser l’adoption d’un comportement éco-responsable : tous les objets auxquels leur propriétaire souhaite donner une seconde vie doivent être ainsi être déposés dans ce sac, la consigne est claire. Et les voisins peuvent y récupérer l’objet, sans pour autant « faire les poubelles. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Ecorvidés ou comment utiliser corbeaux et compagnie pour nettoyer la nature

jeudi, 4 juillet 2013

ecorvides_smallLes corbeaux et les corvidés en général souffrent d’une mauvaise réputation tout à fait injustifiée, qui les a même fait classer comme « nuisibles » alors qu’ils peuvent rendre des services très utiles. En effet, ce sont des animaux connus et étudiés par les spécialistes pour leur capacité cognitive hors du commun. D’ici à les rendre « utiles pour des déchets nuisibles« , il n’y a qu’un pas qu’ont franchi des étudiants de master d’écologie à Lille, en présentant le projet Ecorvidés au Concours Génération Développement Durable, organisé par le magazine La Recherche et l’ADEME. Projet qui a d’ailleurs reçu le prix spécial du jury, en raison de son concept original d’utilisation de l’intelligence des corvidés pour la collecte des déchets dans la nature

Les corvidés ? Outre les corbeaux, il s’agit des corneilles, pies, choucas, geais, etc. Il en existe au total 130 espèces, largement distribuées sur tout le globe, vêtues de robes généralement sombres, émettant de forts croassements (quelque peu discordants, il est vrai) et volontiers charognards (en fait omnivores) d’où leur mauvaise réputation. Certaines de ces espèces sont capables de fabriquer des outils, de se reconnaître dans un miroir, de mémoriser des visages, de troquer de la nourriture et d’apprendre, tout simplement. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5