Comment économiser l’eau à la maison ? Les meilleurs écogestes avec Watty

dimanche, 15 janvier 2017

preferez les douches aux bainsPréférer les douches aux bains

Un bain c’est 150 à 200 litres d’eau. Alors qu’une douche ne consomme que 60 à 80 litres d’eau. En privilégiant les douches aux bains on économise donc plus de 100 litres d’eau par bain. Ceci est à multiplier par le nombre de personnes du foyer et le nombre de jours par an. Par exemple pour un foyer qui prendrait 1000 bains par an, cela représente 100 m3. A 3,50€ le m3 cela fait une économie annuelle de 350€ ! A ce prix là on peut même se permettre un bain plaisir de temps en temps.

Optimiser le fonctionnement de la machine à laver

(suite…)

Article rédigé par Jacques

Un pommeau de douche révolutionnaire ?

vendredi, 28 août 2015

En ces temps de sécheresse extrême en Californie, tout projet visant à faire économiser de l’eau, tout en conservant son petit confort, est forcément voué au succès. C’est le cas d’un pommeau de douche « révolutionnaire » mis au point par la start-up Nebia qui permettrait, selon ses inventeurs, d’économiser jusqu’à 70 % d’eau.
nebia shower head, la douche révolutionnaire
Lancée sur le site de financement participatif Kickstarter, la société Nebia, qui cherchait une levée de fonds de 100 000 dollars, a atteint son objectif en quelques heures, et rapidement largement dépassé, puisque, 48 heures plus tard, elle enregistrait 1,38 millions de dollars de promesses de financement pour son invention. La technologie (H2MICRO™) de la douchette, baptisée Nebia Shower, permet d’atomiser l’eau en millions de minuscules gouttelettes, multipliant ainsi par 10 la surface de contact de l’eau avec la peau par rapport à un pommeau de douche ordinaire.

Ses inventeurs en promettent d’ailleurs monts et merveilles : « Entrez dans le monde de Nebia » proclame le site, et « sortez-en rajeuni »  (tout un programme !), grâce à « une douche revigorante qui revitalise votre peau et votre âme. » Le tout en n’utilisant que 6 gallons (environ 22 litres) là où d’habitude on en utilise 20 (environ 75 litres). Si c’est là la consommation moyenne pour une douche aux Etats-Unis (en France, on l’estime plutôt à 50 litres), on comprend tous les bienfaits de cette nouveauté. Les chercheurs qui ont créé Nebia Shower ont calculé que, si leur pommeau de douche équipait toutes les salles de bains californiennes, les économies réalisées atteindraient les 757 milliards de litres d’eau par an, ce qui équivaut à quelque 4 milliards de dollars. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Un robinet (légèrement) économiseur d’eau, mais beau !

mercredi, 1 avril 2015

Pour économiser l’eau, on peut ajouter des aérateurs aux robinets existants et c’est très efficace (c’est d’ailleurs la solution que nous préconisons). On peut aussi décider de changer de robinet et adopter le « Swirl » (tourbillon en bon français) : certes c’est considérablement moins efficace, mais tellement plus beau, que pour un peu on en ferait des dépenses supplémentaires !
swirl, le robinet qui économise l'eau
On doit cette invention à un étudiant du Royal College of Arts de Londres, Simin Qiu, qui lui a d’ailleurs valu une récompense au iF Design Concept Award 2014. Il faut bien dire que, s’il permet effectivement d’économiser environ 15 % d’eau, là ne réside pas son plus grand atout : les aérateurs ou mousseurs actuels font beaucoup mieux. Non, tout son charme provient du fait que l’eau ne coule en jet brut et sans intérêt, mais en spirales fort esthétiques et changeantes.

Grâce à une simple pression du doigt sur le haut de ce robinet particulier (le bouton y est en fait inséré), élégant et moderne, des tourbillons d’eau s’écoulent en passant par une double turbine, qui crée trois modes de spirales différentes. « Toutes les formes de vie dépendent de l’eau. (…) C’est la ressource la plus importante au monde. Selon moi, l’eau est douce et tourbillonnante. Ces deux éléments m’ont inspiré dans mon travail » explique Simin Qiu.

Les économies d’eau réalisées restent cependant à prouver : les spirales créées sont si belles à regarder que l’on peut se laisser aller à les admirer sans modération… et à laisser couler l’eau, en oubliant totalement l’usage que l’on voulait en faire. Gare donc au gaspillage, contraire à l’idée de son concepteur, mais bien possible devant un spectacle aussi beau !

Sources : Huffington Post, Journal du Design

Article rédigé par Claudine

Les Français et l’utilisation de l’eau

lundi, 23 mars 2015

La Journée Mondiale de l’Eau a lieu, cette année comme tous les ans, le 22 mars. A cette occasion, le site ComprendreChoisir donne sous forme d’infographie les résultats d’une enquête réalisée pour eux par OpinionWay sur l’eau et les Français : la perception et les comportements vis à vis de cette ressource essentielle.
comprendre choisir infographie
Cette enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de plus de 1 000 individus, âgés de 18 ans et plus, au cours du mois de février. Elle livre quelques enseignements intéressants. Ainsi, si 93 % des Français ont conscience que l’eau est précieuse, ils n’appliquent pas toujours pour autant les gestes qui permettraient de l’économiser. De plus 16 % seulement des personnes interrogées savent combien leur coûte l’eau qu’ils consomment. 65 % se déclarent bien prêts à faire des efforts pour réduire leur consommation, mais 40 % ne connaissent pas les moyens leur permettant de leur faire. Quand même, les bains ont été complètement abandonnés par 79 % de la population. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Hydrao ou comment économiser l’eau en s’amusant

vendredi, 20 mars 2015

hydraoRien de tel qu’une bonne douche prolongée… disons un petit quart d’heure, pour gaspiller une quantité impressionnante d’eau. Surtout lorsque l’on sait que la quantité d’eau utilisée pour une douche « raisonnable » de 4 à 5 minutes est déjà loin d’être négligeable, tout du moins sans équipement adapté pour économiser l’eau. Mais Hydrao a justement été inventé pour sensibiliser toute la famille à la consommation d’eau liée à la toilette.

Une douche de cinq minutes, c’est environ 80 litres d’eau utilisés, de 200 g (électricité) à 2 kg (gaz, fioul) de CO2 émis. Et, pour les enfants, comme pour les plus grands, l’incitation et la pédagogie sont bien plus efficaces que la contrainte pour inciter à éviter le gaspillage d’eau. Hydrao joue sur ce tableau : il s’agit d’un pommeau de douche qui s’éclaire de couleur différente en fonction de la quantité d’eau consommée : vert d’abord, puis bleu à partir de 10 litres et enfin rouge clignotant dès qu’on atteint les 50 litres. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Distribution de mini-kits EconEAUme au Pays Corbières et Minervois

lundi, 7 juillet 2014

Au cours de deux manifestations différentes, organisées sur plusieurs journées en Pays Corbières et Minervois (Aude), quelque 500 mini-kits EconEAUme fournis par Eco CO2 ont été distribués aux participants dans le but de leur faire réaliser des économies d’eau et d’énergie, grâce à l’Espace Info-Energie.

animation en Pays de CorbièresDu 6 au 9 juin, à l’occasion du salon en plein air PROMAUDE (raccourci de Promotion de l’Aude) à Lézignan-Corbières,  50 000 participants ont pu visiter les différents stands et le Village de l’Energie et de l’Eco-construction. Il s’agit de la plus grande foire de produits locaux et des métiers artisanaux de l’Aude. Elle avait pour thématique cette année les économies d’eau et d’énergie. Lors de ces journées, 386 enfants ont pu être sensibilisés à la nécessité d’économiser eau et énergie lors d’ateliers dédiés. Cette manifestation coïncidait aussi avec le début d’une opération SLIME (Services Locaux d’Intervention pour la Maîtrise de l’Énergie) à destination des particuliers. Les conseillers en énergie souhaitaient donc pouvoir distribuer sur leur stand des kits, permettant de réaliser des économies d’eau appréciables.

Les kits fournis contenaient deux mousseurs auto-régulés à 6 litres par minute, ainsi qu’une notice, le tout assemblé dans un petit sachet de papier kraft. Alors qu’un robinet standard débite en moyenne 12 l d’eau / minute, sous une pression de 3 bars, ces mousseurs ou réducteurs de débit (ou encore aérateurs) permettent en effet de réduire le débit d’eau, sans pour autant affecter le confort d’utilisation. Les personnes étaient d’ailleurs encouragées à rapporter les vieux mousseurs montés sur leurs robinets pour les échanger gratuitement contre ces réducteurs performants. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Comment sauver un ours polaire en prenant une douche ? ou Amphiro a1 et les économies d’eau ludiques

lundi, 20 janvier 2014

Jeune start-up dérivée de l’Ecole Polytechnique Fédérale  de Zürich, spécialisée dans le domaine de l’efficacité énergétique des systèmes d’eau potable, Amphiro AG a développé un moniteur en temps réel de la consommation d’eau et d’énergie  intelligent pour la douche, appelé amphiro a1. Une étude menée en 2012 – 2013 auprès de 700 ménages suisses a révélé que les foyers utilisateurs économisaient en moyenne 440 kWh annuels d’énergie de chauffage, et 8500 litres d’eau. Ceci représente une économie d’environ 23% des 2000kWh annuels utilisés par un foyer pour le chauffage de l’eau, car le lien entre la mesure affichée et le comportement est évidente pour le consommateur, qui peut le modifier instantanément. Le dispositif, actuellement vendu à 59,90 € sur le site internet des concepteurs, est ainsi amorti en moins d’un an.

amphiro a1 : l'interface homme machinePendant la douche, le moniteur affiche en permanence deux informations : la température de l’eau (1), et le nombre de litres consommés depuis le début de la douche (2). Une animation (3) matérialise la consommation croissante : un ours polaire voit sa banquise fondre progressivement, jusqu’à se trouver dans l’eau.

A la fin de chaque douche, le moniteur affiche en alternance les Wh ou kWh consommés, le nombre total de litres et un code énergétique. Ce code contient le nombre de douches prises, les températures et la consommation d’eau cumulée de maximum 150 douches. Amphiro AG vient de lancer un portail en ligne où l’utilisateur peut saisir son code (une fois par mois environ), ce qui lui permet de connaître les valeurs moyennes et la tendance de ses consommations, et de se comparer à d’autres foyers (de façon anonyme).

amphiro a1, qui se monte facilement et sans outils entre le flexible et le pommeau de douche, installation de l'amphiro a1n’utilise pas de piles mais fonctionne grâce à l’énergie de l’eau, dès que celle-ci se met à couler. Quand l’eau s’arrête, le compteur s’interrompt aussitôt, par exemple pendant le savonnage. Si l’eau est ensuite rouverte en moins de 3 minutes, le compteur reprend là où il s’était arrêté. Si la coupure dure plus de 3 minutes, ce sera considéré comme une nouvelle douche.

En tout cas, le dispositif a de quoi séduire toute la famille, car, si les grands seront poussés à modifier leur comportement grâce aux données chiffrées, même les enfants pourront se rendre compte de l’impact de leurs habitudes sous la douche, grâce à l’animation avec l’ours polaire !

Article rédigé par Isabelle

OrbSys : Une douche vraiment économe en eau

jeudi, 26 décembre 2013

la douche du futurPour économiser l’eau d’une douche, on peut utiliser une douchette économe, c’est déjà une bonne chose et à moindre coût. Mais il existe encore mieux – mais considérablement plus cher : il s’agit du système OrbSys, mis au point par une firme suédoise, un dispositif qui recycle l’eau de la douche, et permet ainsi d’économiser 90 % de l’eau et 80 % de l’énergie consommée pour la chauffer.

Un designer suédois, Mehrdad Mahdjoubi, ayant travaillé pour la NASA (l’eau utilisée par les astronautes est continuellement recyclée), s’est inspiré de cette expérience pour concevoir ce système de douche très économe. Normalement 95 % de l’eau de douche se retrouve directement dans les égouts. Avec OrbSys, elle est recyclée au fur et à mesure de son utilisation et tourne en circuit fermé.

Ainsi pour une douche de 10 minutes – ou plus – selon son concepteur, on n’utilise que 5 litres d’eau, au lieu de 150 litres environ. A ce rythme effectivement, aucune raison de limiter sa douche à 5 ou 6 minutes. De plus, comme le processus de purification de l’eau est très rapide, celle-ci n’a pas le temps de refroidir et ne demande que très peu d’énergie pour retrouver la température demandée, d’où une économie d’énergie. Cela se traduit, selon le designer, par un allègement de la facture de 1 000 € sur les factures d’eau et d’énergie – une somme qui semble toutefois un peu exagérée, à moins qu’en Suède on reste très longtemps sous la douche, ou que l’eau et l’énergie soient à un tarif particulièrement élevé. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Les chasses d’eau bientôt normalisées par la Commission Européenne

mercredi, 6 novembre 2013

commission européenneAprès avoir récemment abandonné ses projets de réglementation de la taille des bouteilles d’huile d’olive, tout comme une politique qui discrimine les concombres courbes, la Commission Européenne a décidé de se pencher sur les chasses d’eau, en les normalisant, dans le but d’optimiser l’utilisation de l’eau, avec à la clé un label écologique pour nos toilettes. Certains y voient une perte de temps ou un gaspillage d’argent public.

Après une initiative qui remonte à 2011 et une année entière de mobilisation d’experts et d’industriels, un rapport technique de 60 pages, qui aurait, selon certaines sources, coûté 88 000 €, a donc été réalisé par un groupe de travail, qui a étudié le comportement des utilisateurs, évalué le scénario de base et identifié les meilleures technologies disponibles. Il a ainsi déterminé que  deux « éléments principaux » semblent avoir des conséquences sur la consommation d’eau des toilettes à chasse : le design (?!) et le comportement de l’utilisateur.

En ce qui concerne les différentes pratiques des pays examinés, le groupe de travail a relevé que par exemple que l’installation de chasses d’eau utilisant plus de 6 litres est désormais interdite au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, une mesure qui devrait également voir le jour en France et au Portugal. Cependant la Grande-Bretagne est pointée du doigt pour son utilisation excessive d’eau dans les toilettes, car certaines installations requièrent 7 à 9 litres. Elle est ainsi jugée par les experts comme l’un des plus gros consommateurs d’eau en matière de toilettes : 30 % de la consommation d’eau domestique des foyers anglais y sont consacrés, contre seulement 14 % pour les Finlandais. D’autre part, les procès-verbaux de l’une des réunions du groupe de travail mettent en évidence les « conclusions principales » suivantes : les sièges et les abattants des toilettes ne sont pas vraiment associés à la fonction du produit ; les sièges et les abattants des toilettes sont souvent vendus indépendamment du « produit » principal ; le choix des consommateurs dans les sièges et les abattants de toilettes est très variable. Apparemment donc, pas d’uniformisation en vue de ce côté ! (suite…)

Article rédigé par Claudine

Grande-Bretagne : les économies d’eau passent par les enfants

jeudi, 19 avril 2012

economies d'eauL’apprentissage des parents aux éco-gestes passent souvent par les enfants : une compagnie d’eau britannique, l’entreprise Thames Water,  l’a bien compris. Alors que la Grande-Bretagne est confrontée à une sécheresse tout-à-fait inhabituelle – selon l’agence britannique pour l’environnement, la moitié du pays est en état de sécheresse – et que le gouvernement met en place des mesures de restriction d’eau, Thames Water a établi tout un programme d’apprentissage aux économies d’eau à l’intention des enfants des écoles primaires, relayé par des volontaires, en espérant bien que les élèves prêcheront ensuite la bonne parole dans leurs foyers respectifs.

Ces volontaires viennent expliquer aux enfants, lors d’une intervention de 30 minutes, les bons gestes simples et faciles à mettre en œuvre par tous pour économiser l’eau : remplacer les bains par des douches, réduire la durée de celles-ci, fermer le robinet quand ils se brossent les dents, etc. Et pour leur expliquer pourquoi on leur demande de faire ces efforts, la leçon comporte des explications sur les nappes phréatiques et les cours d’eau du pays.

water quizMais en plus de ces interventions directes, Thames Water a développé toutes sortes de jeux pédagogiques destinés aux enfants sur le thème de l’eau, sa nécessité, ses emplois raisonnés. Un livret d’une vingtaine de pages, mis à disposition sur le site de l’entreprise, permet à travers les aventures d’une famille « raisonnable » dans ses usages de l’eau, de découvrir, en apprenant une foule de choses, les gisements d’économies d’eau possibles dans une maison. L’entreprise indique ainsi la consommation que représente le remplissage d’un arrosoir ou l’usage du lave-linge, oppose les bons gestes aux gestes gaspilleurs sous forme de jeu des différences, fait découvrir les cours d’eau de différents pays et de Grande-Bretagne par des mots mêlés, propose des labyrinthes et des quiz, raconte par des textes simples et amusants la nécessité de préserver l’eau, en fait découvrir les multiples usages indispensables, etc. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5