CLER : Qui mène vraiment la transition énergétique en France ?

jeudi, 13 juillet 2017

Un nouveau rapport du CLER (Réseau pour la transition énergétique) montre, par la mise en lumière d’initiatives locales, que la transition énergétique est déjà présente dans les territoires : citoyens, collectivités, entreprises et associations agissent sur le terrain pour la mettre en œuvre concrètement.
CLER
Ces nouveaux « opérateurs énergétiques » produisent, distribuent, ou fournissent leur propre énergie issue des renouvelables. Le rapport du CLER est constitué de 10 exemples territoriaux en France, mais aussi en Allemagne et en Autriche, qui illustrent concrètement le concept d’opérateurs énergétiques. Ces projets, nés de contextes très différents, font preuve d’une grande variété en termes de gouvernance et de champs d’intervention. Pourtant tous contribuent à la transition énergétique grâce à leurs actions en matière de production d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Etiquettes énergétiques : retour à l’échelle A à G confirmé

jeudi, 22 juin 2017

étiquette énergieLes eurodéputés ont adopté le 13 juin le projet de révision de l’étiquette énergétique apposée sur les appareils ménagers. Celui-ci ouvre la voie au retour à l’échelle allant de A à G, qui permettra au consommateur de choisir des produits qui réduisent sa consommation et sa facture énergétiques, sans risque de se tromper.

Ce projet de simplification de l’étiquetage énergétique était particulièrement attendu par les associations de consommateurs européennes qui dénonçaient le peu de clarté des « + » ajoutés après le « A » et sa propension à tromper le consommateur, habitué à considérer la classe A dans son ensemble comme économique. D’autant que d’un type de produit à un autre, les étiquettes ne reprenaient pas obligatoirement la même échelle. Il devenait de plus en plus difficile de s’y repérer. La Commission européenne a donc proposé de revenir au système initial étalonné de A à G et d’établir un mécanisme pour permettre le remaniement ultérieur des étiquettes existantes sans devoir créer de nouveaux labels. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Rapport d’activité 2016 de l’ADEME : une édition qui utilise moins de papier que celle de 2015

vendredi, 9 juin 2017

rapport d'activités Ademe, plus de pages moins de papierPlus concentrée, l’édition 2016 utilise 3,3 % de surface de papier en moins que celle de 2015 : c’est par ce petit clin d’œil que l’ADEME  ouvre son rapport d’activité de l’an dernier. Outre ses missions historiques en matière d’énergie, d’économie circulaire, de lutte contre les pollutions et de climat, l’Agence s’est enrichie en 2016 de celle de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui tient une bonne place dans le document, aux côtés de la croissance verte, de la transition énergétique et de ses activités d’expertise.

En ce qui concerne le gaspillage alimentaire, l’Agence, qui fête cette année ses 25 ans, a œuvré dans la lutte par trois actions marquantes : une étude inédite sur l’état des lieux précis des pertes et gaspillages à toutes les étapes de la chaîne, de la production à la consommation. Ce premier constat a mis en lumière l’ampleur du phénomène. Elle a également mené une opération pilote de réduction du gaspillage avec de grandes enseignes de distribution pour permettre d’identifier des pistes de réduction des pertes. Elle a enfin lancé une grande campagne de sensibilisation – Ça suffit le gâchis ! – pour faire adopter aux professionnels comme aux ménages des gestes qui permettent de réduire le gaspillage alimentaire. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Suisse : adoption par référendum de la sortie du nucléaire

jeudi, 25 mai 2017

suisse - referendum sortie du nucleaireLors d’un référendum organisé le 21 mai, les Suisses se sont exprimés à plus de 58 % en faveur d’une loi de stratégie énergétique ambitieuse, se montrant ainsi prêts à sortir du nucléaire et à prendre le virage des énergies renouvelables. La mise en œuvre de cette loi qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018 s’étalera jusqu’en 2035.

Déjà en 2011, peu après la catastrophe de Fukushima, le Parlement suisse avait décidé de sortir du nucléaire et indiqué que les réacteurs actuellement en activité (5 au total) iraient à la fin de leur période d’exploitation, mais ne seraient pas remplacés. La loi de stratégie énergétique, entérinant cette décision, a été votée en septembre 2016, soutenue par tous les partis, sauf un qui a obtenu le recours à une consultation populaire.

La nouvelle loi favorise l’efficacité énergétique, afin de préserver le confort tout en consommant moins, et mise sur les énergies renouvelables. La loi fixe donc d’une part des objectifs de réduction de consommation par rapport à 2000 : pour la consommation énergétique, -16 % en 2020 et -43 % en 2035 ; pour la consommation en électricité, -3 % d’ici 2020 et -16 % d’ici 2035. Elle s’appuie en grande partie pour cela sur le secteur du bâtiment. Elle instaure d’autre part un dispositif d’aides aux énergies renouvelables, qui n’est pas sans rappeler le système français de complément de rémunération établi par la loi relative à la transition énergétique. Un dispositif de soutien toutefois limité dans le temps qui devra ensuite être relayé par d’autres dispositifs d’encouragement. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Enercoop : lancement d’une offre « Economies d’Energie »

mardi, 28 février 2017

Le fournisseur coopératif d’électricité 100 % renouvelable Enercoop annonce le lancement de son offre de services « Economies d’Energie » qui vise  à accompagner des particuliers comme des professionnels dans la maîtrise de leur consommation d’électricité. Les coopératives du réseau proposent dès maintenant des services permettant de réduire sa consommation, et donc sa facture, d’énergie.

Enercoop veut œuvrer « à faire [sa] part pour une transition énergétique citoyenne » et s’appuie pour cela sur le scénario NegaWatt. Celui-ci joue sur trois fondements : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. L’offre « Economies d’Energie » veut agir sur les leviers de la sobriété et de l’efficacité énergétiques. Pour cela, elle s’adresse à tous, particuliers ou professionnels (mais pas tous dans un premier temps), clients ou non du fournisseur.
Le wiki de l'énergie (suite…)

Article rédigé par Claudine

La transition énergétique de l’Europe bien engagée selon la Commission

dimanche, 12 février 2017

La Commission Européenne a récemment présenté son deuxième rapport sur l’état de l’union de l’énergie. Celui-ci montre que la modernisation de l’économie et la transition « vers une ère à faible intensité de carbone » est en cours de réalisation. Les objectifs globaux de 2020 en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, l’efficacité énergétique et la production d’énergies renouvelables, seront atteints, même si certains pays, ou certains secteurs restent à la traîne. Ce rapport, que la Commission a pris l’engagement de rendre annuel, examine les progrès accomplis depuis le premier, paru en novembre 2015. Il sert de suivi pour la mise en œuvre de cette « priorité absolue » que représente l’union de l’énergie.
Europe : union de l'énergie
L’Union Européenne, dans son ensemble, a continué à bien progresser dans la réalisation des objectifs relatifs au climat et à l’énergie. Elle a notamment atteint celui concernant la consommation finale d’énergie, ainsi que celui sur les émissions de gaz à effet de serre : le niveau de ses émissions était en 2015 inférieur de 22 % à celui de 1990. Pour le secteur des énergies renouvelables, l’Europe est en bonne voie : elles couvrent 16 % de la consommation finale brute d’énergie sur la base des données de 2014. De plus, l’Union dissocie bien sa croissance économique et ses émissions de gaz à effet de serre : tandis que le produit intérieur brut (PIB) global a augmenté de 50 %, les émissions globales ont quant à elles reculé de plus d’un cinquième. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Ce qui change en 2017

vendredi, 20 janvier 2017

Climat, ce qui change au premier janvier 2017Le 1er janvier 2017, un certain nombre de mesures et de lois sont entrées en vigueur, instituant quelques nouveaux changements en faveur de la transition énergétique, du climat, de la biodiversité et contre la pollution. Plus de 20 mesures vont ainsi s’appliquer « pour accompagner la France vers le croissance verte » et sur lesquelles le ministère de l’environnement fait le point.

Il distingue ainsi dans les nouvelles actions pour la transition énergétique celles qui ont un rapport avec les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, celles qui s’appliquent dans les bâtiments, dans l’information des citoyens et dans la vie des entreprises et la finance verte. Pour réduire durablement la pollution, certaines actions sont destinées à favoriser les transports en commun et d’autres concernent les déchets. De nouvelles actions pour protéger la biodiversité s’engagent dans la santé et l’environnement et la pêche. Enfin les actions pour le climat se poursuivent avec notamment la mise en œuvre de l’Accord de Paris. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Les écoliers de Malaunay font connaissance avec Watty

vendredi, 6 janvier 2017

MalaunayComme de nombreux écoliers en France et notamment déjà un certain nombre sur la Métropole Rouen Normandie, les écoliers de Malaunay (Seine Maritime), élèves des CE 1 et 2 et des CM 1 et 2, vont très bientôt faire connaissance avec notre mascotte, Watty, et le programme éponyme, dans lequel leur commune s’est récemment engagée. Ils vont ainsi devenir acteurs des économies d’énergie dans l’école Olivier-Miannay et ambassadeurs dans leur famille pour permettre à leurs parents de réduire leurs factures énergétiques.

Engagés dans le programme Watty™ à l’école, les élèves de l’école Olivier-Miannay participeront ainsi aux ateliers que nous avons créés et qui sont animés dans leur région par des animateurs de l’association CARDERE, qui prouvent quotidiennement que l’éducation à l’environnement et au développement durable peut se faire de façon ludique. Ils participeront également aux événements organisés pour les écoles utilisant le programme, comme leurs camarades de Seine-Maritime, des Alpes-Maritimes, des Pyrénées Orientales, de l’Oise, de la Corse, de la Martinique et de La Réunion, tel le concours d’expression artistique traditionnellement organisé à partir de mars depuis 3 ans. (suite…)

Article rédigé par Claudine

L’ATEE publie une étude sur l’efficacité énergétique des data centers

mercredi, 7 décembre 2016

data centerL’ATEE (Association Technique Energie Environnement) publie une étude menée par ENER’CERT, société de services en efficacité énergétique, sur les data centers, aujourd’hui enjeu majeur de  l’efficacité énergétique. Concentrée sur la consommation et les leviers d’amélioration de performance énergétique, elle vise notamment à permettre la création de fiches standardisées des certificats d’économie d’énergie (CEE).

L’informatique a un impact écologique pratiquement invisible aux yeux des utilisateurs. Pourtant l’envoi d’un mail intégrant une pièce jointe de 1 Mo génère un équivalent CO2 de 19 grammes, soit, pour une entreprise de 100 personnes envoyant en moyenne 33 courriels par jour, l’équivalent carbone dégagé sur l’année par 22 allers-retours en avion entre Paris et New-York. En moyenne, un data center de 10 000 m² consomme à lui seul autant qu’une ville de 50 000 habitants. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Commission Européenne : Une énergie propre pour tous les Européens

mardi, 6 décembre 2016

une énergie propre pour tous les européensLa Commission Européenne a présenté fin novembre un paquet de mesures visant à favoriser la transition vers une énergie propre. Ce paquet comporte trois objectifs précis : donner la priorité à l’efficacité énergétique, parvenir au premier rang mondial dans le domaine des énergies renouvelables et offrir des conditions équitables aux consommateurs.

Après la proposition de réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) de 2015 et plusieurs autres visant à accélérer la transition vers de faibles émissions de carbone dans d’autres secteurs clés de l’économie européenne en 2016, les propositions actuelles constituent « les dernières pièces maîtresses pour mettre pleinement en œuvre le cadre à l’horizon de 2030 pour l’énergie et le climat, en particulier sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. » Les propositions législatives relatives à l’union de l’énergie présentées par la Commission doivent maintenant être traitées en priorité par le Parlement européen et le Conseil.  (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5