Suisse : adoption par référendum de la sortie du nucléaire

jeudi, 25 mai 2017

suisse - referendum sortie du nucleaireLors d’un référendum organisé le 21 mai, les Suisses se sont exprimés à plus de 58 % en faveur d’une loi de stratégie énergétique ambitieuse, se montrant ainsi prêts à sortir du nucléaire et à prendre le virage des énergies renouvelables. La mise en œuvre de cette loi qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018 s’étalera jusqu’en 2035.

Déjà en 2011, peu après la catastrophe de Fukushima, le Parlement suisse avait décidé de sortir du nucléaire et indiqué que les réacteurs actuellement en activité (5 au total) iraient à la fin de leur période d’exploitation, mais ne seraient pas remplacés. La loi de stratégie énergétique, entérinant cette décision, a été votée en septembre 2016, soutenue par tous les partis, sauf un qui a obtenu le recours à une consultation populaire.

La nouvelle loi favorise l’efficacité énergétique, afin de préserver le confort tout en consommant moins, et mise sur les énergies renouvelables. La loi fixe donc d’une part des objectifs de réduction de consommation par rapport à 2000 : pour la consommation énergétique, -16 % en 2020 et -43 % en 2035 ; pour la consommation en électricité, -3 % d’ici 2020 et -16 % d’ici 2035. Elle s’appuie en grande partie pour cela sur le secteur du bâtiment. Elle instaure d’autre part un dispositif d’aides aux énergies renouvelables, qui n’est pas sans rappeler le système français de complément de rémunération établi par la loi relative à la transition énergétique. Un dispositif de soutien toutefois limité dans le temps qui devra ensuite être relayé par d’autres dispositifs d’encouragement. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Energies renouvelables : un projet d’île artificielle en Mer du Nord

lundi, 22 mai 2017

ile artificielle et production d'énergie verteL’avenir passe par les énergies renouvelables, scientifiques et climatologues le répètent, et cela donne à certains des idées qui, pour paraître folles, n’en sont pas moins très sérieuses. Les opérateurs de réseaux électriques TenneT (Pays-Bas/Allemagne), et Energinet (Danemark) vont ainsi développer un projet d’île artificielle entièrement consacrée au solaire et à l’éolien afin d’alimenter en électricité une bonne partie de l’Europe du Nord.

North Sea Wind Power Hub, tel est le nom du projet bien réel : une île complètement artificielle – voire plusieurs – nommée Power Link Island, qui s’installera sur les grands bancs de sable du Dogger Bank (17 600 km²), à une centaine de kilomètres des côtes du Royaume-Uni et à 150 kilomètres du Danemark. Cette plateforme sera destinée à la production d’énergie verte et à l’échange de capacités. D’une superficie de 6 km², recouverte de panneaux solaires, elle permettra de regrouper la production des champs éoliens offshore à travers la Mer du Nord et permettra d’alimenter en énergie le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, le Danemark et la Norvège. (suite…)

Article rédigé par Claudine

CLER : 10 propositions pour accélérer la transition énergétique

jeudi, 13 avril 2017

ensemble accélérons la transition énergétiqueLe CLER-Réseau pour la transition énergétique, souhaitant accélérer la transition énergétique qui constitue une solution très positive aux crises économiques, sociales et environnementales, formule 10 propositions  concrètes, issues d’acteurs de terrain qui mènent des projets en faveur des énergies renouvelables, des économies d’énergie et de la lutte contre la précarité énergétique. Celles-ci une fois mises en œuvre permettraient un changement plus rapide de modèle énergétique.

Selon le CLER (Comité le Liaison de Energies Renouvelables), la transition énergétique peut favoriser la sécurité et la résilience, l’activité économique et la balance commerciale, le pouvoir d’achat et l’emploi, la lutte contre la précarité et le droit pour tous à un logement décent, la qualité de vie et la santé, le développement local et l’aménagement du territoire, l’environnement et le climat, la qualification professionnelle et la promotion sociale, et la démocratie et la citoyenneté.

Les 10 mesures prioritaires à prendre sont les suivantes : (suite…)

Article rédigé par Claudine

Enercoop : lancement d’une offre « Economies d’Energie »

mardi, 28 février 2017

Le fournisseur coopératif d’électricité 100 % renouvelable Enercoop annonce le lancement de son offre de services « Economies d’Energie » qui vise  à accompagner des particuliers comme des professionnels dans la maîtrise de leur consommation d’électricité. Les coopératives du réseau proposent dès maintenant des services permettant de réduire sa consommation, et donc sa facture, d’énergie.

Enercoop veut œuvrer « à faire [sa] part pour une transition énergétique citoyenne » et s’appuie pour cela sur le scénario NegaWatt. Celui-ci joue sur trois fondements : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. L’offre « Economies d’Energie » veut agir sur les leviers de la sobriété et de l’efficacité énergétiques. Pour cela, elle s’adresse à tous, particuliers ou professionnels (mais pas tous dans un premier temps), clients ou non du fournisseur.
Le wiki de l'énergie (suite…)

Article rédigé par Claudine

DGCCRF : Rénovation énergétique, la vigilance s’impose

jeudi, 16 février 2017

Déjà l’UFC Que choisir avait dénoncé à la suite d’une enquête le « constat désastreux » du marché de la rénovation énergétique assurée par certains professionnels. Cette fois c’est la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCFR) qui tire la sonnette d’alarme et en dresse un tableau peu glorieux, selon les résultats d’une enquête effectuée en 2015 sur les pratiques des professionnels du secteur de la rénovation thermique.

isolation par l'extérieur« Devis incompréhensibles pour les consommateurs, crédits camouflés, labels de qualité mensongers » : sur 360 établissements (énergies renouvelables et rénovation thermique) vérifiés, la DGCCRF a constaté un taux d’anomalies de 57 % au cours de 1 443 actions de contrôle. Elle a au total dressé 87 avertissements, 66 injonctions et 81 procès-verbaux : « les contrôles ont révélé des pratiques commerciales déloyales et une méconnaissance de la règlementation relative aux ventes hors établissement chez un nombre important de professionnels. »

Le secteur de la rénovation thermique génère en effet de nombreuses plaintes des consommateurs : « les produits et services liés à la rénovation thermique des bâtiments ne sont pas des biens et services de consommation courante, aussi, les particuliers qui sont démarchés ont bien souvent une connaissance limitée en la matière. Une des difficultés réside dans l’appréciation de la pertinence des travaux réalisés à la suite des préconisations des commerciaux. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

Nouveau Livre blanc du SER : Energies renouvelables, s’inscrire dans l’élan mondial

samedi, 11 février 2017

livre blanc du SERLe Syndicat des Energies Renouvelables (SER), qui en regroupe l’ensemble des acteurs en France, publie son nouveau Livre blanc : Energies renouvelables, s’inscrire dans l’élan mondial, fruit du travail collectif de tous ses adhérents, et l’adresse aux candidats à l’élection présidentielle. Il les invite à présenter leur vision du rôle des énergies renouvelables dans le mix énergétique français pour les années à venir.

En préambule, le SER rappelle la révolution économique mondiale que les énergies renouvelables sont en train d’accomplir et  les mutations profondes qu’elle génère en faisant émerger de nouvelles formes de gouvernance, du consommateur acteur jusqu’à l’Union Européenne. Il souligne les progrès accomplis depuis son dernier Livre blanc (2011) et envisage les mesures à mettre en œuvre pour accélérer le développement des énergies renouvelables en France et créer des emplois sur tout le territoire. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Vague de froid : RTE a eu chaud !

jeudi, 2 février 2017

photo l'expressRTE (Réseau de Transport d’Electricité) a eu à gérer du 16 au 25 janvier l’une des deux vagues de froid les plus délicates survenues depuis l’an 2000. Cela tombait mal : juste l’hiver où l’équilibre production/consommation d’électricité s’avérait lui aussi délicat, en raison de l’indisponibilité de certains moyens de production (6 réacteurs nucléaires à l’arrêt) ! L’équilibre a cependant pu être assuré par la combinaison de différentes solutions.

En effet, alors que les températures accusaient jusqu’à 6° de moins que les normales saisonnières et que les pointes de consommation ont plusieurs fois dépassé 93 000 MW, la disponibilité, réduite, des moyens de production ne dépassait pas 90 000 MW en moyenne. Entre mobilisation de tous les moyens de production disponibles en France, importations, énergies renouvelables et effacement, l’alimentation électrique a cependant pu être maintenue. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Ce qui change en 2017

vendredi, 20 janvier 2017

Climat, ce qui change au premier janvier 2017Le 1er janvier 2017, un certain nombre de mesures et de lois sont entrées en vigueur, instituant quelques nouveaux changements en faveur de la transition énergétique, du climat, de la biodiversité et contre la pollution. Plus de 20 mesures vont ainsi s’appliquer « pour accompagner la France vers le croissance verte » et sur lesquelles le ministère de l’environnement fait le point.

Il distingue ainsi dans les nouvelles actions pour la transition énergétique celles qui ont un rapport avec les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique, celles qui s’appliquent dans les bâtiments, dans l’information des citoyens et dans la vie des entreprises et la finance verte. Pour réduire durablement la pollution, certaines actions sont destinées à favoriser les transports en commun et d’autres concernent les déchets. De nouvelles actions pour protéger la biodiversité s’engagent dans la santé et l’environnement et la pêche. Enfin les actions pour le climat se poursuivent avec notamment la mise en œuvre de l’Accord de Paris. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Greenpeace et l’impact environnemental du numérique

lundi, 16 janvier 2017

Le web engloutit des quantités considérables d’énergie : pour protéger les données, les ranger, les partager, nous avons recours au cloud, un nuage non-dénué d’impact sur l’environnement. Il est temps de renouveler Internet, selon Greenpeace, qui veut pousser les acteurs du numérique à se convertir aux énergies renouvelables.

Fabriquer et alimenter nos appareils, faire tourner les centres de données, demande d’énormes quantités d’énergie : le secteur informatique représente aujourd’hui environ 7 % de la consommation mondiale d’électricité. Or le trafic Internet mondial pourrait tripler d’ici 2020, en passant de 3 milliards d’utilisateurs aujourd’hui à plus de 4 milliards. « Selon certaines estimations, la pollution générée par l’industrie du net et son impact sur le climat sont équivalents à ceux du secteur de l’aviation » précise Greenpeace, or « les choix que nous ferons pour développer et alimenter cette infrastructure seront cruciaux pour la transition énergétique que nous devons opérer à temps afin d’éviter les dangers liés aux changements climatiques. »

La consommation d’électricité du secteur mondial du numérique

La consommation d’électricité du secteur mondial du numérique ne cesse de croître. Aujourd’hui, ce seul secteur a une consommation d’électricité comparable à celle de certains des plus grands pays du monde. Il est temps d’adresser la question de son impact sur l’environnement. (source greenpeace)

(suite…)

Article rédigé par Claudine

Commission Européenne : Une énergie propre pour tous les Européens

mardi, 6 décembre 2016

une énergie propre pour tous les européensLa Commission Européenne a présenté fin novembre un paquet de mesures visant à favoriser la transition vers une énergie propre. Ce paquet comporte trois objectifs précis : donner la priorité à l’efficacité énergétique, parvenir au premier rang mondial dans le domaine des énergies renouvelables et offrir des conditions équitables aux consommateurs.

Après la proposition de réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) de 2015 et plusieurs autres visant à accélérer la transition vers de faibles émissions de carbone dans d’autres secteurs clés de l’économie européenne en 2016, les propositions actuelles constituent « les dernières pièces maîtresses pour mettre pleinement en œuvre le cadre à l’horizon de 2030 pour l’énergie et le climat, en particulier sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. » Les propositions législatives relatives à l’union de l’énergie présentées par la Commission doivent maintenant être traitées en priorité par le Parlement européen et le Conseil.  (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5