Réseaux électriques intelligents : un rapport RTE

dimanche, 12 novembre 2017

Etude RTE smart-grid 2017RTE (Réseau de Transport d’Electricité) étudie depuis 2015, sur demande des ministères de l’Environnement et de l’Economie, l’impact d’un déploiement optimal de solutions de flexibilité smart grids (ou réseaux intelligents) sur l’équilibre offre-demande, le système électrique et l’environnement. Le rapport Réseaux Electriques Intelligents vient de paraître et décrit comment les solutions de flexibilité smart grids peuvent contribuer de manière structurelle à la transition énergétique.

Ces analyses ont été menées dans le but d’identifier le déploiement pertinent d’un ensemble de solutions smart grids : stockage sur batteries ou par utilisation du potentiel hydraulique (STEP : stations de transfert d’énergie par pompage), pilotage de la demande dans le secteur industriel ou résidentiel, modulation de la puissance des éoliennes en fonction de l’état du réseau (écrêtement de production). Alors que jusqu’à présent les études publiées reposaient sur des évaluations solution par solution, ces nouvelles analyses donnent un aperçu des différentes combinaisons possibles. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Etiquettable, une application pour s’alimenter sans polluer

vendredi, 20 octobre 2017

etiquettableL’écologie est de plus en plus au cœur de notre manière de consommer. Mais entre produits locaux, produits bios, circuits courts et emballages entre autres, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver pour consommer durable. Des applications existent, mais n’apportent souvent des réponses que sur un des aspects. L’application Etiquettable s’est donné pour objectif de contribuer à une alimentation plus durable et cherche à regrouper les informations à la fois sur la cuisine, l’environnement et la nutrition que l’on ne peut trouver que dispersées.

Elle propose donc les fonctions de nombreuses autres en une seule : la liste des fruits et légumes de saison ainsi que les informations nutrition, les espèces de poissons menacées,, les recettes durables à partager et à noter, la géolocalisation des restaurants engagés, les astuces de cuisine durable ainsi que diverses informations. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La Chine envisage d’interdire les voitures à moteur thermique

vendredi, 15 septembre 2017

vers l'interdiction des véhicules thermiques en Chine ?La Chine, premier marché mondial de l’automobile avec plus de 28 millions d’unités vendues par an, a annoncé envisager une interdiction de la production et de la vente des véhicules à moteur thermique sur son territoire, sans toutefois annoncer dans l’immédiat de date butoir. Une annonce qui pourrait cependant fortement accélérer le marché mondial, et les constructeurs chinois ont quant à eux tout à y gagner.

La France et le Royaume-Uni ont déjà annoncé vouloir interdire les moteurs à essence d’ici 2040. Mais ces marchés ne représentent que deux millions de véhicules neufs chaque année. Pas de quoi pousser l’industrie mondiale à abandonner la construction des voitures à moteur thermique. Mais il n’en va pas de même si la Chine s’en mêle : « Si la Chine dit que les moteurs à combustion interne, c’est fini, le reste du monde suivra parce que le reste du monde ne peut pas perdre le marché chinois” explique à l’AFP Bill Russo, expert automobile pour le cabinet de conseil Gao Feng, basé à Shanghai. En effet, son marché, parti de rien il y a 20 ans, passera d’ici 2024, selon les estimations du cabinet AlixPartners, à 42 millions d’unités. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Tout pour des vacances écoresponsables !

jeudi, 6 juillet 2017

tourisme responsableAlors que 2017 a été proclamée par les Nations Unies « Année Internationale du tourisme durable pour le développement » , il était nécessaire de nous donner quelques conseils pour bien profiter de nos vacances tout en préservant l’environnement. L’Ademe a donc rassemblé quelques recommandations afin de nous transformer en touristes écoresponsables.

Si l’ONU a pour ambition d’encourager les politiques et l’industrie du tourisme à prendre en considération le potentiel du tourisme pour sensibiliser les vacanciers à faire évoluer leur comportement par le choix de destination, des conditions de voyages, de la consommation et des achats, l’agence nous recommande quant à elle de partir moins, mais plus longtemps.

En effet, multiplier les petits voyages à l’étranger dont les offres alléchantes ornent les magazines, c’est augmenter considérablement son impact sur l’environnement (trajets en avion répétés : mode de transports très émetteur de gaz à effet de serre). En partant moins souvent mais plus longtemps, on pollue moins ! (suite…)

Article rédigé par Claudine

« Si j’étais président de la République » : des enfants proposent…

samedi, 10 juin 2017

si j'étais présidentA l’occasion des élections présidentielles, le journal Mon Quotidien a demandé aux enfants de 10 à 14 ans auxquels il s’adresse de travailler sur le thème « si j’étais président de la République. » Les enfants devaient présenter en ligne les 10 premières décisions qu’ils prendraient en arrivant à ce poste.

Si l’égalité et la fraternité arrivent en tête de leurs idées, ils n’en oublient pas pour autant les nouvelles technologies – puisque les élèves d’un établissement propose d’interdire l’école et d’implanter « des puces dans le cerveau des enfant pour qu’ils sachent déjà tout » – ni l’environnement ni le développement durable.

Ce sont d’abord les animaux auxquels pensent nos chères têtes blondes : « Je signerais des papiers avec les autres pays pour assurer la protection de tout animal en danger » propose Héloïse (10 ans), tandis qu’une classe de CE1 souhaite nommer « un ministre des Animaux sauvages et un secrétaire spécial pour les ours ». Sur les zoos, les avis sont partagés : si Charlotte (8 ans) se contente de faire « mener des enquêtes dans les zoos pour voir comment les animaux sont traités », Olivia (10 ans) a des méthodes plus radicales et préfèrent arrêter « de mette les animaux dans les zoos » et au contraire de les en faire sortir. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La Parlement Européen se prononce pour la limitation du recours à l’huile de palme

lundi, 24 avril 2017

produits avec huile de palmeL’huile de palme constitue actuellement un des ingrédients quotidiens de notre alimentation ou des cosmétiques que nous utilisons et elle entre aussi dans la composition des biocarburants. Mais sa culture contribue à la déforestation et à la disparition d’espèces naturelles dans les régions tropicales d’où elle provient. Les députés européens viennent d’adapter de nouvelles mesures pour une production plus durable de cette huile, dont l’utilisation pourrait doubler d’ici 2050.

« L’Union européenne est l’un des plus grands consommateurs d’huile de palme au monde.  Bien que l’Europe tente de limiter sa consommation, l’huile de palme est encore présente dans des produits où elle ne devrait pas être et où elle est complètement inutile » explique Kateřina Konečná, députée tchèque en charge du dossier au Parlement. L’huile de palme utilisée en Europe provient en grande partie d’Indonésie, de Malaisie, d’Afrique et d’Amérique. Son utilisation a plus que doublé depuis 2010 alors qu’elle était encore à peine utilisée il y a 30 ans. En 2014, par exemple, près de la moitié (46 %) de l’huile de palme consommée en Europe se trouvait dans le diesel, ce qui requiert l’utilisation de près d’un million d’hectares de sols tropicaux. (suite…)

Article rédigé par Claudine

PicoWatty : le développement de nouveaux services énergie-environnement-santé

mardi, 11 avril 2017

PicoWatty, le programme coordonné par Eco CO2 et développé en partenariat avec Archos et Webdyn, vient d’être labellisé par l’ADEME, dans le cadre de l’appel à projets « Systèmes électriques intelligents. » Solution complémentaire à Quart’Home (issue du programme TBH), ce projet s’adresse aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers et permettra de développer de nombreuses offres multi-services en énergie mais aussi environnement et santé.
La pico-passerelle PicoWatty basée sur la technologie d'Archos PicoWan
PicoWatty a pour objectif de proposer une infrastructure « d’internet des objets » et un réseau longue portée bas-débit dédié, simple et à bas coût, permettant de porter les différents services principalement liés à l’énergie mais aussi à la santé. Son défi est donc de porter des offres variées, s’adressant sous différentes formes à un très large public : ménage en situation de précarité énergétique pour la maîtrise de leur demande d’énergie, personnes âgées pour permettre le maintien à domicile, par exemple, mais également collectivités locales, copropriétés, entreprises…

Il s’agit donc à la fois d’apporter des solutions aux obligations réglementaires à venir (affichage déporté pour les ménages précaires, surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les établissements d’enseignements…), ou de proposer des solutions simples à d’autres acteurs économiques afin de mieux suivre leurs consommations d’énergie. Ces offres multi-services seront développées grâce à trois passerelles différentes – celle s’adressant aux foyers résidentiels se présente presque comme une prise électrique et ne condamne pas celle sur laquelle elle se branche – et une gamme de capteurs communs. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Chine : un moratoire de 3 ans sur l’ouverture de nouvelles mines de charbon

samedi, 16 janvier 2016

La Chine a annoncé fin décembre un moratoire de trois ans sur l’ouverture de nouvelles mines de charbon, une mesure qui s’ajoute à la volonté d’en fermer un millier en 2016. La pollution atmosphérique importante, dont souffre le pays et qui a conduit par deux fois au déclenchement d’une alerte rouge au mois de décembre dernier, est en large partie due à cette source d’énergie particulièrement polluante.
mines de charbon en Chine
Un millier de houillères ont déjà été fermées au cours de l’année 2015 en Chine et le gouvernement estime pouvoir en fermer mille autres en 2016 : il évalue cependant encore à 3,96 milliards de tonnes sa consommation de charbon pour cette année. Cela ramènerait la part de la houille à 62,6 % de son mix énergétique, contre 64,4 % à l’heure actuelle, alors qu’elle en assurait près de 70 % en 2011. Certes la Chine est le premier émetteur de gaz à effet de serre du monde et cherche maintenant à les réduire, mais il s’agit plutôt d’une mesure économique plus qu’environnementale. Car, selon Huw Slater, analyste pour l’organisation non gouvernementale China Carbon Forum, « s’il s’agissait de lutter contre la pollution, le gouvernement prendrait des mesures plus directes. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

Transénergie Réunion devient Eco-Stratégie Réunion

vendredi, 8 janvier 2016

logo eco stratégie réunionFiliale de Transénergie SA, d’Eco-Stratégie et d’Accent développement, Transénergie Réunion, bureau d’ingénierie, d’études et de conseil environnement, opère aujourd’hui un changement de gouvernance et devient Eco-Stratégie Réunion. Créée en 2008, la société se déplie sur les territoires des océans Indien et Pacifique.

Eco-Stratégie Réunion conserve les compétences déployées localement et les partenariats existants. Son équipe reste par ailleurs la même et les interlocuteurs ne changent donc pas : Frédéric BRUYERE, gérant, Aurélie ANTHOINE-MILHOMME pour le pôle environnement et développement durable et Nicolas VERDIER pour le pôle énergies renouvelables et maîtrise de l’énergie. (suite…)

Article rédigé par Claudine

15 ans d’éolien en France : le bilan du SER

mardi, 12 mai 2015

eoliennes dans l'OiseLe Syndicat des Energies Renouvelables (SER) propose un bilan des 15 années de développement de l’énergie éolienne en France, « une énergie qui tient ses promesses, » selon le communiqué. Le choix de développer l’éolien s’est fait en effet dans les années 2000, afin de diversifier le mix énergétique. Aujourd’hui, le parc éolien vient de franchir les 9 500 MW, soit la moitié de l’objectif à l’horizon 2020.

L’énergie éolienne est « une énergie en pleine croissance et compétitive, » estime le SER, qui souligne qu’elle alimente actuellement 6 millions de foyers français et représente 4 % de la consommation électrique moyenne nationale. La balance commerciale énergétique de la France en tire un bénéfice de 600 000 millions d’euros et selon l’IRENA (Agence internationale des énergies renouvelables), le kWh éolien tout compris est moins cher que le kWh nucléaire, ou celui en provenance du gaz ou du charbon. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5