ERDF devient Enedis

mardi, 31 mai 2016

erdf ancien logoERDF (Electricité Réseau Distribution France), filiale à 100 % d’EDF, devait dévoiler sa nouvelle identité le 31 mai, mais un syndicat, la CGT, l’a pris de court, en la révélant avec un jour d’avance. Elle a effectivement annoncé que l’entreprise se nommerait désormais Enedis, tout en gardant la signature choisie il y a un an : « l’électricité en réseau. »

Il y a un an en effet, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) avait exigé que les distributeurs – ERDF et GRDF en situation de quasi-monopole – cessent d’entretenir la confusion chez les consommateurs, en se distinguant complètement de leurs maisons-mères – EDF et GDF Suez, désormais fournisseurs d’énergie soumis à concurrence avec d’autres (Lampiris, Direct Energie, etc.). Tandis que GDF Suez décidait de changer de nom et devenait Engie pour se distinguer de GRDF, ERDF se contentait de changer de logo, précédemment trop proche, espérant ainsi répondre aux exigences de la CRE. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Vers un changement de nom pour ERDF

lundi, 25 janvier 2016

erdf va changer de nomElectricité Réseau de France (ERDF), le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, vient d’annoncer un prochain changement de dénomination. Mis en cause l’an dernier par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) qui constatait une confusion des consommateurs entre les rôles de EDF, maison-mère, et sa filiale ERDF, en raison de noms trop proches et de logos trop semblables, le distributeur avait changé de logo en juin dernier.

Effort insuffisant, selon la CRE, car, en dehors du sigle, les prononciations des noms étaient trop proches. Un problème similaire se présentait pour GRDF (le gestionnaire du réseau de distribution de gaz), filiale de GDF-Suez mais il a été réglé par le changement de nom de la maison-mère, devenue depuis Engie. Par contre, l’évolution du logo d’ERDF n’avait pas convaincu la CRE, car il n’écartait pas tout risque de confusion entre l’opérateur historique et sa filiale, et pouvait encore porter préjudice à la concurrence. Le distributeur exerce en effet une mission de service public, tandis que l’opérateur historique évolue désormais dans un marché concurrentiel. (suite…)

Article rédigé par Claudine

GDF Suez devient ENGIE

mardi, 28 avril 2015

logo engie : by people for peopleParce que « le monde change et avec lui toutes les énergies« , GDF Suez change de nom et devient ENGIE. Il s’agit là, selon le groupe, du résultat de 150 années de développements dans les métiers de l’électricité et du gaz sur tous les continents, mieux mis en valeur avec un nom qui accentue sa dimension internationale.

ENGIE se définit comme le leader mondial de l’énergie, actifs dans les secteurs de l’électricité, du gaz et des services à l’énergie, et entend proposer des solutions performantes et innovantes aux particuliers, aux villes et aux entreprises. « La transition énergétique est plus que jamais une réalité pour laquelle nous avons de grandes ambitions et une grande responsabilité. Pour accompagner ces nouveaux défis et accélérer notre développement, nous avons pris la décision de doter le Groupe d’un nouveau nom : ENGIE. Un nom simple et fort, un nom qui évoque l’énergie pour tous et dans toutes les cultures, un nom qui incarne l’ensemble de nos valeurs et activités. Nous affirmons ainsi la nouvelle ambition et la dynamique de changement impulsée dans notre Groupe. La naissance de ce nouveau nom s’inscrit ainsi dans le cadre de notre nouveau projet d’entreprise dont j’ai confié l’animation à Isabelle Kocher, Directeur Général Délégué, en charge des opérations. Présent dans 70 pays à travers le monde et sur toutes les énergies, ENGIE a plus que jamais l’ambition d’être l’énergéticien de référence dans les pays à forte croissance et le leader de la transition énergétique en Europe » , a déclaré Gérard Mestrallet, Président-Directeur général d’ENGIE. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La CRE demande à ERDF de se démarquer de EDF

dimanche, 18 janvier 2015

La Commission de Régulation de l’Energie (CRE) vient de publier son rapport annuel sur le Respect des codes de bonne conduite et indépendance des gestionnaires de réseaux d’électricité et de gaz naturel (édition 2013-2014). Il rappelle que l’appartenance des gestionnaires de réseaux de distribution (GRD) et de transport (GRT) d’électricité et de gaz naturel à de grands groupes (EDF et GDF Suez particulièrement) ne saurait les conduire à privilégier ces derniers au détriment des producteurs ou fournisseurs alternatifs, et leur demande donc de ne pas entretenir la confusion entre la marque utilisée par gestionnaire de réseau et celle utilisée par un fournisseur appartenant au même groupe.

séparation entre edf et erdfLe message que veut faire passer le régulateur est ainsi très clair : la CRE demande avec insistance aux GRD de différencier leurs marques de leurs maisons-mères, et cela très rapidement, dès le 1er juin.  La CRE met les entreprises en garde alors que l’extinction progressive des tarifs réglementés pour les professionnels représente une opportunité pour le développement de la concurrence en France. Elle estime que les GRD, et particulièrement ERDF, entretiennent ainsi la confusion entre leurs missions de service public de distribution d’électricité et de gaz et l’activité de fourniture d’énergie de leurs maisons-mères. Elle considère donc cette situation contraire au code de l’énergie et entravant l’ouverture à la concurrence. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Gaz moins cher ensemble : une deuxième offre

lundi, 1 décembre 2014

Forte du bilan de la campagne 2013/2014 de l’opération « Gaz moins cher ensemble« , l’association de consommateurs UFC Que Choisir réitère sa campagne pour une seconde année. Elle agit aussi suite à l’inquiétude sur les conséquences dommageables sur les consommateurs de l’ouverture du fichier de clients historiques à la concurrence – ceux-ci risquant, selon l’association, de se trouver confrontés au démarchage agressif et à des basculements sauvages – et de la nouvelle sclérose du marché.

gaz moins cher ensembleL’UFC Que choisir lance donc un nouvel appel d’offres à tous les fournisseurs nationaux afin de trouver la meilleure offre du marché. L’an dernier, seul Lampiris avait répondu à toutes les conditions imposées l’association. La campagne avait alors poussé quelque 71 000 consommateurs à quitter les tarifs réglementés (pour l’immense majorité) de GDF Suez pour se fournir chez le fournisseur alternatif, qui proposait une offre au prix du kWh inférieure de plus de 15 %. gaz moins cher ensemble 2Lampiris affiche toujours d’ailleurs la meilleure offre sur le comparateur Energie-info.

Mais depuis mars 2014, la part des fournisseurs alternatifs stagne de nouveau, tandis que celle de GDF Suez sur le marché libre augmente, alors même que ses offres sont moins compétitives que le tarif réglementé : ceci souligne le maintien d’une réelle confusion dans l’esprit des consommateurs. De plus, l’ouverture des fichiers, récemment confirmée en appel, expose les consommateurs aux risques de campagne de démarchages postaux et téléphoniques, voire d’abonnements forcés : cette seconde campagne de l’association de consommateurs entend donc, en réplique, faire la preuve qu’une autre voie protectrice des consommateurs est possible. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Le site « J’apprends l’énergie » s’enrichit

vendredi, 21 novembre 2014

Nous avions annoncé dans ces pages en 2013 le lancement par GDF Suez du site J’apprends l’énergie. Il vient de faire l’objet d’une mise à jour et présente désormais plusieurs nouveautés intéressantes. Outre le développement annoncé du serious game, le site organise deux concours : l’un du niveau lycée et l’autre destiné à tous les élèves, du primaire au lycée, et lance une nouvelle rubrique consacrée à l’orientation.

J'apprends l'énergieJ’apprends l’énergie se veut dispositif numérique pluridisciplinaire,  dédié à l’énergie et à ses enjeux. La section « Ressources » du site s’enrichit donc d’un « Wiki de l’énergie », une encyclopédie complète et gratuite et présente de plus des vidéos pédagogiques sur les métiers de GDF Suez et sur ses centrales. Le serious game, « Les enjeux de l’énergie », « une aventure immersive et motivante pour les enseignants et pour les élèves« , a fait l’objet d’un développement et présente maintenant sa nouvelle version avec une interface et une expérience utilisateur optimisées, ainsi que la création d’un éditeur de mission pour concevoir son propre jeu. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Hausse moyenne de 3,9 % des tarifs réglementés du gaz naturel en octobre

dimanche, 5 octobre 2014

prix du gazDepuis le début de l’année (le 1er mars exactement), on nous avait plutôt habitués à une baisse régulière des tarifs réglementés du gaz, qui suivent désormais la formule tarifaire fixée par l’arrêté du 30 juin 2014. Mais pour le mois d’octobre, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE), saisie par GDF Suez d’une proposition d’évolution de barème correspondant à une augmentation moyenne de 3,9 %, constate que cette hausse est bien conforme à la formule tarifaire.

Les tarifs réglementés du gaz naturel, mis en œuvre exclusivement par GDF Suez en tant qu’opérateur historique, concernent encore environ 8 millions de ménages français sur les quelque 11 millions se chauffant au gaz, les autres ayant déjà opté pour des offres de marché (chez GDF Suez ou chez les fournisseurs alternatifs. La CRE avait déjà évoqué ces derniers mois une augmentation de ces tarifs réglementés en raison de la conjugaison des facteurs météo, l’approche de l’hiver, et des facteurs conjoncturels, en l’occurrence le conflit russo-ukrainien. Or la dernière formule retenue par le gouvernement pour calculer les tarifs réglementés, renforce leur indexation sur le les prix du marché, alors qu’ils suivaient plus précédemment l’évolution des cours du pétrole.

Cette hausse moyenne de 3,9 % est modulée selon les contrats, les grandes et moyennes chaufferies enregistrant les plus fortes hausses. Pour les particuliers, elle se traduira par une augmentation de 1, 3 %, pour ceux qui n’utilisent le gaz que pour la cuisson, 2,4 % pour ceux qui s’en servent aussi pour chauffer leur eau et 3,8 % pour les ménages se chauffant au gaz. Cette hausse succède à sept mois consécutif de baisse, qui cumulés, représentent une diminution moyenne de 6,6 %, et la CRE note que la baisse de ces tarifs, depuis le 1er janvier, se situe donc maintenant à 3,5 %. (suite…)

Article rédigé par Claudine

GDF Suez condamné à fournir son fichier historique à ses concurrents

jeudi, 18 septembre 2014

Logo autorité de la concurenceSaisie par Direct Energie, l’Autorité de la Concurrence vient de condamner GDF Suez à rendre accessible à ses concurrents, les fournisseurs d’énergie alternatifs, une partie des données de son fichier clients aux tarifs réglementés du gaz (TRV : tarifs réglementés de vente). Cette décision est imposée en urgence et à titre conservatoire, et devra être suivie d’effet avant le 15 décembre 2014. Rappelons que l’UFC Que Choisir a elle aussi saisi l’autorité en raison de l’utilisation par GDF Suez de son fichier des clients gaz au tarif réglementé pour leur vendre de l’électricité à prix de marché.

L’Autorité de la Concurrence souligne dans sa décision que, plus de 7 ans après l’ouverture totale du marché de l’énergie, le développement des fournisseurs alternatifs est extrêmement limité (5 % pour les particuliers, 13 % pour les entreprises à la fin 2013), alors que les nouveaux entrants peuvent proposer des tarifs de gaz très compétitifs (jusqu’à 15 % de moins que les tarifs réglementés).

Or, GDF Suez, en tant que fournisseur historique (son ancien statut de monopole), dispose du seul fichier clients aux tarifs réglementés, dont, selon Direct Energie, il se sert pour démarcher les clients et leur proposer des offres de marché, en gaz comme en électricité. Le fournisseur alternatif dénonce également « une pratique de confusion dans la commercialisation des offres aux TRV et offres de marché, une pratique de couplage abusif dans ses offres duales gaz et électricité et une pratique de dénigrement des concurrents. »

L’Autorité de la Concurrence note que « Au stade actuel de l’instruction, GDF Suez est susceptible d’avoir abusé de  sa position dominante sur le marché du gaz en utilisant l’infrastructure dédiée aux TRV (fichier client, site internet, plateforme clientèle…), qui relève d’une activité de service public, pour commercialiser des offres de marché de gaz et d’électricité, activité concurrentielle. » En effet, seul ce fichier répertorie tous les clients gaz et leur consommation, ce qui empêche les concurrents de leur proposer les offres les plus adaptées à leur profil. « Or, d’après la CRE,  depuis 2013, GDF Suez a très nettement intensifié la commercialisation de ses offres de marché de gaz auprès de ses clients en offres TRV, notamment en utilisant les moyens commerciaux évoqués ci-dessus. Des documents au dossier montrent que cette tactique de conversion rapide des clients des TRV aux offres de marché fait partie de la stratégie commerciale de l’entreprise pour les prochaines années » relève l’autorité. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Concurrence sur le marché de l’électricité : l’UFC Que Choisir épingle GDF Suez

mardi, 24 juin 2014

facture gdf suez dolce vitaL’association de consommateurs UFC Que Choisir a décidé de saisir l’Autorité de la concurrence (la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes – DGCCRF) contre GDF Suez qu’elle accuse de pratiques anticoncurrentielles, car l’entreprise profite de sa position d’opérateur historique pour utiliser son ficher clients et démarcher ceux-ci sur des contrats électricité. Une pratique que l’association considère « comme inadmissible de GDF Suez à l’égard de ses clients au tarif réglementé. »

Les fournisseurs historiques – EDF et GDF Suez, dont beaucoup de consommateurs ignorent encore qu’il s’agit aujourd’hui d’entreprises concurrentes – profitent de leur fichier clients au tarif réglementé de vente, encore le plus répandu actuellement, pour les démarcher pour la fourniture d’une autre énergie. Cette fois, c’est GDF Suez qui est épinglé par l’association de consommateurs pour sa pratique de croisement de fichiers :

En effet, que GDF-Suez, qui remplit une obligation de service public en fournissant du gaz au tarif réglementé de vente (TRV), utilise son fichier clients très élaboré pour démarcher téléphoniquement ou par courrier, ces mêmes clients afin de leur vendre de l’électricité sur le marché concurrentiel, constitue un avantage injustifié par rapport aux autres acteurs du marché… avantage qui lui permet de s’accaparer un grand nombre d’abonnés, comme le démontre le baromètre de la CRE. Avec une croissance de 5 points, il représentait en 2012, pas moins de 70% du marché libre de l’électricité.

Or les offres en électricité de l’opérateur historiques sont loin d’être les plus compétitives du marché : elles sont plus élevées d’une part que celles des fournisseurs alternatifs, et même plus, pour certaines d’un coût plus élevé que le tarif réglementé de vente, dont l’association rappelle au passage qu’il reste actuellement « structurellement plus intéressant pour les consommateurs. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

Eolien en mer : GDF Suez remporte la totalité du deuxième appel d’offres

lundi, 12 mai 2014

La France, deuxième puissance maritime mondiale avec 11 millions de kilomètres carrés de zone maritime, a pour ambition de devenir chef de file en Europe dans le domaine des énergies marines renouvelables. Elle doit déjà rattraper son retard dans le développement de parcs éoliens en mer. Dans ce but, après un premier appel d’offres concernant quatre parcs, le deuxième appel d’offres lancé par le Ministère de l’Ecologie, de Développement Durable et de l’Energie pour deux nouveaux parcs vient de trouver son lauréat : le consortium menu par GDF Suez en remporte l’intégralité.

Le premier appel d’offres concernait l’implantation de quatre parcs éoliens en mer, pour une capacité installée de 2 000 MW, le second, deux nouveaux, d’une capacité totale de 1 000 MW. « Les énergies renouvelables en mer constituent une opportunité unique pour la France de développer une filière source d’emplois, avec un fort ancrage dans les territoires : installation d’usines dans les régions concernées, fabrication des fondations, exploitation et maintenance des installations… » précise le ministère, qui attend 10 000 emplois directs et indirects, grâce au développement de la filière de l’éolien en mer.

Les premiers parcs avaient été attribués à des consortiums menés par EDF pour ceux de Saint-Nazaire, Courseulles sur Mer et Fécamp, et à un consortium mené par Iberdrola, en ce qui concerne celui de Saint-Brieuc. GDF Suez détient 47 % de ce nouveau consortium qui vient de remporter ce deuxième appel d’offres et s’est associé à EDP Renewable (43 %) et à Neoen (producteur français d’énergies renouvelables) pour 10 %. Le consortium s’engage à faire appel à Areva pour fournir les 124 éoliennes de 8 MW chacune, nécessaires à leur construction.

Lauréats 1er et 2eme appels d'offres eolien en mer

(suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5