De quelles informations bénéficieront les ménages précaires sur leur consommation d’énergie ?

mercredi, 12 avril 2017

affichage web energy dashboardLes pouvoirs publics ont décidé, conformément à la réglementation européenne, que les ménages en situation de précarité énergétique (bénéficiaire du chèque-énergie) pourront bénéficier, avec les compteurs Linky (électricité) et Gazpar (gaz naturel), d’un affichage déporté qui leur permettra, à partir de leur logement, de suivre leur consommation d’énergie afin de mieux la maîtriser. Mais il leur faut aussi définir les informations minimales que le dispositif d’affichage déporté devra proposer. Le texte, adressé en août dernier à la Commission européenne, les récapitule précisément.

Dans le but de communiquer ces données en temps réel à leurs clients précaires, les fournisseurs sont tenus de leur faire, pour l’électricité, des propositions : au moins une au moyen d’un écran (tablette, ordinateur…) dont dispose déjà le ménage, et au moins une, pour ceux qui ne disposent pas d’écran, « au moyen d’un dispositif déporté dédié consultable à l’intérieur de l’habitation que le fournisseur met à la disposition du consommateur. »  Pour les consommateurs de gaz naturel, « au moins l’une d’entre elles permet la mise à disposition des données de consommation au moyen d’un dispositif équipé d’un écran dont dispose déjà le consommateur. » Ceci a fait l’objet d’un décret le 29 novembre 2016. En février dernier, un arrêté précisait, pour l’émetteur radio du compteur communicant d’électricité, les définitions des spécifications nécessaires à la mise en œuvre du dispositif d’affichage déporté en temps réel des données de consommation. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Aux Pays-Bas, des doutes sur les mesures des compteurs intelligents…

vendredi, 17 mars 2017

test compteurs communicants aux Pays-BasBien que Linky ne soit pas mis en cause dans l’étude réalisée par deux universités néerlandaises qui ont testé des compteurs intelligents utilisés localement, voilà qui pourrait alimenter la polémique, déjà bien animée, autour de ces compteurs : les appareils de mesure testés affichent des consommations fausses dans 8 cas sur 10 ! Celles-ci sont parfois trop basses, mais plus souvent bien trop hautes.

L’étude publiée début mars dans la revue scientifique IEEE Electromagnetic Compatibily Magazine a été menée par l’université de  Twente (Pays-Bas) en collaboration avec l’université d’Amsterdam des sciences appliquées. Les chercheurs ont connecté 9 compteurs, construits entre 2004 et 2014, à un tableau électrique, lui-même relié à différents appareils : ampoules à économie d’énergie, radiateurs, éclairage LED et variateur, selon des configurations variables. Selon Cees Keyer, l’un des co-auteurs de l’étude : « D’accord, ce sont des tests de laboratoire, mais nous avons délibérément évité d’utiliser des conditions exceptionnelles. Nous avons, par exemple, utilisé un variateur et 50 ampoules, là où une maison moyenne possède 47 ampoules ». (suite…)

Article rédigé par Claudine

La tarification des prestations des gestionnaires de réseaux revues par la CRE

dimanche, 27 novembre 2016

cre dossierLa Commission de Régulation de l’Energie (CRE) vient de publier deux délibérations portant sur la tarification des prestations réalisées à titre exclusif par les gestionnaires de réseaux de distribution d’électricité (principalement Enedis) et de gaz naturel (GRDF), dont la fixation relève de ses missions. Elle amené ce travail de révision de certaines prestations  et de leur tarif pour tenir compte du déploiement des compteurs évolués (Linky pour l’électricité et Gazpar pour le gaz naturel), et notamment des possibilités de télé-opération qu’ils offrent.

L’un des principaux objectifs de la délibération portant sur l’électricité est de mettre en place une prestation de transmission de données aux propriétaires ou aux gestionnaires d’immeubles correspondant aux nouvelles dispositions du code de l’énergie. La CRE consolide par ailleurs l’ensemble des modifications apportées aux prestations annexes réalisées à titre exclusif par les gestionnaires de réseau de distribution (GRD). (suite…)

Article rédigé par Claudine

Baromètre Energie-Info 2016 : la connaissance de l’ouverture du marché progresse, mais…

vendredi, 28 octobre 2016

médiateur de l'énergie et linky, chèque énergie...Le Médiateur National de l’Energie a publié les résultats de la 10ème vague de son Baromètre Energie-Info. Si l’édition 2016 montre que la connaissance de l’ouverture à la concurrence des marchés du gaz naturel et de l’électricité progresse chez les usagers, une forte inertie persiste malgré tout. Toujours mitigés concernant Linky, les Français se déclarent par contre largement favorables au chèque énergie.

En 2016, plus de la moitié des Français savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie (52 % pour l’électricité et 54 % pour le gaz), des chiffres qui progressent, mais relativement lentement depuis 2013. Mieux informés cependant, les consommateurs perçoivent positivement l’ouverture du marché (plus des deux tiers), bien que, paradoxalement, plus des trois quarts déclarent en pas avoir l’intention d’aller voir un autre fournisseur.

Bien informés ? Cela reste toutefois à voir sur certains points, puisque les trois quarts pensent toujours qu’EDF et Engie sont une seule et même entreprise ou tout au plus deux entreprises non-concurrentes : depuis 2007 et des changements de nom plus loin, la proportion n’a toujours quasiment pas bougé. (suite…)

Article rédigé par Claudine

ERDF devient Enedis

mardi, 31 mai 2016

erdf ancien logoERDF (Electricité Réseau Distribution France), filiale à 100 % d’EDF, devait dévoiler sa nouvelle identité le 31 mai, mais un syndicat, la CGT, l’a pris de court, en la révélant avec un jour d’avance. Elle a effectivement annoncé que l’entreprise se nommerait désormais Enedis, tout en gardant la signature choisie il y a un an : « l’électricité en réseau. »

Il y a un an en effet, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) avait exigé que les distributeurs – ERDF et GRDF en situation de quasi-monopole – cessent d’entretenir la confusion chez les consommateurs, en se distinguant complètement de leurs maisons-mères – EDF et GDF Suez, désormais fournisseurs d’énergie soumis à concurrence avec d’autres (Lampiris, Direct Energie, etc.). Tandis que GDF Suez décidait de changer de nom et devenait Engie pour se distinguer de GRDF, ERDF se contentait de changer de logo, précédemment trop proche, espérant ainsi répondre aux exigences de la CRE. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie : une BD pour se faire une idée

jeudi, 24 mars 2016

A l’heure où la polémique va bon train en France face à la généralisation des compteurs Linky, c’est du Canada que nous vient une petite bande dessinée qui veut tordre le cou à quelques idées reçues en ce qui concerne Les compteurs intelligents, ondes dangereuses et électrophobie. Son auteur, rédacteur du blog Le Pharmachien.com et pharmacien de profession, Olivier Bernard, s’est entouré d’un chercheur dans le domaine de la physique optique et d’un autre chercheur post doctoral du Laboratoire Berkeley en Californie, pour livrer sa vision de la prétendue dangerosité des ondes émises par ces équipements, ainsi que par quelques autres d’ailleurs. Une BD où humour et pédagogie font bon ménage.

Cette BD éclaire sous un autre jour le débat, par ailleurs légitime, autour des ondes et l’auteur en résume ainsi les cinq arguments :

  • « Certaines ondes peuvent briser les molécules du corps humain, d’autres non ;
  • Jusqu’à preuve du contraire, les ondes cellulaires/radio/Wi-Fi ne posent pas de risques pour la santé ;
  • Nous sommes exposés chaque jour à des niveaux d’ondes qui sont des centaines ou des milliers de fois en-dessous des normes internationales considérées sécuritaires ;
  • Les symptômes des personnes qui se disent « électrosensibles » ne semblent pas causés par les ondes ;
  • Il faut être hyper vigilants face aux supposés experts et compagnies qui font de grandes révélations sur les dangers des ondes. »

BD compteurs intelligents
(suite…)

Article rédigé par Claudine

Compteur Linky : « un loupé de la transition énergétique » selon l’UFC Que Choisir

jeudi, 17 décembre 2015

Après bien des réticences exprimées sur l’intérêt des consommateur dans la généralisation du compteur Linky telle qu’elle se fera finalement (Médiateur de l’Energie, ADEME, et même un recours auprès du Conseil d’Etat), l’installation des compteurs communicants a démarré depuis le 1er décembre. L’UFC Que Choisir, qui y voyait il y a deux ans déjà un « désastreux impact » , revient sur le sujet en constatant que l’intérêt des consommateurs passe à la trappe.
linky
Linky aurait pu servir d’indicateur fiable de la consommation d’électricité du consommateur, mais il n’aura en fait pour celui-ci qu’un intérêt limité et risque même de faire gonfler la facture de millions d’usagers. Il représente en effet une bonne nouvelle pour l’équilibre du réseau électrique – puisqu’il rapporte à la minute près la courbe de consommation et peut être un élément de l’évolution du mix énergétique – et pour les fournisseurs d’électricité qui vont pouvoir proposer toute une panoplie d’offres tarifaires incluant des services payants. Mais « l’énorme problème » selon l’association de défense des consommateurs, « c’est que Linky n’apporte rien, strictement rien aux usagers. Il risque même d’alourdir leurs factures sans contrepartie ! » (suite…)

Article rédigé par Claudine

CRE : consultation sur les tarifs des services associés à Linky

lundi, 23 novembre 2015

Alors qu’ERDF annonce le début de la pose des compteurs communicants Linky pour décembre 2015, la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) lance une consultation sur les principes de tarification des prestations annexes relatives aux systèmes de comptage évolués d’électricité et de gaz (Gazpar).
système Linky
Dans un dossier consacré à Linky, le compteur électrique nouvelle génération, ERDF revient sur sa présentation, ses possibilités, l’expérimentation menée dans certaines régions et son système de fonctionnement. Il permettra ainsi aux clients « une gestion plus simple, plus précise et plus efficace de leur consommation électrique. » 90 % des 35 millions de foyers français doivent être équipés d’ici la fin 2021 et la pose des nouveaux compteurs débute dès le mois de décembre de cette année. Un plan de déploiement a été élaboré afin de faire connaître au plus grand nombre les fonctionnalités du nouveau compteur. Conformément à ce qui a été prévu, « le remplacement des compteurs ne sera pas facturé aux consommateurs, les gains réalisés grâce au compteur Linky venant compenser les dépenses engagées par ERDF. » La pose doit mobiliser jusqu’à 5 000 techniciens au quotidien. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Pose des compteurs Linky : attribution des premiers marchés

samedi, 8 août 2015

Pose d'un compteur LinkyLes nouveaux compteurs intelligents Linky doivent être déployés aux 35 millions d’usagers français entre 2015 et 2021, soit sur une durée de 6 ans. ERDF soustraite la pose de ces compteurs et vient d’attribuer les premiers marchés à 16 entreprises réparties sur l’ensemble du territoire français.

Le compteur communicant remplacera en effet en 2021 les 35 millions de compteurs électroniques ou électromécaniques actuellement utilisés. Linky offrira différents services comme des interventions et la relève à distance, sans rendez-vous et sans dérangement, la possibilité pour le consommateur d’être facturé par son fournisseurs sur ses consommations réelles et non plu sur des estimations, comme c’est encore fréquemment le cas aujourd’hui, et un diagnostic facilité en cas de panne, permettant un rétablissement plus rapide du courant. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Selon l’ADEME, Linky doit « s’inscrire dans une approche de services intégrée »

mardi, 4 août 2015

L’ADEME a récemment publié un avis sur le compteur communicant Linky pour évaluer son apport en matière d’économies d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour les consommateurs et les collectivités. Pour accroître son bénéfice environnemental, une appropriation de ce compteur par le consommateur est nécessaire.

afficheur compatible LinkyC’est pourquoi l’ADEME recommande que son développement s’inscrive dans une démarche globale visant à développer une véritable culture de l’énergie, notamment chez les particuliers. L’agence estime ainsi que le développement doit s’accompagner de services énergétiques, d’un accompagnement du consommateur et d’équipements complémentaires, dont les afficheurs déportés, afin de rendre plus visible la consommation d’énergie et les attitudes à adopter pour réduire sa consommation.

Une meilleure information peut constituer un outil efficace au service d’une politique de maîtrise de la demande d’énergie (MDE), que les relevés annuels, recouvrant tous les usages,  ne permettent pas : « Une information plus riche et plus fréquente sur sa consommation, pourrait en effet assurer un rôle de sensibilisation. Des études à l’international ou en cours de réalisation en France montrent que, selon les outils mis en place et leur appropriation par les ménages, des gains en termes d’économies d’énergie sur les gestes du quotidien peuvent aller jusqu’à 10 %. » (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5