Association négaWatt : un nouveau scénario 2017-2050

vendredi, 3 mars 2017

Avec la loi de transition énergétique pour la croissance verte, la France est désormais engagée dans une transition énergétique, encore largement insuffisante, selon l’Association négaWatt, mais qui peut en revanche s’appuyer sur la mobilisation croissante d’acteurs de plus en plus nombreux de la société. C’est dans ce contexte que s’inscrit le nouveau scénario (2017-2050) de cette association, qui, cinq ans après le précédent, confirme que le 100 % renouvelable est possible.
scenario negaWatt
Une synthèse en présente l’essentiel, depuis ses points forts jusqu’à ses impacts environnementaux, en passant par sa méthodologie et l’explication de son contenu sur la demande et l’offre d’énergie. Ce quatrième scénario négaWatt obéit comme les précédents à un triple objectif : revoir et consolider la trajectoire présentée en actualisant données et connaissances, interpeler sur cette base les décideurs politiques et économiques, et donner plus largement aux collectivités, aux acteurs économiques et à la société civile des clés de lecture facilitant la mise en œuvre des actions nécessaires à la transition énergétique. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Bertrand Lapostolet prend la direction générale de SoliNergy

samedi, 25 février 2017

Bertrand LapostoletAprès la nomination au mois de janvier d’un nouveau président, Robert Durdilly, le fonds de dotation SoliNergy, le partenaire d’Eco CO2 dans le programme MAGE (Mesurer et Accompagner pour Garantir les Economies), se renforce avec la nomination au poste de directeur général d’une personnalité bien connue de la lutte contre la précarité, Bertrand Lapostolet.

Le programme MAGE validé au dispositif CEE (Certificats d’Economie d’Energie) Précarité Energétique, SoliNergy va ainsi pouvoir jouer pleinement son rôle face aux enjeux de la transition et de la précarité énergétiques. D’autant que Bertrand Lapostolet est un expert en la matière : titulaire d’un DEA de sociologie et diplômé en sciences politiques, il s’est engagé dès 1990 sur le terrain de la lutte contre le mal-logement. Après avoir géré le Fonds Solidarité Logement (FSL) de la Loire de 2003 à 2008, il rejoint la Fondation Abbé Pierre et y développe le soutien au logement d’insertion : le programme « Toits d’Abord » est un des premiers programmes CEE labellisé « lutte contre la précarité énergétique. » Il a d’autre art co-signé le rapport Pelletier Précarité énergétique du plan Bâtiment Durable et siège à l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) et au Débat national sur la transition énergétique. (suite…)

Article rédigé par Claudine

ANAH 2016 : une activité soutenue mais certains résultats en-deça de l’objectif

mercredi, 8 février 2017

Les chiffres 2016 de l'ANAHL’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) a présenté le bilan de ses actions 2016. Si certains objectifs ont été atteints, d’autres restent en-deçà des résultats espérés. La capacité d’intervention de l’agence pour l’amélioration du parc privé de logements a permis d’engager un volume de travaux de 1,26 milliard d’euros, soit l’équivalent de 21 000 emplois créés ou préservés.

Parmi les programmes en difficulté, « Habiter Mieux » n’a permis que de rénover 41 000 logements en 2016, bien en-deçà de l’objectif de 70 000 logements annoncé en mars, ceci en raison, selon l’agence, du temps nécessaire pour informer et convaincre les ménages. Elle estime toutefois que la trajectoire de ce programme destiné à lutter contre la précarité énergétique chez les propriétaires occupants reste dynamique et s’accélère. Au total, depuis 2013, ce sont 200 000 ménages qui ont ainsi pu réaliser des travaux leur permettant de sortir durablement de la précarité énergétique. Sur 100 foyers aidés par ce programme, 16 avaient des revenus modestes et 84 des revenus très modestes. L’aide moyenne dont ont bénéficié les ménages se monte à 9 368 € pour un montant moyen de travaux de 18 825 €. 75 % de ces ménages ont fait ‘objet d’un bouquet de travaux, pour des gains énergétiques de 40 % en moyenne. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Robert Durdilly prend la présidence du fonds de dotation SoliNergy, partenaire d’@EcoCO2

jeudi, 5 janvier 2017

Robert Durdilly prend la présidence de SoliNergyFrédéric Utzmann, Président de SoliNergy depuis plus de 6 ans, a annoncé qu’il passait le témoin à Robert Durdilly, ancien Président de l’UFE (Union Française de l’Electricité), pour la présidence du fonds de dotation et qu’il en assumerait désormais les fonctions de trésorier. Après la validation du programme CEE MAGE (Mesurer et Accompagner pour Garantir des Economies), dont Eco CO2 est partenaire, cette nomination marque une nouvelle phase du développement de SoliNergy.

Créé en 2009, le fonds de dotation SoliNergy accompagne les personnes en situation de précarité énergétique pour réduire leur facture : il veut agir durablement sur les comportements des consommateurs afin de compléter les économies énergétiques rendues possibles par l’isolation et l’équipement thermique des bâtiments. Riche de son retour d’expérience, SoliNergy propose des solutions basées sur la sensibilisation, la pédagogie et sur des mesures d’accompagnement qui s’appuient sur des dispositifs technologiques innovants associant tablettes et capteurs. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Chèque-énergie : attaque et contre-attaque

mardi, 13 décembre 2016

le chèque énergieTesté depuis 6 mois dans 4 départements, le chèque énergie est déjà visé par des attaques dénonçant le fait qu’il ne serait pas avantageux pour beaucoup de ménages précaires. Le Médiateur de l’énergie a décidé quant à lui de prendre la défense de cette mesure de la loi de transition énergétique qu’il a soutenue.

Les attaques des médias…

La précarité énergétique touche actuellement 20 % de la population française (12 millions de personnes). Selon certains médias, le chèque énergie, destiné à remplacer les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité et à lutter contre cette vulnérabilité, pourrait en fait faire baisser d’un tiers le montant des aides. Depuis mai, dans les départements qui l’expérimentent, 173 000 chèques énergie ont été envoyés à des ménages précaires. 100 000 d’entre eux ont déjà été renvoyés aux fournisseurs d’énergie. Le Ministère de l’Energie considère ce premier bilan positif. Mais d’autres voix s’élèvent pour dire  que : « lorsqu’il sera déployé sur l’ensemble du territoire, il y aura quelques gagnants, mais aussi beaucoup de perdants. » Les ménages cumulant actuellement les deux tarifs sociaux notamment y perdraient. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Les trois quarts des Français déclarent avoir froid chez eux

samedi, 26 novembre 2016

froidAu travers d’un sondage effectué par Opinionway en octobre dernier, le site Quelle Energie.fr s’est penché sur le ressenti des Français face au froid l’hiver dans un logement chauffé, sur la part de leur budget qu’il consacre au chauffage et sur les mesures qu’ils sont prêts à envisager en cas de hausse des prix de l’énergie. On y découvre que les trois quarts des personnes interrogées déclarent avoir froid chez elles, mais envisagent plutôt de rogner encore sur leur confort que de réaliser des travaux d’économie d’énergie.

En effet, malgré l’utilisation du chauffage, la sensation de froid est bien présente l’hiver dans les logements chez une large majorité des personnes interrogées. A la question : « Pendant l’hiver, vous arrive-t-il d’avoir froid malgré le chauffage allumé ? » , si la majorité (52 %) répondent que cela leur arrive parfois, 23 % vont plus loin en affirmant que c’est souvent ou systématiquement le cas. Les femmes (82 %) perçoivent généralement plus le froid que les hommes (66 %), et les locataires (81 %), plus que les propriétaires (70 %), mais il en va de même dans un appartement ou un maison individuelle (les trois quarts dans les deux cas). (suite…)

Article rédigé par Claudine

CEE : doublement des objectifs pour la prochaine période

mardi, 8 novembre 2016

CEELors de la réunion de concertation mi-octobre sur les gisements d’économies d’énergie accessibles pour la quatrième période des certificats d’économie d’énergie (CEE), le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a lancé une consultation des acteurs sur la prolongation d’un an de la troisième période du dispositif. Le 3 novembre, un communiqué de presse a annoncé que cette période suivante (2018-2020) verrait ses objectifs doubler.

Pour la période 2015-2017, les objectifs d’économies d’énergie sont actuellement fixés à 700 TWh cumac pour les CEE classiques et à 150 TWh cumac pour ceux spécifiques à la précarité énergétique. Le ministère proposait en octobre de porter les objectifs 2015-2018 à 1 200-1 250 TWh cumac pour les CEE classiques et à 250 TWh pour les CEE précarité énergétique. Mais il vient finalement de décider, conformément à la programmation pluriannuelle de l’énergie approuvée par décret le 27 octobre, de renforcer encore ce dispositif pour 2018-2020 : il proposera donc un objectif d’environ 1 600 TWh cumac, dont 400 au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Appel à projets dans le cadre du programme MAGE, à destination principalement des bailleurs sociaux

jeudi, 27 octobre 2016

logo MAGE : Mesurer et Accompagner pour Garantir les Economies d'énergieSolinergy et Eco CO2 ont développé le programme MAGE ((Mesurer et Accompagner pour Garantir des Economies), labellisé le 5 octobre dernier par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer dans le cadre de l’appel à projets « Précarité Energétique. » Les deux entreprises lancent à leur tour un appel à projets afin d’informer les éligibles de l’existence de ce programme destiné à accompagner 12 000 ménages, et de recevoir des porteurs de projets intéressés les documents permettant de les sélectionner.

Le programme vise à accompagner collectivement et individuellement sur 2 ans des foyers modestes du parc social public et privé, au moment d’un changement de contexte, pour les aider à comprendre et à maîtriser leurs consommations d’eau et d’énergie, et à apporter aux intervenants qui les accompagnent une méthodologie et des outils pédagogiques et de mesures pour évaluer les économies de ces ménages en continu. (suite…)

Article rédigé par Claudine

@gazafg publie un Livre Blanc : Les 10 propositions de l’industrie gazière pour 2017

dimanche, 2 octobre 2016

L’Association Française du Gaz (AFG) publie un livre blanc regroupant 10 propositions, afin de sensibiliser la classe politique « à l’approche d’élections majeures pour notre pays » aux défis « que l’industrie gazière est prête à relever pour emprunter la voie d’un futur moins carboné. » L’association estime que le gaz peut apporter des solutions sur l’accélération du développement des énergies renouvelables, le transport et la mobilité, le résidentiel, les infrastructures et la sécurité énergétique.

« La filière gaz favorise l’émergence d’une économie à la fois sobre en énergie et riche en emplois. La capacité contributive du gaz est donc un atout essentiel à la réalisation des objectifs du gouvernement, ceux transcrits dans la loi de transition énergétique et ceux faisant suite à la COP21. Mais celle-ci doit être encouragée par une évolution législative et réglementaire adaptée. Soutenir la filière gazière c’est également le maintien de 160 000 emplois et la création de nouveaux métiers notamment dans le domaine de la croissance verte. Nos 10 propositions se veulent à la fois pratiques et ambitieuses. L’ensemble des membres de l’Association Française du Gaz que je représente, espère vivement que ce Livre Blanc inspirera ceux qui ont la responsabilité de construire les perspectives d’un futur moins carboné » précise Jérôme Ferrier, Président de l’AFG.

POwer to gas (suite…)

Article rédigé par Claudine

CEE précarité énergétique : le décret est signé

mardi, 5 janvier 2016

En ce qui concerne la mise en œuvre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, le décret instaurant une obligation d’économies d’énergie au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE) a été signé et est paru au Journal Officiel du 31 décembre 2015. Il est entré en vigueur au 1er janvier 2016.

Les fournisseurs d’énergie (dont les ventes annuelles sont supérieures à un seuil pour la troisième période d’obligations : 2015-2017) ont désormais des obligations d’énergie spécifiques à réaliser au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique, dont le décret définit les modalités de répartition et celles de réalisations.

Cette nouvelle obligation, qui vient renforcer le dispositif des CEE, doit permettre d’accentuer les efforts d’économies d’énergie et la lutte contre la précarité énergétique. « Elle permettra de mobiliser des moyens supplémentaires pour une montée en puissance significative des actions d’économies d’énergie en faveur des ménages en situation de précarité énergétique : cela signifie pour ces ménages moins de dépenses énergétiques, et donc plus de revenus disponibles » souligne le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE). (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5