Energie : priorité au climat ! ou les propositions de l’Institut Montaigne

dimanche, 18 juin 2017

Une note de l’Institut Montaigne publiée début juin souligne que, trop focalisée sur le mix énergétique – nucléaire et renouvelables particulièrement – notre politique énergétique s’est insuffisamment attaquée aux principales sources d’émissions de gaz à effet de serre : le chauffage et le transport, massivement dépendants d’importation de combustibles fossiles.

Le constat

Intitulée Energie : priorité au climat !, l’étude rappelle que la politique énergétique et l’action en faveur du climat doivent reposer sur des constats objectifs. Et actuellement, la consommation énergétique de la France reste dominée par les énergies fossiles, les plus émettrices de gaz à effet de serre. Pétrole, gaz et charbon représentent près de la moitié de notre consommation d’énergie primaire et les 2/3 de notre consommation finale d’énergie.

Repartition des émissions de gaz à effet de serre en France

Source Institut Montaigne

Bien que cette consommation baisse depuis les années 2000, notre facture énergétique demeure structurellement déficitaire : celle du pétrole et du gaz s’établit à 40 milliards d’euros par an, que les exportations d’électricité (2 milliards d’euros en 2015) ne compensent que faiblement. Même si au niveau mondial la France émet peu de gaz à effet de serre, elle doit concentrer ses efforts sur la réduction de sa consommation d’énergie fossile.

(suite…)

Article rédigé par Claudine

ADEME : un mix électrique 100 % renouvelable en 2050 ?

lundi, 2 novembre 2015

Alors que la loi de Transition énergétique pour la croissance verte fixe un objectif de 40 % d’électricité d’origine renouvelable pour 2030, une étude de l’ADEME, testant différentes hypothèses de mix électrique, montre que plusieurs scénarios de production intégrant une part importante de sources renouvelables sont techniquement possibles. 80 % à 100 % d’énergies renouvelables peuvent assurer l’équilibre offre/demande chaque heure de l’année.
mix enr ademe
Ces scénarios de mix électrique jouent bien entendu sur la consommation (maîtrise des quantités d’énergie consommées et de la pointe, outils de pilotage de la demande), sur la complémentarité entre les différentes énergies, sur la flexibilité permise par le réseau électrique et sur le développement des solutions de stockage.

Cependant, certaines hypothèses apparaissent comme déterminantes et permettent de mettre en avant différentes pistes de travail. D’abord la demande d’électricité et les pics de consommation doivent être maîtrisés, particulièrement en hiver, pour maîtriser le coût du système électrique. De plus, le coût des technologies de production renouvelable doit baisser, et particulièrement celui des moins matures d’entre elles à ce jour, mais cela est envisageable grâce au progrès technologique et à des conditions de financement favorables. Puis les énergies doivent s’intégrer dans les territoires au travers de la concertation, de la planification et de la répartition des bénéfices économiques et financiers locaux. Enfin, le stockage doit se développer. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Panorama de l’électricité renouvelable : les mêmes tendances qu’en 2014, selon RTE

jeudi, 29 octobre 2015

RTE (Réseau de Transport de l’Electricité) a récemment fait paraître le Panorama de l’électricité renouvelable, élaboré en partenariat avec le Syndicat des énergies renouvelables (SER), ERDF et l’Association des distributeurs d’électricité en France (ADEeF). Il montre que le développement des énergies renouvelables a suivi pendant la période du 1er juillet 2014 au 30 juin 2015 les mêmes tendances que l’année précédente : les filières éolienne et photovoltaïque, représentant à elles deux un tiers de la production d’électricité d’origine renouvelable, sont celles qui contribuent le plus à leur croissance.
l'électricité renouvelable en France
Les énergies renouvelables ont couvert au cours de cette période 19,3 % de notre consommation électrique. La puissance totale du parc de production d’électricité renouvelable s’élève désormais à 42 582 MW, dont 60 % sont issus du parc hydraulique.

Au 30 juin 2015, l’éolien représentait une puissance de 9,8 GW, dont 1 093 MW raccordés pendant la dernière période. Pendant ce temps, il a produit 17,7 TWh, soit 1,2 % de plus que la période précédente et couvert 3,7 % de la consommation électrique française. Le rythme de raccordement, après plusieurs années de croissance restreinte, s’est repris depuis un an. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Inauguration le 11 septembre du parc éolien Seine-Rive-Gauche Nord

mardi, 1 septembre 2015

mise en service SRNLe 11 septembre aura lieu l’inauguration du parc éolien Seine-Rive-Gauche Nord, dans l’Aube, lancé conjointement par les sociétés H2air (développeur, constructeur et exploitant de parcs éoliens terrestres) et Nordex (développeur et fabricant d’éoliennes). Ce parc, mis en service depuis le 1er juin dernier, comprend 30 éoliennes réparties sur les communes de Châtres, Vallant St Georges, Mesgrigny et Orvilliers St Julien.

D’une puissance totale de 75 MW (chaque éolienne développant une puissance de 2,5 MW), ce nouveau parc éolien est exceptionnel par son ampleur : il se positionne comme le 3ème en France, en termes de puissance et de nombre d’éoliennes (dont le mât culmine à 100 mètres pour des pales d’une hauteur de 50 mètres). Ce parc représente l’aboutissement d’un projet ayant demandé 8 années de démarches. L’élaboration de ce projet a nécessité une forte innovation de H2Air et Nordex France qui ont créé un poste de raccordement de 90 MW. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Les émissions de CO2 ont baissé de 5 % en Europe en 2014

jeudi, 25 juin 2015

Selon ses premières estimations des émissions de CO2 issues de la consommation d’énergie, Eurostat, l’office statistique de l’Union Européenne, constate que les émissions de CO2 ont diminué de 5 % en Europe en 2014, par rapport à l’année précédente. Il s’agit des émissions de dioxyde de carbone provenant de la combustion des combustibles fossiles. Eurostat estime les émissions de CO2 pour 2014 à 3 183 593 milliers de tonnes, contre 3 350 986 milliers de tonnes l’année précédente.

EMISSIONS DE co2Les émissions de CO2 issues de la combustion des déchets non-renouvelables ne sont pas incluses dans ces chiffres. « Les émissions de CO2 contribuent fortement au réchauffement de la planète et représentent environ 80% de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre dans l’UE. Elles sont influencées par des facteurs tels que les conditions climatiques, la croissance économique, la taille de la population, les transports et les activités industrielles » précise Eurostat qui rappelle que diverses initiatives européennes visent justement à réduire les émissions de gaz à effet de serre. (suite…)

Article rédigé par Claudine

CGDD : les évolutions de l’énergie dans les régions françaises depuis 2002

vendredi, 22 mai 2015

chiffres statistiques CGDDLe Commissariat général au développement durable (CGDD) vient de publier un document sur les évolutions de l’énergie dans les régions françaises entre 2002 et 2012, marqué par de très fortes disparités entre elles. Globalement, si le nucléaire et l’hydraulique restent stables, l’essentiel de la croissance du potentiel de puissance est assuré par le développement des filières renouvelables éoliennes et photovoltaïques. Toutes énergies confondues, le parc énergétique totalise en 2012 164 GW de puissances installées. Les consommations nationales d’énergie sont quant à elle orientées à la baisse.

Le parc nucléaire n’a pas évolué entre 2002 et 2012 : il totalise en 2012 63 GW de puissances installées, mais il concentre toujours les puissances installées les plus élevées. Il en va de même pour le parc hydraulique, qui peut être considéré comme mature et d’une évolution quasiment inexistante à l’échelle nationale sur cette période (0,4 %), car il offre un potentiel déjà largement exploité en France. Il est fortement concentré dans quatre régions qui se partagent 78 % de la production nationale (Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, PACA et Alsace).

L’essentiel de la croissance du parc énergétique provient donc de la croissance des énergies renouvelables, hors hydraulique : éolien terrestre et photovoltaïque. Là, bien que de larges disparités régionales de capacités subsistent, toutes les régions sont désormais en mesure de produire de l’électricité d’origine renouvelable. Côté éolien toutefois 5 régions totalisent 57 % des puissances installées : Champagne-Ardenne, Picardie, Bretagne, Lorraine et  Centre-Val de Loire. Au niveau national, les puissances ont été multipliées par 11 depuis 2005, passant de 691 MW à 7 517 MW. Pour les régions Champagne-Ardenne et Picardie, ce sont par 20 qu’elles ont été multipliées. (suite…)

Article rédigé par Claudine

SolaRoad produit plus d’électricité que prévu

jeudi, 21 mai 2015

SolarRoadLa première piste cyclable solaire, SolaRoad, inauguré en novembre 2014 à Krommenie (Pays-Bas) génère plus d’électricité que ne le prévoyait le consortium qui l’a mise au point. En six mois, ce tronçon de 70 mètres de long a déjà produit plus de 3 000 kilowattheures, directement injectés dans le réseau.

Le porte-parole de SolaRoad, Sten de Wit avoue la bonne surprise de l’équipe qui a créé cette piste cyclable d’un nouveau genre : « Nous ne nous attendions pas à un rendement aussi élevé aussi vite. La piste cyclable est ouverte depuis six mois et elle a déjà généré plus de 3000 kWh. Cela peut fournir de l’électricité à un foyer d’une personne seule pendant un an, ou alimenter un scooter électrique pour faire 2.5 fois le tour de la terre. » En ramenant cela à un rendement annuel, ils peuvent en effet s’attendre à plus de 70 kWh par mètre carré, la limite supérieure de ce qu’ils avaient calculé en laboratoire. Selon Sten de Wit, la première phase pilote a donc été une réussite sur cet élément. (suite…)

Article rédigé par Claudine

15 ans d’éolien en France : le bilan du SER

mardi, 12 mai 2015

eoliennes dans l'OiseLe Syndicat des Energies Renouvelables (SER) propose un bilan des 15 années de développement de l’énergie éolienne en France, « une énergie qui tient ses promesses, » selon le communiqué. Le choix de développer l’éolien s’est fait en effet dans les années 2000, afin de diversifier le mix énergétique. Aujourd’hui, le parc éolien vient de franchir les 9 500 MW, soit la moitié de l’objectif à l’horizon 2020.

L’énergie éolienne est « une énergie en pleine croissance et compétitive, » estime le SER, qui souligne qu’elle alimente actuellement 6 millions de foyers français et représente 4 % de la consommation électrique moyenne nationale. La balance commerciale énergétique de la France en tire un bénéfice de 600 000 millions d’euros et selon l’IRENA (Agence internationale des énergies renouvelables), le kWh éolien tout compris est moins cher que le kWh nucléaire, ou celui en provenance du gaz ou du charbon. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Eclipse de soleil le 20 mars : va-t-on manquer d’électricité ?

dimanche, 25 janvier 2015
Parcours de l'éclipse sur la Terre

Parcours de l’éclipse sur la Terre (Wikipedia)

Le 20 mars prochain, la France observera une éclipse quasi-totale du soleil. Le journal Ouest-France a interrogé RTE (Réseau de Transport de l’Electricité) pour savoir si, ce jour-là, la France, en plus généralement l’Europe, risquait un manque d’électricité, en raison de la perturbation de la production photovoltaïque.

Lors de la dernière éclipse, le 11 août 1999, il n’y avait pas eu de conséquences industrielles sur la production d’électricité, mais depuis, l’Europe s’est équipée de panneaux photovoltaïques qui produisent désormais 80 000 MW d’électricité, dont la moitié en Allemagne. Or l’éclipse entraînera une baisse allant jusqu’à 80 % de la luminosité entre 9 h 30 et 11 h 30, le 20 mars.  Jean-Paul Roubin, directeur du centre national de l’exploitation du système du réseau de transport d’électricité (RTE) français, reconnaît que « l’équilibre offre-demande en temps réel pourrait être perturbé au niveau européen » mais l’augmentation de la part de l’éclairage est difficile à quantifier : « En août 1999, il y a eu une baisse de 1.000 à 1.200 mégawatts de consommation, c’est-à-dire l’équivalent de la consommation d’une ville de 1 million d’habitants, parce que les gens voulaient profiter de l’éclipse. Mais c’était sur la pause du midi pour ceux qui travaillaient, alors est-ce qu’on assistera au même comportement le 20 mars au matin ? On ne sait pas. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

Chine : des billets de banque usagés pour produire de l’électricité

jeudi, 1 janvier 2015

billet banque chinoisDepuis le mois d’avril 2014, une centrale thermique d’un nouveau genre de la ville de Luoyang, dans la province du Henan, utilise un combustible inédit et quelque peu insolite pour produire de l’électricité : les billets de banque usagés, retirés de la circulation dans la province même (un combustible de proximité, en quelque sorte), avec l’accord de la banque centrale chinoise, bien entendu.

Estimant que « brûler ce papier est bien moins nocif pour l’environnement que le charbon« , les responsables évaluent à 660 kWh la production d’électricité produite par une tonne de billets usagés. Selon l’agence de presse chinoise qui relaie les paroles de la Banque Populaire chinoise, avec la monnaie non utilisée dans la région, il est ainsi possible de générer quelque 1,32 million de kWh par an, ce qui revient à économiser l’équivalent de 4 000 tonnes de charbon.

A efficacité énergétique égale, la tonne de papier monnaie présente en effet, selon l’agence de presse, un niveau d’émissions de gaz à effet de serre moindre que la tonne de charbon, ce qui n’est pas négligeable quand on décide justement de mieux contrôler ses émissions de CO2. Ces billets sont de toute façon destinés, il est vrai, à la destruction, puisque trop endommagés pour rester en circulation. Jusqu’à présent, ils étaient déchiquetés et brûlés pour une partie, ou recyclés pour une autre. Il s’agit donc après tout d’une autre façon de la valoriser. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5