Chauffage et transport en avion des fruits et légumes : le WWF Suisse exige la transparence

mercredi, 15 mars 2017

legumes bioPlus que la saison ou la provenance régionale des fruits et des légumes, ce sont les transports et les serres chauffées aux combustibles fossiles qui influencent fortement leur bilan climatique. Tel est le constat établi par une étude de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich (EPFZ), demandée par le WWF Suisse. Au vu de ces résultats, le fonds mondial de protection de la nature exige des détaillants qu’ils désignent clairement ces produits, voire qu’ils les retirent de leur assortiment.

Le WWF voulait en fait savoir si les fruits et les légumes de production régionale et saisonnière présentaient le meilleur bilan environnemental. L’EPFZ a donc examiné 25 variétés de produits de pays privilégiés par la Suisse pour ses importations pour évaluer leur bilan climatique. Pour son étude, l’institut tient compte de facteurs comme le chauffage des serres, le stockage, le traitement des sols, la fertilisation, les mesures de protection phytosanitaires, l’irrigation, l’infrastructure liée à la production,  la préparation pour la vente, la pollution de l’air, le transport et la réfrigération – les gaz à effet de serre émis étant convertis en équivalents CO2. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La transition énergétique de l’Europe bien engagée selon la Commission

dimanche, 12 février 2017

La Commission Européenne a récemment présenté son deuxième rapport sur l’état de l’union de l’énergie. Celui-ci montre que la modernisation de l’économie et la transition « vers une ère à faible intensité de carbone » est en cours de réalisation. Les objectifs globaux de 2020 en ce qui concerne les émissions de gaz à effet de serre, l’efficacité énergétique et la production d’énergies renouvelables, seront atteints, même si certains pays, ou certains secteurs restent à la traîne. Ce rapport, que la Commission a pris l’engagement de rendre annuel, examine les progrès accomplis depuis le premier, paru en novembre 2015. Il sert de suivi pour la mise en œuvre de cette « priorité absolue » que représente l’union de l’énergie.
Europe : union de l'énergie
L’Union Européenne, dans son ensemble, a continué à bien progresser dans la réalisation des objectifs relatifs au climat et à l’énergie. Elle a notamment atteint celui concernant la consommation finale d’énergie, ainsi que celui sur les émissions de gaz à effet de serre : le niveau de ses émissions était en 2015 inférieur de 22 % à celui de 1990. Pour le secteur des énergies renouvelables, l’Europe est en bonne voie : elles couvrent 16 % de la consommation finale brute d’énergie sur la base des données de 2014. De plus, l’Union dissocie bien sa croissance économique et ses émissions de gaz à effet de serre : tandis que le produit intérieur brut (PIB) global a augmenté de 50 %, les émissions globales ont quant à elles reculé de plus d’un cinquième. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Commission Européenne : Une énergie propre pour tous les Européens

mardi, 6 décembre 2016

une énergie propre pour tous les européensLa Commission Européenne a présenté fin novembre un paquet de mesures visant à favoriser la transition vers une énergie propre. Ce paquet comporte trois objectifs précis : donner la priorité à l’efficacité énergétique, parvenir au premier rang mondial dans le domaine des énergies renouvelables et offrir des conditions équitables aux consommateurs.

Après la proposition de réforme du système d’échange de quotas d’émission (SEQE) de 2015 et plusieurs autres visant à accélérer la transition vers de faibles émissions de carbone dans d’autres secteurs clés de l’économie européenne en 2016, les propositions actuelles constituent « les dernières pièces maîtresses pour mettre pleinement en œuvre le cadre à l’horizon de 2030 pour l’énergie et le climat, en particulier sur les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. » Les propositions législatives relatives à l’union de l’énergie présentées par la Commission doivent maintenant être traitées en priorité par le Parlement européen et le Conseil.  (suite…)

Article rédigé par Claudine

Planetman, une BD contre le changement climatique

samedi, 1 octobre 2016

Alors qu’allait se dérouler la journée sans voiture (le 25 septembre), le Réseau Action Climat (RAC, regroupant 16 associations spécialistes des questions climatiques) publiait une WebBD pour sensibiliser le public sur les émissions de gaz à effet de serre et leurs effets sur le climat, et dont le premier volet thématique a pour but de lui apporter des solutions concrètes pour se déplacer mieux en polluant moins. Intitulée Planetman contre le changement climatique, la bande dessinée propose des actions qui permettent de sauvegarder le climat au quotidien.

planetmanLe RAC fait paraître à la fois deux chapitres de cette BD, signée Baptiste Ribrault (scénario et illustration) : le premier, un chapitre introductif, est consacré aux émissions des  gaz à effet de serre principaux et explique l’influence de leur concentration sur le climat et le second Planetman en balade s’intéresse particulièrement au secteur des transports. Ils seront suivis, en octobre prochain d’un troisième, consacré à l’alimentation. Ludique et pédagogique, cette BD en ligne est aussi gratuite et accessible à tous. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La consommation énergétique en Europe au plus bas depuis 15 ans

lundi, 12 septembre 2016

Le centre commun de recherche (JRC) de l’Union Européenne a publié fin août un rapport portant sur la consommation énergétique dans les secteurs résidentiel, tertiaire, industriel et des transports entre 2000 et 2014. Pendant cette période, l’UE a enregistré une baisse de 6,35 % de sa consommation d’énergie. Atteignant en 2014 son niveau le plus bas, celle-ci est même d’ores et déjà inférieure aux objectifs fixés pour l’année 2020 par le paquet Energie Climat.
Efficacité énergétique
Si les efforts des pays membres en matière d’efficacité énergétique semblent commencer à porter leurs fruits, il ne faut cependant pas négliger d’autres facteurs de cette baisse : la désindustrialisation d’une part et des conditions météorologiques favorables d’autre part y ont aussi participé. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Ce qui a changé au 1er janvier en 7 mesures-clés pour l’environnement et le développement durable

mardi, 19 janvier 2016

ce qui changer au premier janvier 2016 : ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergieCertaines nouvelles mesures concernant l’environnement, le développement durable ou encore l’énergie sont entrées en vigueur au 1er janvier 2016, d’autres ont été prolongées ou renforcées. Les mesures sur lesquelles nous faisons le point concernent les domaines de la rénovation énergétique des bâtiments, les transports et la qualité de l’air, l’économie circulaire, les énergies renouvelables, l’information des citoyens et la simplification des procédures pour les entreprises.

Pour accélérer la rénovation énergétique des bâtiments, le crédit d’impôt transition énergétique est prolongé : il permet de bénéficier d’un remboursement de 30 % des travaux de rénovation thermique pour le logement principal. De même, l’éco-prêt à taux zéro est reconduit jusqu’en 2018 et son montant peut atteindre jusqu’à 30 000 €. Les financements contre la précarité énergétique augmentent grâce aux certificats d’économie d’énergie (nouvelles obligations des fournisseurs d’énergie à réaliser en faveur des ménages en situation de précarité énergétique). Enfin, l’installation des compteurs intelligents (Linky et Gazpar) va s’accélérer pour favoriser un pilotage du réseau plus efficace et l’apparition de nouvelles tarifications. (suite…)

Article rédigé par Claudine

[R]évolution énergétique : le scénario de Greenpeace

jeudi, 1 octobre 2015

A un moment où l’approche de la COP21 mobilise les différents acteurs de l’énergie, Greenpeace vient ajouter sa pierre à l’ouvrage en publiant un scénario de transition énergétique vers les énergies renouvelables, qui indique la voie à suivre dès aujourd’hui pour maintenir l’augmentation de la température en-dessous de la limite de 1,5° à 2° C.
eoliennes
Pour parvenir à cet objectif, les émissions de carbone ne doivent pas dépasser désormais 1 000 gigatonnes, selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Or, au rythme actuel, notre « budget carbone » sera épuisé d’ici 2040. Le scénario de [R]évolution énergétique de Greenpeace propose une feuille de route pour une transition vers des énergies 100 % renouvelables et montre comment cette évolution augmente la création d'emplois dans le secteur énergétique. L’association rappelle qu’elle mène des recherches depuis 2005 sur le sujet et que, d’ailleurs, ses prévisions sur la croissance et le potentiel du marché des énergies renouvelables, qui semblaient « irréalistes » à certains se sont révélées justes : « Le scénario établi par Greenpeace, loin d’être irréaliste, s’est avéré plus juste que ceux de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), de Goldman Sachs, ou du ministère américain de l’Énergie. » (suite…)

Article rédigé par Claudine

716 millions de tonnes de CO2 évitées en Europe grâce aux énergies renouvelables

samedi, 15 août 2015

ÉolienneLe Centre européen commun de recherche (JRC : Joint Research Centre) remet tous les deux ans à la Commission Européenne un état des progrès en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre dans les états-membres. Le dernier montre clairement le rôle prépondérant des énergies renouvelables dans les avancées accomplies. La plus forte contribution à cette diminution provient de la production d’électricité renouvelable qui a permis d’éviter à elle seule 716 millions de tonnes d’émissions de CO2, soit 64 % des économies totales.

Le rapport des scientifiques du JRC donne un aperçu des émissions de gaz à effet de serre évitées dans trois secteurs : l’électricité, le chauffage et la climatisation, et les transports. La directive de l’Union Européenne de 2009 impose aux états-membres de couvrir en 2020 20% de leurs besoins énergétiques totaux grâce aux énergies renouvelables. Ceci se traduit par la réalisation par chaque pays d’un objectif national fixé qui lui est propre. Le rapport évalue les données sur l’utilisation des énergies renouvelables et estime qu’elles ont déjà fourni une forte contribution globale à la réduction des émissions de CO2. (suite…)

Article rédigé par Claudine

La loi sur la transition énergétique définitivement adoptée

lundi, 27 juillet 2015

La loi pour la transition énergétique et la croissance verte est votéeLe vote définitif du projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte est intervenu le mercredi 22 juillet. Il fixe les grands objectifs du nouveau modèle énergétique français et prévoit une série de mesures dont les effets devront impactés rapidement notre quotidien.

Ségolène Royal définit ainsi cette nouvelle loi : « Une loi qui vise à faire de la France la nation de l’excellence environnementale, un moteur de la construction de l’Europe de l’énergie, une puissance écologique donnant chez elle l’exemple de ce qu’elle préconise à l’échelle mondiale pour le Sommet de Paris Climat. » Elle va en effet obliger à de nouveaux comportements ou à l’usage de nouveaux produits dans plusieurs domaines comme la rénovation des logements, les transports propres, le tri des déchets, le développement des énergies renouvelables et doit inciter les entreprises à « conquérir de nouveaux marchés. »

Elle va ainsi influencer le marché des véhicules électriques avec des obligations sur les administrations pou le renouvellement de leur flotte ou pour le transport des personnes par bus, entre autres. La nouvelle loi maintient pour les particuliers le bonus de 10 000 € pour le remplacement d’un vieux véhicule diesel par un électrique. (suite…)

Article rédigé par Claudine

CGDD : les évolutions de l’énergie dans les régions françaises depuis 2002

vendredi, 22 mai 2015

chiffres statistiques CGDDLe Commissariat général au développement durable (CGDD) vient de publier un document sur les évolutions de l’énergie dans les régions françaises entre 2002 et 2012, marqué par de très fortes disparités entre elles. Globalement, si le nucléaire et l’hydraulique restent stables, l’essentiel de la croissance du potentiel de puissance est assuré par le développement des filières renouvelables éoliennes et photovoltaïques. Toutes énergies confondues, le parc énergétique totalise en 2012 164 GW de puissances installées. Les consommations nationales d’énergie sont quant à elle orientées à la baisse.

Le parc nucléaire n’a pas évolué entre 2002 et 2012 : il totalise en 2012 63 GW de puissances installées, mais il concentre toujours les puissances installées les plus élevées. Il en va de même pour le parc hydraulique, qui peut être considéré comme mature et d’une évolution quasiment inexistante à l’échelle nationale sur cette période (0,4 %), car il offre un potentiel déjà largement exploité en France. Il est fortement concentré dans quatre régions qui se partagent 78 % de la production nationale (Rhône-Alpes, Midi-Pyrénées, PACA et Alsace).

L’essentiel de la croissance du parc énergétique provient donc de la croissance des énergies renouvelables, hors hydraulique : éolien terrestre et photovoltaïque. Là, bien que de larges disparités régionales de capacités subsistent, toutes les régions sont désormais en mesure de produire de l’électricité d’origine renouvelable. Côté éolien toutefois 5 régions totalisent 57 % des puissances installées : Champagne-Ardenne, Picardie, Bretagne, Lorraine et  Centre-Val de Loire. Au niveau national, les puissances ont été multipliées par 11 depuis 2005, passant de 691 MW à 7 517 MW. Pour les régions Champagne-Ardenne et Picardie, ce sont par 20 qu’elles ont été multipliées. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5