Vers la neutralité carbone pour Paris en 2050

jeudi, 16 mars 2017

La Ville de Paris a commandé une vaste étude prospective et stratégique au groupement de sociétés de conseil Elioth pour la réalisation d’une vision décarbonée de Paris en 2050. Les conclusions de l’imposant document (environ 400 pages), Paris change d’ère, sont claires : la perspective d’atteindre la neutralité carbone en 2050 est à la portée de la ville, mais cela passe par certaines mesures (parfois radicales) recommandées.
Diane Berg
« La nature des chantiers abordés dans ce document dépasse ainsi de loin les domaines de compétences de la seule Mairie de Paris : les questions d’alimentation posent par exemple des défis d’aménagement du territoire et de reconversion d’exploitations agricoles bien au-delà du cadastre parisien, dans des juridictions ou modèles d’entreprises sur lesquelles la Mairie n’a pas autorité. C’est tout le défi de la mobilisation autour de l’objectif de neutralité. Si c’est à Paris intra-muros que se rattachent les différents postes d’émissions agrégés dans nos calculs, les solutions à mobiliser ont des ramifications bien plus larges » prévient le groupement en préambule de l’étude, qui se présente comme une contribution au débat d’une transition vers une ville bas carbone. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Ville de Paris : développer le transport fluvial comme alternative aux poids lourds

samedi, 27 février 2016

Afin de réduire la circulation des poids lourds, accompagnés de leur lot d’émissions de CO2 et de particules fines, Paris se tourne vers les atouts que représentent la Seine et les canaux. La Ville vient ainsi de signer un accord avec l’UNICEM (Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction), un acteur-clé regroupant la quasi-totalité des industries extractives de minéraux, ainsi que les producteurs des principaux matériaux de construction, en particulier de béton prêt à l’emploi, pour développer sensiblement le trafic fluvial et contribuer ainsi à limiter les émissions de gaz à effet de serre et les particules fines.

transport fluvialEn effet, la Ville de Paris est propriétaire et entretient un réseau fluvial de 130 kilomètres de voies navigables. Elle est de plus propriétaire d’implantations portuaires dans le 19ème arrondissement et en Seine-Saint Denis, le long de deux canaux à grand gabarit : le canal Saint Denis et le canal de l’Ourcq. Ceci pourrait donc permettre de réduire très sensiblement la circulation des poids lourds aux portes nord et est de la capitale. En 2014, le trafic de marchandises sur ces canaux avoisinait le million de tonnes.

Or dans un contexte d’importants travaux à venir (chantiers d’infrastructure du Grand Paris Express et renouvellement urbain des territoires de l’Ourcq et de Plaine Commune), la filière du BTP, déjà principale contributrice à ce trafic, va devoir augmenter s’approvisionner en matériaux de construction nécessaires, ce qui devrait augmenter notablement le trafic sur les canaux parisiens. Ces matériaux, transportés par voie d’eau, répondent à une logique de développement durable : ils permettent effectivement de limiter les émissions de CO2 et de particules fines, mais aussi d’améliorer la qualité de vie des territoires et de contribuer au développement de la filière du transport fluvial, alternative au transport routier. D’autant plus que le transport fluvial utilise des infrastructures déjà existantes et bien intégrées dans leur environnement. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Paris : des idées pour des bâtiments plus économes

samedi, 11 mai 2013

Paris Région LabLa Ville de Paris, en partenariat avec le Paris Région Lab et l’Agence Parisienne du Climat, a lancé fin janvier 2013 un appel à projets pour des expérimentations de solutions permettant de réaliser des économies d’énergie dans les bâtiments. Parmi tous les dossiers qui lui ont été proposés pour ce programme « Efficacité Energétique des Bâtiments » elle a retenu 19 idées, centrées sur la thématique principale de cet appel à projets : les technologies liées à la maîtrise et à la gestion des consommations.

Cette thématique comporte plusieurs aspects, comme :

  • les solutions de maîtrise et de suivi des consommations ;
  • les systèmes d’éclairage ;
  • Les outils de mesure et de maîtrise de l’hygrométrie ;
  • les outils de mesure et de traitement pour la qualité de l’air ;
  • les outils de régulation chaleur/froid ;
  • les équipements pour les énergies renouvelables, la chaleur fatale (air et eaux grises) et la cogénération ;
  • les solutions d’isolation, sous réserve de réversibilité dans le cadre de l’expérimentation.

Les entreprises sélectionnées peuvent expérimenter en grandeur nature leurs solutions innovantes en travaillant avec une dizaine de gestionnaires immobiliers (logement, tertiaire, commerce, etc.) impliqués dans le programme. La Ville vient de mettre en lumière trois des entreprises retenues. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Paris veut montrer l’exemple dans « l’Efficacité énergétique des bâtiments »

dimanche, 10 juin 2012

Efficacite énergétique à ParisLa Ville de Paris, associée avec Paris Innovation Lab et l’Agence Parisienne du Climat, vient de lancer un appel à projets dédié à l’efficacité énergétique et souhaite tester des solutions innovantes  en la matière. Elle a été confortée en cela par le succès de l’opération « Mobilier Urbain Intelligent », lancée en 2010, qui a permis le déploiement de nombreuses expérimentations d’entreprises sur le territoire parisien.

Ce nouvel appel à projets « Efficacité énergétique des bâtiments » part d’un constat simple :

La problématique de l’efficacité énergétique des bâtiments reste un enjeu majeur pour atteindre les objectifs du Plan Climat de la Ville. En effet, les bâtiments consomment en France 43 % de l’énergie finale et sont à l’origine de 23 % des émissions de CO2. La rénovation des bâtiments existants et de leurs installations représente le gisement le plus important d’économies d’énergie et de réduction des émissions.

Cette initiative vise à permettre aux entreprises de proposer leurs solutions innovantes en matière d’efficacité énergétique et d’organiser l’expérimentation des technologies retenues par la mise en relation avec des territoires d’accueil, bailleurs de la Ville de Paris, musées, bâtiments de logements et bureaux, immeubles privés… « L’appel à projets vise des innovations apportant un gain net et substantiel sur les quantités et /ou les temporalités et/ou la nature des énergies consommées« . Il s’articule donc autour de la thématique des technologies liées à la maîtrise et à la gestion des consommations d’énergie, telles que : (suite…)

Article rédigé par Claudine

Paris encourage les livraisons en scooter électrique

mardi, 29 novembre 2011

scooterLe Conseil de Paris vient d’adopter la prolongation et l’élargissement à de nouveaux professionnels de la mesure de subvention à l’achat de scooters électriques. Alors qu’elle avait lancé avec succès en novembre 2009 une prime pour les particuliers qui s’équipaient d’un vélo électrique, le même dispositif n’avait pas rencontré son public lorsqu’il s’agissait d’encourager les déplacements en scooter électrique, bien qu’il concerne aussi les commerçants, artisans et réparateurs. Convaincue de l’efficacité de cette mesure pour réduire la pollution dans la capitale, la Ville de Paris l’élargit donc à de nouveaux professionnels : livreurs, coursiers, praticiens de soins.

Le vélo à assistance électrique a effectivement rencontré un vif succès auprès des Parisiens, grâce à la subvention de la Mairie : depuis le début de cette mesure, il y a 2 ans, 4050 bicyclettes de ce type ont été achetées par les habitants, soit une moyenne de 168 par mois. Pour les scooters électriques, malgré le financement de 25 % du véhicule dans la limite de 400 €, seuls 270 ont trouvé preneurs : le public n’a pas semblé convaincu. Par contre quelques entreprises de livraison s’y sont déjà intéressées : déjà La Petite Reine et Lungta Course livrent les entreprises du centre de Paris grâce à des triporteurs électriques pour la première, des scooters électriques pour la seconde. Afin d’encourager d’autres entreprises à suivre cet exemple, la Ville de Paris a donc décidé d’étendre la prime d’achat à tous les livreurs et coursiers auxquels s’ajoutent les professionnels de la santé. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Déploiement de Linky : le Conseil de Paris n’est pas d’accord

jeudi, 20 octobre 2011

Conseil de Paris refuse LinkySur une proposition du groupe Europe Ecologie-Les Verts, le Conseil de Paris du 18 octobre a adopté un voeu visant à rejeter la décision « unilatérale » du ministre de l’énergie de généralisation des compteurs Linky en l’état et demandant un réexamen de son cahier des charges avant tout déploiement, afin d’assurer la prise en compte d’éléments indispensables à l’intérêt des usagers.

Le texte rappelle que la Ville de Paris est propriétaire de l’ensemble du réseau de distribution d’électricité sur son territoire, y compris les compteurs électriques, et que ERDF en a la gestion par concession. Il regrette donc « l’absence totale de concertation » des collectivités propriétaires avant la décision de généralisation du déploiement, d’autant qu’un avenant signé il y a 2 ans avec ERDF précisait justement que la Ville serait consultée. Il note d’autre part que l’expérimentation menée à Lyon et en Touraine a soulevé nombre de critiques.

Mais c’est principalement le manque d’intérêt du compteur Linky pour les usagers, en l’état actuel des choses qui retient l’attention du groupe :

En l’état, les services gratuits proposés avec ces compteurs ne permettent pas d’assurer la maîtrise de la demande d’énergie, remettant ainsi en question les potentialités des « smart grids » (réseaux intelligents) pourtant à l’origine même du changement de matériel. (suite…)

Article rédigé par Claudine

Paris : un guide pour l’engagement éco-responsable des entreprises

vendredi, 13 mai 2011

Guide pratique éco-responsableAprès le site consacré aux éco-actions que nous vous avons présenté récemment (voir notre article du 9 mai), la Ville de Paris complète son encouragement au développement durable en publiant son Guide Pratique pour l’Engagement Eco-responsable des Entreprises, qui explique notamment les bonnes raisons pour s’engager, le choix entre les différentes certifications et le coût que représente cet engagement. Ce guide s’adresse à toutes les entreprises, « petites ou grandes, engagées ou non » et rassemble toutes les informations pratiques pour que chaque entreprise puisse passer à l’action.

Anticiper la réglementation est une nécessité pour les entreprises. La réglementation en matière environnementale a tendance à s’accélérer et se durcir. Elle s’accompagne de démarches volontaires des collectivités qui peuvent fixer à leur territoire des objectifs plus ambitieux. A Paris, le Plan Climat dépasse ainsi les objectifs européens en prévoyant une réduction de 25 % des émissions de gaz à effet de serre, 25 % de réduction des consommations énergétiques du territoire et 25 % de consommation énergétique provenant des énergies renouvelables (objectifs 2020 par rapport à 2004). (suite…)

Article rédigé par Claudine

Paris encourage les éco-actions

lundi, 9 mai 2011

Acteurs Paris DurableLa Ville de Paris vient de lancer un site internet consacré aux éco-actions  et à ses acteurs, afin « d’engager une dynamique collective pour améliorer la qualité environnementale du territoire, en mettant en valeur des éco-actions exemplaires et en favorisant des échanges d’expériences pour en susciter de nouvelles », selon Denis Beaupin, adjoint chargé du développement durable, de l’environnement et du plan Climat.

Cette dynamique a pour but de « permettre une réduction de l'empreinte écologique du territoire, socialement équitable, créatrice d'emplois, porteuse d’un mieux-vivre ensemble ». Le site aborde ainsi de nombreux thèmes : de l’isolation thermique, au transport en passant par le compost, le travail ou les loisirs. Chacun pourra ainsi à son niveau piocher dans cette véritable boîte à idées qui propose de nombreuses fiches pédagogiques, pour accumuler dans sa vie quotidienne les petits gestes qui permettent de réduire son empreinte écologique.

Classées par type d’acteurs (particuliers, artistes, établissements scolaires ou entreprises par exemple) ou par thème (aménager-habiter, consommer, sensibiliser ou se déplacer-transporter par exemple), les fiches comportent trois parties : de quoi s’agit-il ? qui en donne les objectifs, les enjeux qui rappellent le contexte dans lequel elle s’inscrit, et la mise en œuvre. (suite…)

Article rédigé par Claudine
Nous connaître | Nous contacter | Nous rejoindre | Conditions d'utilisation | Référencer votre site sur l'annuaire | Télécharger nos logos
© 2013 EcoCO2 Tous Droits Réservés
logo html5