Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

100 % d’énergies renouvelables en 2030 pour une communauté de communes bretonne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

communauté de MénéLa communauté de communes du Mené (Côtes d’Armor) a décidé de prendre en main son avenir énergétique. Et son projet est ambitieux : 100 % d’énergie consommée de sources renouvelables à l’horizon 2030. Projet ambitieux certes, mais dont les réalisations avancent à grand pas. Il faut dire que ce défi mûrit depuis 2000, grâce aux élus locaux et aux agriculteurs, très impliqués dans le développement durable  et soucieux de limiter leur impact environnemental. La communauté de communes a d’ailleurs été primée « pôle d’excellence rurale » en 2010.

La communauté de communes s’étend sur un territoire de 165 km² et compte 6 500 habitants, pour la plupart agriculteurs ou employés d’un abattoir industriel local. Elle espère atteindre dès 2013 les 20 % d’énergie consommée, produite localement.

En 2007, c’est une huilerie de colza-carburant qui voit le jour à Saint Gouéno : elle produit, grâce aux graines de colza pressées à froid, une huile qui peut alimenter les moteurs diesel des tracteurs, et des tourteaux pour le bétail, utilisés par les éleveurs de vaches laitières de la commune. Ceux-ci n’ont plus besoin de faire appel à l’importation de tourteaux de soja d’Amérique du Sud.

Deux communes disposent déjà d’un réseau de chaleur alimenté au bois local, qui chauffe actuellement 4 500 m² de bâtiments publics et privés. Deux autres réseaux sont en construction, un troisième est à l’étude. Le système qui permet déjà d’économiser 300 tonnes de fioul devrait être à terme généralisé. Les forêts locales fournissent le bois, ainsi qu’une plantation de 15 hectares de saules, irriguée par l’eau rejetée par une usine de méthanisation, inaugurée en juin de cette année.

L’usine de méthanisation est elle-même alimentée par 35 000 tonnes de lisiers et de boues agricoles, auxquelles s’ajoutent 40 000 tonnes de déchets produits par les entreprises agroalimentaires tout aussi locales. Elle devrait produire environ 14 GWh par an. De quoi s’alimenter localement aussi en électricité.

Rien de surprenant dans ce contexte que la communauté de communes du Mené vienne d’inaugurer une pépinière d’entreprises consacrée aux énergies renouvelables. Mais elle ne s’arrête pas là bien entendu. Prochains projets  : un parc éolien participatif d’une puissance de 25 MW qui n’attend que son permis de construire, puis un ensemble de 35 logements neutres en énergie.

Sources : le Journal de l’Environnement, Actu-environnement

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.