Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

2012 : Année Internationale de l’Energie Durable pour Tous

Les Nations Unies, reconnaissant l’importance de l’énergie pour le développement durable, ont proclamé 2012 l’Année Internationale de l’Energie Durable pour Tous. Une dénomination qui souligne deux préoccupations : l’énergie durable tout d’abord, mais aussi la notion d’accès à l’énergie pour tous, alors que l’on sait que beaucoup actuellement ne peuvent en bénéficier.

Cette Année internationale de l’énergie durable pour tous sera donc l’occasion de sensibiliser à l’importance de l’énergie, d’améliorer son accès durable, ainsi que l’efficience énergétique, et l’énergie renouvelable au niveau local, régional et international. Comme le précise la proclamation, les services énergétiques ont un effet profond sur la productivité, la santé, l’enseignement, les changements climatiques, la sécurité alimentaire et la sécurité de l’approvisionnement en eau ainsi que sur les services de communications.

ONU

Les Nations Unies voient dans l’absence d’accès à une énergie propre, abordable et fiable, une entrave au développement humain, social et économique ainsi qu’un obstacle majeur à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Les chiffres sont effectivement alarmants : dans les pays en développement, plus de trois milliards de personnes sont tributaires de la biomasse traditionnelle et du charbon pour cuisiner et se chauffer. Un milliard et demi ne disposent pas de l’électricité et, même lorsque des services énergétiques modernes sont disponibles, ils sont trop coûteux pour des millions de personnes connaissant des difficultés économiques. L’ONU met l’accent sur l’impact de cet accès limité ou absent : qui à la fois des conséquences sanitaires (combustion inefficace de combustibles solides dans des bâtiments mal ventilés) et des conséquences économiques (productivité insuffisante des activités lucratives). L’accès à l’eau potable et l’assainissement dépendent également d’une capacité de pompage efficace, difficile sans sources d’énergie.

L’ONU rappelle les effets nocifs de l’énergie non durable, cause principale du changement climatique, de la pollution de l’air urbain et de l’acidification des sols et de l’eau, et met l’accent sur la nécessité de recourir aux sources d’énergie nouvelles et renouvelables, d’utiliser des technologies faiblement émettrices de carbone, y compris des techniques moins polluantes d’exploitation des combustibles fossiles, et d’exploiter de manière rationnelle des sources traditionnelles d’énergie.

Elle liste parallèlement les bénéfices à tirer d’une énergie durable pour un avenir durable qui permet :

  • de générer des revenus – par exemple en utilisant l’énergie solaire pour des pompes solaires ou pour l’électricité d’une petite entreprise ;
  • de fournir du courant aux cliniques et aux hôpitaux communautaires, par exemple pour les réfrigérateurs où sont stockés les médicaments ;
  • d’alimenter les téléphones cellulaires qui ont transformé le commerce ;
  • de réduire le temps accordé à la collecte de bois de chauffe, de rendre plus propres et plus efficaces les options pour la cuisine ou le chauffage ;
  • de fournir un éclairage pour que les enfants puissent étudier après la tombée de la nuit ;
  • de créer de nouvelles opportunités pour les entrepreneurs pour le fonctionnement de leurs entreprises.

 Source : ONU

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.