Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

2019 a connu le mois de juin le plus chaud jamais enregistré sur la Terre

Alors que la France a connu deux vagues de chaleur successives, les services de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) font le point sur le mois de juin 2019. Toutes les autorités en la matière confirment que, cette année, la Terre a connu le mois de juin le plus chaud jamais enregistré, détrônant au passage le record établi en 2016.

températures des mois de juin

Des températures de 10° supérieures à la normale

« Jamais encore les températures à la surface des océans et des terres émergées n’ont été aussi élevées », avertit l’OMM. « D’après la NOAA [l’Administration américaine pour les océans et l’atmosphère], le mois de juin 2019 est également le 43e mois de juin consécutif et le 414e mois consécutif où les températures ont dépassé la moyenne mensuelle calculée pour le XXe siècle, au moins en regard des valeurs nominales ».

La vague de chaleur qui a enveloppé l’Europe au mois de juin a été relativement courte, mais sans précédent. En effet, les températures diurnes moyennes ont dépassé de 10° C la normale. Et ces températures largement supérieures aux normes ont été particulièrement remarquables dans le nord de la Sibérie (où des feux de forêt ont sévi) et dans certaines zones arctiques, mais aussi en Alaska et au Groenland. Ce mois de juin a été également très chaud dans certaines parties de l’Amérique du Sud, d’Afrique et d’Asie.

Aucun record de froid au cours du semestre janvier-juin

Parallèlement, aucune zone terrestre ou océanique n’a connu de records de froid, pas plus d’ailleurs que pour la période janvier-juin 2019. « En termes de température observée à la surface des terres et des océans, le premier semestre de 2019 se classe, ex aequo avec celui de 2017, au deuxième rang des périodes janvier–juin les plus chaudes jamais enregistrées en 140 ans », précise l’OMM. Seule l’année 2016 se classe devant.

L’organisation mondiale rappelle également que neuf des dix mois de juin les plus chauds ont été enregistrés au cours de la présente décennie. Le seul qui appartient au siècle précédent, celui de 1998, se classe en huitième position.

Source : OMM

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.