Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

26 lauréats pour les appels à projets « Initiative PME »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

investissements d'avenir - ademePour soutenir l’innovation dans le domaine de l’économie circulaire, les ministères de l’Environnement, de l’Education Nationale et de la Recherche, et de l’Economie ont lancé deux appels à projets « Initiative PME », dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir. Ils viennent d’en présenter les 26 lauréats.

Les deux appels à projets portaient sur « le recyclage et la valorisation des déchets » pour l’un et pour l’autre sur « l’éco-conception, l’économie de la fonctionnalité et la réduction des déchets et du gaspillage alimentaire. » L’objectif en était d’identifier et de soutenir des projets innovants dans ces domaines, portés par des PME et permettant l’amélioration des performances techniques, économiques et environnementales dans le secteur de l’économie circulaire.

Avant la clôture, en septembre dernier, 69 projets ont été déposés, parmi lesquels les ministères en ont retenu 26 par une procédure de sélection rapide, représentant  plus de 12 millions d’investissements : 14 concernent le recyclage et la valorisation des déchets et les 12 autres sur l’éco-conception, l’économie de la fonctionnalité et la réduction des déchets et du gaspillage alimentaire.

Pour le premier thème, entre autres, plusieurs des projets retenus tournent autour de la méthanisation, en particulier la petite méthanisation, et la production de biogaz. Deux s’occupent de la gestion des déchets de chantier et des déchets des artisans du bâtiment, l’un de compostage et de lombricompostage des déchets alimentaires. Un autre porte sur la création d’une solution de réemploi des batteries Li-Ion. La moitié de ces projets émanent de PME basées en Ile de France.

En ce qui concerne le deuxième thème, on peut relever notamment un projet de développement d’éclairage ne consommant pas d’électricité (par bioluminescence), plusieurs systèmes de réduction du gaspillage alimentaire dans la distribution : une solution d’humidification destinée au rayon frais et un outil d’aide à la décision pour optimiser la seconde vie des produits proches de leur date limite de consommation.  Un autre cherche à développer un mobilier modulaire, montable et démontable à volonté et dont la conception et la robustesse permettent de réutiliser les pièces dans des configurations différentes, selon les besoins de l’utilisateur. On peut aussi trouver dans les projets retenus une offre d’amélioration de l’impact environnemental de parfums d’ambiance ainsi que la création d’une offre d’appareils d’occasion et de solutions pour encourager la réparation.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.