Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

40 % des budgets participatifs sont liés à l’environnement

Le site les budgets participatifs consacre chaque année une grande enquête au développement de cette forme de démocratie participative. Celle réalisée sur l’an dernier montre que les projets doublent d’année en année. Sur les 170 budgets participatifs en cours en 2020, qui concernent maintenant 19 millions de Français, 40 % sont liés à l’environnement.Les budgets participatifs

Des budgets participatifs de plus en plus nombreux

Le budget participatif, c’est de l’argent alloué par la collectivité pour réaliser les projets proposés et votés par les citoyens non élus selon un principe simple : « Vous décidez. Nous (collectivité) réalisons. ». La mise en œuvre se déroule en cinq étapes. Une collectivité (commune, département, région ou autre) définit d’abord le montant alloué à la décision des citoyens. Puis ces derniers sont appelés à participer en proposant leurs idées ou projets. Ceux-ci sont ensuite soumis à l’analyse de leur recevabilité et à chiffrage. Les projets réalisables sont alors soumis au vote des citoyens. Enfin les projets-lauréats sont réalisés dans un délai qui, idéalement, ne doit pas dépasser deux ans.

En 2020, 170 budgets participatifs sont en cours, un chiffre qui, depuis plusieurs années, double d’un an sur l’autre. Actuellement, près de 19 millions de Français peuvent voter une partie du budget dans au total 141 communes, 18 départements et une région (l’Occitanie). Chiffres auxquels il faut ajouter une dizaine d’universités.

Mais ils ne concernent pas tout le monde

Si plus de la moitié des villes de plus de 200 000 habitants sont maintenant engagées dan un budget participatif, les petites villes ne sont pas à la traîne pour autant. Un tiers des communes engagées compte entre 5 000 et 20 000 habitants et un quart entre 20 000 et 50 000. Les petites communes (moins de 5 000 habitants) sont cependant peu nombreuses à porter un budget participatif.

S’ils concernent toutes les catégories de villes, les budgets participatifs se concentrent cependant plus particulièrement dans certaines régions. L’Île-de-France, en tête avec 30 % des budgets participatifs, suivie de la Nouvelle-Aquitaine, l’Occitanie, les Hauts de France (chacune autour de 10 %).

L’environnement, la priorité pour les Français et donc pour les budgets participatifs

L’environnement, qui représente une priorité pour les Français, et la biodiversité concentrent sans surprise une grande partie des budgets participatifs : plantation d’arbres, vergers, nichoirs, ruches, végétaux pollinisateurs et mellifères, jardins partagés, etc. Au total, 40 % des projets arrivés en tête aux budgets participatifs sont en lien avec l’environnement. Les thèmes qui viennent deuxième position sont liés à l’aménagement et au cadre de vie. Ensuite seulement vient la mobilité (aménagements pour les piétons, pistes cyclables…).

« Si la priorité environnementale est en tête des préoccupations des Français, alors le budget participatif doit donner le pouvoir d’agir sur cette priorité. L’environnement est aujourd’hui la piste la plus évidente », elle n’est cependant pas la seule, conclut l’enquête.

Source : La Fondation Jean Jaurès

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.