Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

5 ans d’exercice pour le Médiateur de l’énergie : le bilan (1)

A l’occasion de la présentation de son rapport d’activité 2012, le Médiateur National de l’Energie, Denis Merville, est revenu sur les cinq années d’exercice de cette institution. Opérationnel depuis 2008, le Médiateur de l’Energie s’est vu confier une double mission : informer les consommateurs d’électricité et de gaz naturel et proposer des solutions aux litiges entre opérateurs et consommateurs. Le bilan qu’il en dresse va faire l’objet de cet article, les propositions qu’il formule pour lutter contre la précarité énergétique seront vues ultérieurement.

En quelques chiffres d’abord, le Médiateur National de l’Energie dresse le bilan de ces cinq années : 72 000 litiges reçus et analysés, 5 millions de personnes renseignées grâce à Energie-Info (site comparateur), 4 710 recommandations émises, l’obtention du reversement d’au moins 3 millions d’euros aux consommateurs, avec une moyenne de 519 € en 2012.

energie.info comparateur d'offres

A cela s’ajoutent une importante action préventive et des avancées considérables pour les usagers : le droit de revenir à tout moment et sans condition aux tarifs réglementés en gaz et en électricité lorsqu’ils ont souscrit une offre du marché ; une analyse rendant le Tarif Première Nécessité (TPN) accessible à plusieurs milliers de foyers précaires supplémentaires chaque année ;le remboursement rapide et automatique des trop-perçus quel qu’en soit le montant (EDF ne remboursait précédemment les sommes en dessous de 15 € que sur demande formelle de l’usager) ; une facturation plus transparente, etc. Le médiateur rappelle d’autre part les nouvelles orientations données au projet Linky, pour le mettre au service de la transition énergétique. « La liste est longue : plus de 150 recommandations génériques ont été émises depuis 2008 » précise-t-il.

Pour 2012 particulièrement, le nombre de recommandations émises a doublé par rapport à 2011, et l’institution a « réussi à traiter plus de dossiers qu’il n’est arrivé de demandes recevables, ce qui [lui] a permis de réduire les délais d’instruction des litiges. » Le délai d’instruction et de clôture du dossier dure en effet en moyenne 3 mois et demi à compter de sa réception. 85 % des recommandations ont été suivies par les opérateurs, un chiffre en constante progression, rappelle-t-il. Une enquête menée début 2013 a montré que 78 % des consommateurs se disent satisfaits de l’action du médiateur et 81 % des délais de traitement. De plus 93 % se disent prêts à le recommander à leurs proches.

En 2012, le nombre de saisines a cessé d’augmenter, accusant même un reflux de 30 % par rapport à 2011, une réduction que le Médiateur attribue à une amélioration du traitement des réclamations par les opérateurs, un point positif qu’il salue au passage, bien que « des marges de progrès existent encore. »

Enfin, pour répondre à de nouvelles attentes des consommateurs, l’institution développe, en concertation avec les opérateurs et les associations de consommateurs, une plateforme de résolution en ligne des litiges, Sollen, qui sera lancée dans quelques mois. « En cinq ans d’exercice, notre institution a fait la démonstration de son efficacité, et je suis heureux de pouvoir contribuer, modestement, à aider les Français dans leurs questions et litiges relatifs à l’énergie » conclut-il pour cette partie.

Source : Le Médiateur National de l’Energie

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.