Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

71 % des Français favorables à un système de bonus/malus en matière d’énergie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Selon une étude réalisée par Poweo-Direct Energie et Opinion Way, une très large majorité de Français (71 %) se montre favorable au principe de bonus/malus envisagé dans la proposition de loi sur la tarification progressive de l’énergie. Ce sondage, réalisé en septembre sur 1002 personnes représentatives de la population française, montre des Français conscients des enjeux de l’efficacité énergétique et lucides sur la hausse inéluctable des tarifs de l’énergie.

bonus malus EnergieSi 94 % des personnes interrogées estiment qu’il est de la responsabilité de chacun de surveiller sa consommation d’énergie, ils reconnaissent à 71 % qu’un mécanisme de bonus/malus les inciterait à faire davantage attention. Ils plébiscitent à la fois un système d’incitations à la sobriété et des mesures claires pour lutter contre la précarité énergétique. En effet, 86 % estiment que l’énergie est un bien de première nécessité auquel chaque personne en situation de précarité doit avoir accès à un prix abordables.

Les mesures les plus efficaces selon eux ? Clairement, 89 % estiment que la meilleure solution vers l’efficacité énergétique consisterait à rénover l’habitat, afin de réduire la consommation énergétique des bâtiments les plus mal isolés. « Viennent ensuite la promotion des offres d’énergie à des prix inférieurs au tarif réglementé (71%) et l’élargissement des conditions d’attribution du tarif social (65%) » précise l’étude.

Lucides, ils comprennent que les tarifs de l’énergie continueront à augmenter et 81 % admettent que cette hausse se répercutera sur leurs factures. Si 52 % des personnes interrogées envisagent comme raison principale à cette augmentation la hausse des matières premières, ils identifient par contre moins bien la nécessité d’investissements dans de nouveaux moyens de production (22 %), dans les réseaux (13 %) et dans le renouvelable (12 %) comme facteurs de hausse des prix. « Il faut souligner que les Français ne commettent pas l’erreur de considérer que la concurrence serait une cause de la hausse des tarifs (11%) » , selon l’étude.

Le groupe Poweo-Direct Energie juge que ce sondage confirme la nécessité d’une loi permettant un système de bonus/malus simple et incitatif et l’extension des tarifs sociaux pour protéger les plus précaires. Il souhaite d’autre part une concertation « pour apporter sa contribution à la mise en place d’un nouveau dispositif. »

Source : Direct Energie

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.