Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

A Paris : économies d’énergie pour ménages en difficulté

Du 4 au 21 mai, la mairie de Paris va faire distribuer 100 000 lampes basse consommation aux foyers parisiens bénéficiant du Tarif Première Nécessité (TPN) d’EDF : 3 lampes fluocompactes contre une ampoule à incandescence usagée.

distribution lampes Paris
Source : Mairie de Paris

Le TPN permet à tout bénéficiaire de la Couverture Maladie Universelle (CMU) d’obtenir une réduction sur son abonnement à l’électricité (EDF) et sur 100 kWh consommés par mois. Il donne d’autre part droit à la gratuité de la mise en service.

Cet échange est un bon moyen de pousser les foyers les plus modestes à s’équiper de lampes relativement chères à l’achat et qui leur permettront de réaliser quelques économies sur leur facture électrique. Économies certes limitées, puisque la part de l’éclairage ne représente que 14 % de la facture d’électricité moyenne d’un foyer, hors chauffage et eau chaude. Mais cette distribution s’accompagne aussi de conseils en économies d’énergie, prodigués par des conseillers spécialement formés. Elle présente donc l’avantage de sensibiliser un certain nombre de ménages modestes à la maîtrise de l’énergie.

Cette opération concerne 32 000 foyers, et selon les calculs de la mairie de Paris, elle permettra de réaliser à terme environ 5 GWh par an d’économies d’énergie et d’éviter l’émission de près de 500 tonnes de CO2. Pour chaque famille, cela représenterait, selon la même source, une économie de 15 € par an. La mairie explique :

Moins consommatrices en énergie et à la durée de vie plus longue, [les lampes basse consommation] présentent un coût global (achat plus consommation) plus faible que celui des ampoules à incandescence. Néanmoins, leur prix d’achat, trois à sept fois supérieur à celui des ampoules à incandescence, peut demeurer un point de blocage pour certains foyers.

La Ville de Paris accompagne les Parisiens à revenus modestes dans ce saut technologique et fait en sorte que, quels que soient leurs moyens, ils puissent bénéficier de dispositifs qui leur permettent à la fois de diminuer leur impact sur l’environnement et leur facture énergétique.

Pratiquement, chaque bénéficiaire du TPN a reçu dans le courant du mois d’avril une lettre de la ville, comportant un coupon qu’il doit rapporter, en même temps qu’une ampoule à incandescence usagée, à la mairie de son arrondissement. Il y est reçu par un conseiller qui lui remet les 3 lampes basse consommation et lui explique les « éco-gestes » lui permettant de réduire sa facture d’énergie.

En 2009, la mairie de Paris a remplacé 80 000 ampoules à incandescence par des lampes basse consommation, évitant ainsi le rejet de 470 tonnes de CO2. Rappelons que ces ampoules sont de toute façon amenées à disparaître d’ici 2012.

Source : la Mairie de Paris

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “A Paris : économies d’énergie pour ménages en difficulté”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.