Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Agribalyse, un premier pas vers l’affichage environnemental de l’alimentation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Agribalyse, base de données sur l'alimentationDepuis 2010, le programme Agribalyse met à disposition des références sur les impacts environnementaux des produits agricoles et alimentaires via une base de données construite selon la méthodologie ACV (Analyses de Cycle de vie). Sa nouvelle version, considérablement enrichie, vient d’être présentée par l’Agence de la Transition Ecologique (Ademe) et l’Inrae (Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement). La mise à jour de cet outil, à disposition de chacun – industriels, producteurs et consommateurs – vient en appui de l’expérimentation sur l’affichage environnemental lancée par le gouvernement.

Les impacts environnementaux des produits bruts comme des produits transformés

A un moment où la demande pour une alimentation durable devient forte, la publication inédite de données complètes sur l’ensemble des aliments consommés en France, ouvre de nouvelles perspectives d’utilisations. Jusqu’à présent limitée aux produits agricoles bruts « à la sortie du champ », la base de données contient désormais également les données d’impact environnemental pour environ 2 500 aliments « prêts à être consommés ».

Elle concerne donc à la fois des produits bruts (ex. une pomme, du bœuf) et des produits transformés (ex. un cookie, un pain…). Pour faciliter les liens entre santé, nutrition et environnement, il s’agit des mêmes produits que ceux présents dans la base de données nutritionnelles française de référence (CIQUAL). Agribalyse a développé de nombreux travaux sur l’étape de l’amont agricole, afin d’explorer la diversité les modes de production, et notamment l’agriculture biologique.

Agribalyse : une base de données fondée sur l’ACV des produits

Agribalyse,chili con carne« L’ADEME a mené ce travail avec INRAE sur le volet agricole et des cabinets indépendants sur le volet transformation agroalimentaire et consommation. La collecte des données a été réalisée selon la méthodologie de l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) qui permet de prendre en compte 14 indicateurs (le changement climatique, l’usage des terres, la consommation d’eau, la consommation de ressources non renouvelables, la consommation d’énergies fossiles, etc.) pour l’ensemble du cycle de vie d’un produit », précise le communiqué des deux organismes.

Les indicateurs environnementaux utilisés par Agribalyse sont préconisés par la Commission européenne. Ces 14 indicateurs sont complétés par un indicateur global (pondération de l’ensemble des indicateurs). Plus le score global est faible, moindre est l’impact environnemental. En moyenne, l’étape la plus coûteuse en matière d’environnement est sans surprise la production agricole, qu’il s’agisse de produits agricoles ou d’aliments transformés.

Un support pour l’affichage environnemental

Agribalyse, pizzaLa base de données Agribalyse ne permet pas encore la comparaison de deux produits de même catégorie (ex. deux yaourts de marque différentes). D’autre part, « des approximations ont été nécessaires, comme faire un mix des différentes origines, et considérer uniquement les origines prépondérantes (ainsi, la tomate standard utilisée dans la pizza sera considérée provenant de France, Espagne et Italie, et les autres origines – Maroc, Chine… – seront négligées), ou un même ʺemballage typeʺ », note l’UFC Que Choisir. Le bien-être animal et le commerce équitable ne sont pas non plus pris en compte.

Agribalyse est cependant d’une base de données évolutive, qui s’enrichira au fil des progrès scientifiques. Enfin, elle représente un premier pas vers l’affichage environnemental, qui pourra notamment s’appuyer sur cette base de données, pour connaître l’impact environnemental de différentes catégories de produits.

Sources : Inrae, Agribalyse, UFC Que Choisir

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.