Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Airparif lance un calculateur d’émissions polluantes individuelles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

calculateur air parifAfin de sensibiliser les Franciliens à leurs émissions polluantes en fonction du mode de transport qu’ils choisissent, Airparif, l’Association de surveillance de la qualité de l’air en Ile de France, a lancé un calculateur en ligne à l’occasion de la Journée du transport public 2017, le 16 septembre, dont la thématique était justement la lutte contre la pollution de l’air (« Contre la pollution, vous avez la solution ! » ).

Si une grande partie de la population des villes souffre de la pollution atmosphérique, le problème est particulièrement marqué en Ile de France, où, comme ailleurs mais plus nombreux, les transports routiers, et en particulier les véhicules individuels, sont en grande partie responsables des émissions d’azote et de particules fines. Les répercussions  en sont particulièrement lourdes puisque la pollution atmosphérique, troisième cause de mortalité en France derrière le tabac et l’alcool, génère 48 000 morts par an.

La qualité de l’air est donc une préoccupation majeure pour les Franciliens. Et, même si les concentrations ont plutôt tendance à diminuer ces dernières années, cinq polluants restent problématiques dans la région : le dioxyde d’azote, les particules fines (PM10 et PM2,5), le benzène et l’ozone. Plus d’1,4 million de Franciliens y sont exposés, et dans la capitale, cela concerne près d’un Parisien sur deux.

L’association n’en est pas à son coup d’essai, puisque, en 2016, elle avait déjà lancé l’application mobile Itiner’Air, qui permet de choisir l’itinéraire le moins exposé en fonction des conditions de pollution en temps réel. Mais l’outil internet qui vient d’être lancé permet cette fois de comparer les émissions polluantes de chacun en fonction du mode de transport et donc de choisir ses déplacements de façon éclairée.

Le calculateur compare en effet 6 modes de déplacement : voiture, bus, ferré (métro, RER, TER, tramway, Transilien), 2 roues motorisé, vélo et piéton. Pour les véhicules particuliers, le calcul s’effectue en fonction du nombre de personnes transportées, des critères de la vignette Crit’Air et de la motorisation (essence, diesel, électrique ou hybride). Il tient compte de trois types de trajet : aller simple, aller/retour et le trajet quotidien domicile/travail sur un an, ainsi que de la distance parcourue, pour chiffrer la contribution de chacun à la pollution de l’air.

Les résultats prennent actuellement en compte actuellement deux des polluants problématiques liés au trafic sur la région : les oxydes d’azote et les particules PM10. Mais il est déjà prévu que d’autres fonctionnalités viennent enrichir les versions futures.

Source : Airparif

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.