Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Allemagne : chute des tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïque

Toit solaire en AllemagneNous avons vu récemment dans ces pages que les tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïque avaient de nouveau subi une baisse en France, mais ils n’atteignent pas encore les tarifs appliqués en Allemagne, dont le gouvernement vient d’annoncer une nouvelle diminution. Les ministères de l’économie et de l’environnement allemands viennent en effet d’annoncer que le tarif garanti de rachat de l’électricité solaire diminuerait le 9 mars de 20 % à 29 % selon les installations et qu’il ne porterait plus que sur 85 % et 90 % de la production. De plus, il sera dorénavant fixé mensuellement et non plus une ou deux fois par an comme précédemment.

En Allemagne, l’électricité solaire est financée par les consommateurs par une surtaxe sur leur facture, représentant la différence entre le prix de rachat garanti aux producteurs et le prix du marché, bien inférieur. Le ministre de l’environnement, Norbert Röttgen, explique ainsi la décision prise :

Cette adaptation a surtout pour objectif de stabiliser le surcoût pour les consommateurs d’électricité et de maintenir la grande adhésion de la population à l’énergie solaire.

En effet, les prix des panneaux étant en chute libre, cela a favorisé de nombreuses installations, et cela pèse de plus en plus lourd sur la facture de l’usager. Malgré une baisse  des aides de 15 % l’année dernière, 7,5 GW ont été installés l’an dernier, encore plus que l’année précédente, alors que Berlin n’en avait planifié que la moitié.

Les baisses les plus fortes touchent les grandes installations (jusqu’à 10 MW), avec un kWh ramené de 18 centimes d’euros à 13,5. Les installations moyennes enregistrent une diminution de 25 %, et le kWh passe de 0,22 € à 0,165 €. Pour les petites installations, les tarifs diminuent de 20 %, et sont désormais fixés à 0,195 € au lieu de 0,2443. Et ce n’est pas fini puisque les ministères ont annoncé des baisses des prix garantis jusqu’en 2016, avec un prix fixé mensuellement.

Enfin ce tarif ne s’appliquera plus à 100 % de l’électricité produite mais à une partie de 85 % à 90 %, dans l’objectif d’encourager la consommation personnelle au détriment de la revente. Le pays totalise actuellement 255 GW de panneaux photovoltaïques et reste le premier marché mondial, puisqu’il a représenté l’année dernière un tiers des nouvelles installations mondiales (23 GW au total).

Cette mesure a bien entendu entraîné de nombreuses protestations dans le secteur industriel du solaire en Allemagne. Une journée d’actions a déjà été organisée, avec des manifestations dans plusieurs usines. La fédération du secteur, BSW (Bundesverband Solarwirtschaft) dénonce un abandon de l’énergie solaire, alors que plusieurs groupes sont en grande difficulté face à la surproduction de panneaux asiatiques, et le syndicat IG Metall (Industriegewerkschaft Metall) estime, quant à lui que « le gouvernement joue de manière trop légère avec les emplois de l’industrie solaire. »

Sources : Le Monde, Plein Soleil, Greenunivers (photo)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

4 réponses sur “Allemagne : chute des tarifs de rachat de l’électricité photovoltaïque”

  1. Même sans tenir compte de cette nouvelle baisse des tarifs d’ACHAT, la parité réseau est atteinte en Allemagne pour les nouvelles installations.

    http://energeia.voila.net/solaire/parite_allemagne.htm

    C’est valable pour les tarifs « résidentiels », c’est à dire tout ce qui n’est pas industriel.
    Le résidentiel englobe les logements, les bureaux, les commerces, les administrations, les professions libérales …


    A part cela, quand écrirez-vous français pour dire « tarif d’achat ». Les tarifs de rachat n’existent pas, l’électricité n’est pas achetée une seconde fois auprès des producteurs d’électricité photovoltaïque ou éolienne. Ce n’est pas de l’électricité d’occasion revendue par un premier acheteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.