Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Allemagne : les évêques protestants roulent plus vert que les catholiques

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

les évèques allemands et leur automobileL’association écologiste allemande Deutsche Umwelthilfe (DUH) affirme, dans une étude publiée récemment et renouvelée chaque année, qu’après avoir examiné de près la flotte de voitures des évêques protestants et celle de leurs homologues catholiques en Allemagne, elle constate que les premiers roulent plus écolo que les seconds.

Les uns et les autres roulent essentiellement dans de grosses berlines des marques les plus prestigieuses, selon l’association qui diffuse cette liste pour la troisième année consécutives.  Elle se réjouit de noter au passage que les émissions de gaz carbonique des véhicules diminuent d’année en année. Mais les véhicules des évêques protestants arrivent en moyenne au chiffre de 130 g de CO2/km, alors que ceux des catholiques affichent une moyenne de 149 g de CO2/km.

De plus, l’association distribue des bons points, mais aussi des mauvais. Du côté des plus vertueux – sans entrer dans des considérations de prix des voitures – le président de l’Eglise Protestante, Martin Heimbucher, se classe premier, grâce à sa Mercedes classe E  équipée d’un moteur hybride et qui « ne » compte que 107 g de CO2/km. L’évêque protestant de Hanovre reçoit lui aussi des félicitations pour avoir adopté ce même véhicule, après avoir roulé les années précédentes dans de gros modèles de conception plus ancienne, plus gourmands en énergie et émettant plus de dioxyde de carbone au kilomètre.

Mais elle distribue un mauvais point au cardinal catholique de Mayence par exemple, Karl Lehmann, qui a refusé de donner toute information sur sa voiture de fonction. Il faut préciser qu’en 2012, il était arrivé bon dernier du classement. Donc, en conclut Jürgen Resch, responsable de DUH : « nous partons du principe qu’il utilise toujours son véhicule SUV [de marque Mercedes] de luxe. » Idem pour l’évêque catholique de Essen, Franz-Josef Overbeck, qui a aussi refusé de répondre aux questions de l’association écologiste : son véhicule, une Volkswagen Phaeton (224 à 290 g de CO2/km en fonction du modèle), le placerait parmi les moins « vertueux » en matière d’environnement.

Au total, cinq diocèses catholiques ont tout simplement refusé de répondre aux questions de DUH, mais, précise l’AFP, « les modèles utilisés par les prélats germaniques sont en tout cas très éloignés de l’image de modestie de l’Église catholique affichée par le Pape François, dont le cliché aux côtés d’une Renault 4 blanche a fait le buzz récemment. » En tout, cette année, 58 voitures officielles d’évêques recevraient une « carte verte » de l’association pour des émissions de CO2 inférieures à 130 g / km (contre 34 véhicules l’an dernier). Les voitures officielles de 34 représentants des églises dépassent la valeur cible de plus de 20 %, ou ces derniers refuse de donner des informations, et méritent, selon l’association, un « carton rouge ».

 

Sources : Challenges (avec AFP), Deutsche Umwelthilfe

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.