Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Alpes-Maritimes : un exemple d’effacement de la consommation énergétique

CADAMDans la Tour Préfecture du site du Conseil Général des Alpes-Maritimes, se déploie actuellement un programme de télé-pilotage d’effacement énergétique mis en œuvre par EDF et sa filiale spécialisée dans les télé-services d’effacement énergétique, NetSeenergy. Les deux entités se sont associées pour la maîtrise de la consommation énergétique : il s’agit là d’un projet d’effacement dans un bâtiment tertiaire, innovant et ambitieux, qui couvre à la fois les économies d’énergie, la maîtrise de la puissance appelée et le développement des énergies renouvelables.

L’électricité, on le sait, ne se stocke pas. D’autre part, des reports de construction de nouveaux équipements (lignes de transport, centrales électriques…) peuvent conduire à un déséquilibre entre l’offre et la demande d’électricité.  Alors « l’offre n’augmentant pas, il faut faire baisser la demande », comme le précise Patrick Guibbolini, directeur du Développement Côte d’Azur d’EDF. Cet effacement est donc destiné à anticiper les déséquilibres de puissance pour les corriger en temps réel : les clients qui acceptent réduisent temporairement leur consommation d’électricité, permettant ainsi d’équilibrer les réseaux. C’est exactement le cas du Conseil Général des Alpes-Maritimes.

Energie Efficace EDF PACAEDF déploie actuellement sur l’est de la région PACA un ambitieux programme sur les économies d’énergie, la maîtrise de la puissance appelée et le développement d’énergies renouvelables, appelé Energie Efficace en PACA. Le site du CADAM (Centre Administratif des Alpes-Maritimes) a été choisi pour cette expérimentation en raison de la motivation du département pour participer à cette démarche et parce que ce bâtiment est représentatif des immeubles de bureaux datant des années 70-80, et permettra de tirer des enseignements reproductibles. Cet immeuble tertiaire de 14 étages, occupé par 3 500 personnes, comporte effectivement de nombreux équipements fortement consommateur d’électricité.

« Toute installation susceptible de dégager temporairement de la puissance électrique, c’est à dire pendant 2, 4, ou 6 heures d’affilée est éligible à l’effacement », précise Olivier Lusson, directeur du Pôle Expertise de NetSeenergy. Il faut bien sûr que les équipements locaux puissent recevoir l’information, l’interpréter et agie en conséquence. Pour cela des interfaces de contrôle et de commande sont créées afin de piloter les installations.

Patrick Guibbolini explique ainsi les perspectives de développement d’efficacité énergétique sur le territoire des Alpes-Maritimes :

Les expérimentations lancées ont vocation à être reproductibles. Notre objectif est de définir des modèles d’opérations innovants et assez rentables pour être déployés chez nos clients en étant auto-porteurs.

Notre département bénéficie d’une forte dynamique de croissance de la population, à ce titre le développement de l’efficacité énergétique est un enjeu fort. L’entreprise EDF est engagée de manière volontariste dans cette démarche et saura mobiliser son énergie avec ses partenaires industriels ou collectivités afin de répondre aux défis de l’avenir.

Sources : Invest in Côte d’Azur, Conseil Général des Alpes-Maritimes

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

3 réponses sur “Alpes-Maritimes : un exemple d’effacement de la consommation énergétique”

  1. Je suis d’accord avec vous, mais ne hâtons pas les choses! Voyons d’abord comment cela fonctionne à ce niveau et nous verrons par la suite comment étendre le projet!..
    Mieux vaut être prudent!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.