Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Aménagements cyclables provisoires : un guide du Cerema

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Lors du lancement du plan Vélo de 20 millions d’euros, il y a peu, les pouvoirs publics annonçaient la parution de fiches techniques pour aider les collectivités territoriales à aménager l’espace public et à faciliter le recours à ce mode de transport. Dans la foulée, le Cerema vient de publier un guide express des aménagements cyclables provisoires.

aménagemets cyclables provisoires, un guide du Cerema

Le déconfinement, une opportunité pour le vélo

La baisse inédite des déplacements et le recul sans précédent des véhicules motorisés, générés par le confinement, laissent la place à des opportunités de réaménagement de l’espace public, et particulièrement dans les villes. D’autant qu’à l’entrée dans la période de déconfinement, de nombreux Français hésitent à prendre les transports en commun et préfèrent, quand ils le peuvent, se tourner vers le vélo.

Le Cerema (Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) est un établissement public, expert de l’ingénierie territoriale et des transitions auprès des collectivités territoriales. Il publie donc ce guide express, Aménagements cyclables provisoires : tester pour aménager durablement, pour encourager les collectivités désireuses de favoriser cet essor du vélo.

Un guide technique du Cerema

Il s’agit donc d’un guide technique, pour tester des aménagements provisoires simples : la création de nouvelles voies de circulation pour les vélos ou l’élargissement des pistes cyclables existantes. Les types de séparation à utiliser entre les cyclistes et le trafic motorisé, les aménagement à prendre en compte pour les piétons, la régulation, l’évaluation, l’adaptation… Autant de questions que peuvent se poser les services techniques des collectivités, auxquelles il a pour ambition de répondre.

Il détermine notamment sept leviers à mettre en œuvre pour les collectivités souhaitant tester des solutions simples pour permettre aux cyclistes de se déplacer en toute sécurité :

  • Réduire le nombre de voies affectées au trafic motorisé,
  • Elargir les aménagements cyclables existants,
  • Agir sur les emplacements de stationnement motorisé,
  • Garantir un faible trafic motorisé en modifiant le plan de circulation,
  • Modérer la vitesse,
  • Autoriser les cyclistes dans les couloirs de bus,
  • Mettre en place le stationnement vélo.

Des aménagements cyclables nécessaires

Selon le Cerema, il est possible en France de multiplier par 4 la pratique du vélo utilitaire, voire même par 8 grâce au vélo à assistance électrique. Et ce, sans avoir à bouleverser nos activités, ni avoir une condition physique exceptionnelle. Mais des aménagements cyclables se révèlent nécessaires. En outre, la pratique du vélo présentent de nombreux avantages.

Pour l’environnement d’abord, puisqu’il s’agit de déplacements décarbonés et qui permettent des aménagements végétaux Mais aussi pour la santé des participants, pour la qualité de l’air, pour l’économie au niveau individuel (mode de déplacement peu coûteux) comme au niveau collectif (les infrastructures nécessaires sont également peu coûteuses). Pour compléter ce guide, le Cerema organise le 19 mai à 14 heures un webinaire regroupant dans une séance de travail des acteurs de l’aménagement, collectivités de toute nature et toutes tailles, associations, experts, chefs d’entreprises…

Source :  Cerema

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.