Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Ampoules à incandescence : vers une disparition mondiale ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

ampouleNous avons déjà suivi dans ces pages les disparitions programmées des ampoules à incandescence en Europe. Mais outre-Atlantique aussi elles commencent à se raréfier et même les pays dits émergents y viennent peu à peu.

En Europe, plus que trois dates à retenir et nos bonnes vieilles ampoules à incandescence, qui réchauffaient (c’est le cas de le dire) les soirées enfantines des plus âgés d’entre nous, auront disparu : le 31 août, les 40 W encore en sursis dans les grandes surfaces alimentaires désertent totalement nos magasins. Puis le 31 décembre, les 25 W n’orneront plus les rayons des magasins de bricolage et le 31 décembre 2012, enfin, nous leur dirons définitivement adieu (à la vente tout du moins, car quelques récalcitrants continuent à les utiliser…), sans trop de mélancolie tout de même. Leur disparition engendrerait, selon la Commission Européenne, une économie d’énergie comparable à la consommation totale d’électricité de la Roumanie.

L’Amérique Latine s’engage maintenant sur la voie de leur suppression : 26 pays (Caraïbes comprises) se sont réunis sous l’égide du PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) afin de prévoir leur retrait progressif et ont paraphé une déclaration commune dans ce sens. Une bonne nouvelle aussi pour la diminution des gaz à effet de serre.

L’économie générée pourrait atteindre 4 % de leur consommation totale d’électricité, s’ils commencent à substituer rapidement des lampes basse consommation à ces survivantes d’un autre siècle, soit l’équivalent de 4 milliards de dollars, et à l’aune du CO2, l’équivalent des rejets de carbone de 4 millions de véhicules. Le projet en.lighten, co-financé par le PNUE et Global Environment Facility (GEF) soulignait récemment :

Le passage à des technologies d’éclairage efficaces permettrait de réduire la part mondiale d’électricité destinée à l’éclairage de 19 à 7 %.

Source : Zegreenweb, Le Moniteur (image)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.