Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Angell : le groupe SEB se lance dans la fabrication de vélos électriques

Angell est un vélo à assistance électrique (VAE) nouvelle génération, lancé par Marc Simoncini (fondateur du célèbre site de rencontre Meetic en 2001). Il vient de signer un accord d’industrialisation et de fabrication de ce vélo intelligent avec le groupe SEB, jusque là plus connu pour ses appareils électroménagers.

Angell,le vélo électrique fabriqué par SEB

Un vélo électrique nouvelle génération

Une étude récente de l’ADEME en partenariat avec la FUB (Fédération des usagers de la bicyclette) soulignait très récemment que la production de vélos française s’avérait insuffisante : 770 000 unités par an pour un marché de 3 millions. Voilà qui va donc pouvoir à terme faire monter ce chiffre, pour les vélos électriques au moins. SEB devient le partenaire industriel exclusif d’Angell.

Angell se présente comme un vélo électrique de nouvelle génération, léger, sûr et connecté. Il comprend effectivement de nombreux services intégrés, présentés par un petit écran placé au centre du guidon. Ils sont censés faciliter les déplacements des cyclistes et renforcer leur sécurité. Il comprend ainsi des informations sur la météo, l’indice de pollution de l’air, le niveau de la batterie, les modes de conduite, la vitesse ou encore le GPS.

Le vélo électrique Angell possède de plus des dispositifs de sécurité innovants, tels que des vibreurs dans les poignées pour indiquer la direction, un dispositif d’alerte antichute, une alarme anti-vol, etc. Il se distingue enfin par un design épuré et son poids : ses 13,9 kg en font un des plus légers du marché. La batterie pèse moins de 2 kg, se recharge en 2 heures et le propulse jusqu’à 25 km/h.

Angell, produit dans l’usine SEB d’Is sur Tille

Le VAE va donc être construit dans l’usine SEB d’Is sur Tille (Côte d’Or) qui emploie environ 200 personnes, et où le groupe « possède un savoir-faire de développement de produits, d’industrialisation et de production très adapté à la fabrication des vélos ». Il s’affirme dans son communiqué « expert de la confection de produits technologiques et capable d’adapter son outil industriel à la réalisation de nouveaux projets ».

Le groupe effectuera les premières livraisons de vélos au cours de l’été 2020. Puis une montée en puissance progressive lui permettra de fabriquer plusieurs dizaines de milliers d’unités par an et d’accompagner l’élargissement prévu de la gamme. La fabrication de ce vélo électrique va permettre la création d’une cinquantaine d’emplois supplémentaires.

Le soutien par le groupe au projet « s’accompagne par ailleurs d’une prise de participation dans la société Zebra éditrice de Angell ». Le VAE a déjà rencontré un vif succès en précommande : il en a enregistré plus de 2000. Selon le co-fondateur d’Angell, « On va vendre beaucoup plus de vélos que prévu. Depuis le confinement, on a multiplié nos volumes de commandes par trois ». Inventé et produit en France, il s’agit d’un vélo haut de gamme, proposé actuellement à 2 690 euros ou 74,90 euros par mois pendant 36 mois (tarif de précommande).

Sources : Groupe Seb, site Angell, Journal du geek

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.