Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Approvisionnement électrique : une vigilance particulière pour l’hiver à venir

Malgré une situation plus favorable que celle anticipée au printemps, RTE (Réseau de Transport d’Electricité) émet un avis de vigilance particulière sur l’approvisionnement électrique pour une partie de l’hiver. En cas de conditions météorologiques normales, il n’y aura pas de difficulté, mais une vague de froid pourrait mettre à mal l’équilibre du réseau. La crise sanitaire que nous traversons en est la cause principale. En prévision, RTE généralise le dispositif Ecowatt à toute la France.

Approvisionnement électrique hiver 2020

Une partie de l’hiver difficile pour l’approvisionnement électrique

Cette situation plus favorable ne concerne effectivement qu’une partie de l’hiver. Trois périodes sont à distinguer. Décembre ne présente pas trop de risques pour l’approvisionnement électrique « grâce à une meilleure disponibilité du parc nucléaire et des conditions météorologiques conformes aux normales de saison selon les prévisions à 45 jours ». Pour janvier, le risque sera le même que celui des années précédentes, et donc normalement tendu en cette période statistiquement la plus froide de l’hiver.

Pour février et début mars, en revanche, le risque est plus important que pour les années passées. « À compter de fin janvier, un grand nombre de nouveaux arrêts sont programmés (9 réacteurs au cours du mois de février, suivis par 4 autres en mars). Certains de ces arrêts correspondent à ceux qui étaient programmés en 2020 et ont été déprogrammés – ils ne peuvent pas être encore repoussés – tandis que d’autres sont prescrits par des contraintes réglementaires ».

En cas de conditions météorologiques normales pour la saison, RTE ne prévoit pas de difficultés particulières pour l’approvisionnement en électricité. Mais sur janvier et février, « avec des températures comprises entre 2° et 7°C en-dessous des normales de saison sur plusieurs jours consécutifs, la France pourrait connaître des difficultés d’approvisionnement en électricité ». Et ce d’autant plus en l’absence de vent.

Les conséquences de la crise sanitaire, mais pas que…

D’une part, la crise sanitaire a aggravé le déséquilibre prévisible. Les opérations de maintenance prévues sur les réacteurs nucléaires ont été déprogrammées lors du premier confinement, mais ne peuvent supporter un autre ajournement. Elle a également ralenti le développement du parc d’énergies renouvelables. Et l’apport de ces nouvelles capacités reste limité.

D’autre part, les situations de tension sur l’approvisionnement électrique sont « aujourd’hui structurellement plus probables que par le passé ». La France dispose actuellement, selon RTE, « d’un parc de production d’électricité et d’une capacité d’adaptation de la consommation strictement ajustés au critère fixé par les pouvoirs publics, sans aucune capacité excédentaire » (fermeture de Fessenheim et de centrales thermiques au fioul et au charbon). Une situation qui devrait perdurer jusqu’en 2023.

Ecowatt généralisé à tout le territoire métropolitain

En cas de difficulté, le gestionnaire du réseau ferait appel à l’effacement, notamment dans la consommation industrielle, à une légère baisse de tension sur le réseau de distribution, et en dernier recours, à l’organisation de coupures d’électricité temporaires, anticipées, localisées et tournantes, « préservant les consommateurs sensibles ».

EcowattEnfin RTE généralise à tout le territoire métropolitain, à partir de ce mois de novembre, le dispositif Ecowatt, qui a fait ses preuves depuis plus d’une dizaine d’années en Bretagne, puis en région PACA. « Cette météo du système électrique a pour mission d’aider les Français à consommer mieux et au bon moment ». RTE appelle donc chaque Français à se mobiliser en adoptant des gestes simples au bon moment. Ecowatt lui en donne les moyens. L’inscription est d’ores et déjà possible à cette adresse.

Source : RTE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.