Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Audi lance la production de l’e-diesel

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Audi, impliqué dans la recherche et le développement de carburants alternatifs depuis plusieurs années, a sorti les premiers litres de l’e-diesel, annoncé il y a déjà deux ans : un carburant produit à partir d’électricité renouvelable, de CO2 et d’eau.

L’objectif du projet de la marque allemande était d’obtenir avec un moteur diesel un bilan carbone proche de celui d’un véhicule électrique. D’où l’installation à Dresde (Allemagne) d’une usine pilotée par Sunfire, un partenaire d’Audi, pour produire des carburants participant à l’atteinte de cet objectif. Pour fabriquer cet e-diesel, mélange d’eau, de CO2 et d’hydrogène à haute pression et haute température, le constructeurs utilise de l’électricité générée à partir de sources renouvelables (éolien, solaire ou hydroélectricité) pour produire de l’hydrogène. Il utilise un procédé d’électrolyse à haute température (800°), dans lequel il récupère la chaleur.audi

L’hydrogène est ensuite mélangé à du dioxyde carbone, principalement fourni par une unité de production de biogaz, mais une partie est aussi capturée dans l’air ambiant dans une usine dédiée. Le mélange sous pression et à haute température de l’hydrogène et du CO2 permet de produire du monoxyde de carbone, de l’hydrogène et de l’eau, à partir desquels est synthétisé ce liquide énergétique, baptisé Blue Crude, comparable à du pétrole brut, mais qui ne contient ni soufre, ni hydrocarbures aromatiques. Raffiné, il devient l’e-diesel.

Les tests en laboratoire ont montré qu’il pouvait toute aussi bien être utilisé en mélange avec du gazole classique que tout seul, sans modification de moteur. Audi annonce que le rendement de cette technologie est de 70 %, et que la production de ce carburant atteindra 3 000 litres dans les prochains mois, une goutte d’eau en comparaison des volumes issus du pétrole. « Ce diesel synthétique, produit à partir de CO2, est une étape fondamentale dans nos recherches sur le développement durable. Si nous parvenons à étendre l’utilisation du CO2 en tant que matière première, nous contribuerons à la protection du climat et à l’utilisation efficiente des ressources, et nous mettrons en place les fondamentaux de l’énergie verte, » a expliqué la firme dans un communiqué.

La marque allemande continue d’autre part les recherches pour développer une gamme d’e-fuels, qui comprend l’e-gasoline (essence) avec la start-up Bioénergies en France, l’e-gaz (méthane synthétique), et le carburant e-éthanol, avec la compagnie américaine Joule.

Sources : Industrie & Technologies, Caradisiac, Autoplus

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les derniers articles

Abonnez-nous au blog !

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.