Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Australie : 3 000 km de course en voiture solaire

Le 8 octobre, a débuté en Australie une course automobile d’un genre particulier puisqu’elle est réservée aux véhicules propulsés à l’énergie solaire. L’objectif en est de promouvoir cette énergie et plus généralement de sensibiliser aux énergies renouvelables.
course de voitures solaires
Le Word Solar Challenge (défi solaire mondial), dont la première édition a vu le jour en 1987, a démarré de Darwin (Territoire du Nord) et doit traverser tout le cœur désertique du pays. Les participants devront rallier Adélaïde (Australie-Méridionale) quelque 3 000 kilomètres plus loin. Le règlement de la course autorise le stockage d’une petite quantité d’énergie, solaire et cinétique. Les véhicules expérimentaux ont été développés pour la plupart par des universités ou des entreprises privées.

Le samedi 7, les 41 équipes internationales engagées ont effectué des tours de pistes sur le circuit de Darwin, afin de déterminer les positions de départ. L’équipe néerlandaise, vainqueur de la dernière édition (2015, distance parcourue en 33, 03 heures), voulait défendre son titre, mais c’est un équipage belge qui a décroché la pole-position à une vitesse moyenne de 83,4 km/h. Cette année, des équipes venues des Etats-Unis, d’Australie, de Malaisie, d’Inde et d’Afrique du Sud ou encore de Hong Kong, de Singapour ou encore d’Iran, figurent aussi parmi les participants. Par le passé, le co-fondateur de Google, Larry Page, et le co-fondateur des voitures électriques Tesla, J.B.Straubel, ont participé à cette course.

Les équipages peuvent conduire entre 8.00 h et 17.00 h. Ils doivent ensuite établir leur camp pour la nuit au bord de la route. Les bolides profilés au look futuriste qui courent dans la catégorie challenger participent à cette course pour promouvoir la recherche concernant les voitures solaires, mais aussi celle en matière de design. On trouve à côté des voitures plus pratiques, courant dans la catégorie cruiser, qui peuvent accueillir jusqu’à 4 occupants.

« Bien sûr, le but de ce défi n’est pas seulement d’aller vite, ou de mettre au point des technologies qui ne parviendront jamais au grand public » a expliqué le directeur de l’événement, Chris Selwood. « Notre fondateur Hans Tholstrup et les concurrents actuels et passés sont tous déterminés à fabriquer des voitures solaires à énergie durable, et à faire de l’énergie renouvelable une réalité. »

Sources : Le Point, Le Courrier Australien

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.