Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Baisse de 8 % de la consommation européenne d’énergie entre 2006 et 2012

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Selon un communiqué d’Eurostat, organisme européen chargé de l’information statistique à l’échelle communautaire, la consommation d’énergie a baissé de 8 % dans l’Union Européenne (28 Etats membres), entre 2006 et 2012. Le taux de dépendance énergétique s’établissait en moyenne à 53 % cette même année, tandis que l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables représentaient plus de la moitié de la production d’énergie.

En 1990, la consommation intérieure brute d’énergie s’établissait à  1 670 millions de tonnes équivalent pétrole (tep), elle a culminé à 1 830 millions de tep en 2006, pour diminuer progressivement jusqu’à 1 680 millions de tep en 2012, soit 8 % de moins que 6 ans auparavant. La production d’énergie primaire (794 millions de tep dan l’UE28 en 2012) se répartie de la manière suivante : la part la plus importante provient de l’énergie nucléaire (29 %), puis des énergies renouvelables (22 %), des combustibles solides (21 %), du gaz (17 %) et enfin du pétrole brut (10 %).

La consommation intérieure brute d’énergie a reculé dans 24 états membres entre 2006 et 2012. Les 5 plus gros consommateurs sont l’Allemagne (avec 319 millions de tep, en recul de 9,2 %), la France (258 millions de tep, en recul de 5,3 %), le Royaume-Uni (202 millions de tep, en recul de 12,2 %), l’Italie (163 millions de tep, en recul de 12 %) et l’Espagne (127 millions, en recul de 11,9 %). Ces pays correspondent logiquement aussi aux 5 états les plus peuplés. Ils représentent à eux seuls 64 % de la consommation totale d’énergie et 77 % de la baisse constatée entre 2006 et 2012. La consommation énergétique n’a d’ailleurs progressé que dans 4 états : l’Estonie (+11,6 %), les Pays-Bas (+2,9 %), la Pologne (+0,8 %) et la Suède (+0,4 %).

En 2012, seul le Danemark a été exportateur net d’énergie, avec un taux de dépendance négatif. Mais 5 des Etats membres se situent à un taux de dépendance inférieur à un tiers : l’Estonie (17 %), la Roumanie (23 %), la République Tchèque (25 %), la Suède (29 %), les Pays-Bas et la Pologne (31 %). Parmi les taux les plus élevés, par contre, on trouve Malte (100 %), le Luxembourg et Chypre (97 %) et l’Italie (85 %). La France se situe à un taux de 48 %. Les plus gros producteurs d’énergie de l’UE28 étaient en 2012 la France (133 millions de tep, soit 17 % de la production totale),l’Allemagne (16 %), le Royaume-Uni (15 %) et la Pologne (9 %), la France et l’Allemagne étant les principaux producteurs d’énergie nucléaire.

En ce qui concerne la production issue de sources renouvelables, l’Allemagne, bien entendu en tête (32 millions de tep, soit 19 %), la France (12 %), la Suède et l’Italie (10 %), et l’Espagne (8 %) représentent les cinq plus gros producteurs.

Source : Eurostat

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.