Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Baisse de 8 % de la consommation européenne d’énergie entre 2006 et 2012

Selon un communiqué d’Eurostat, organisme européen chargé de l’information statistique à l’échelle communautaire, la consommation d’énergie a baissé de 8 % dans l’Union Européenne (28 Etats membres), entre 2006 et 2012. Le taux de dépendance énergétique s’établissait en moyenne à 53 % cette même année, tandis que l’énergie nucléaire et les énergies renouvelables représentaient plus de la moitié de la production d’énergie.

En 1990, la consommation intérieure brute d’énergie s’établissait à  1 670 millions de tonnes équivalent pétrole (tep), elle a culminé à 1 830 millions de tep en 2006, pour diminuer progressivement jusqu’à 1 680 millions de tep en 2012, soit 8 % de moins que 6 ans auparavant. La production d’énergie primaire (794 millions de tep dan l’UE28 en 2012) se répartie de la manière suivante : la part la plus importante provient de l’énergie nucléaire (29 %), puis des énergies renouvelables (22 %), des combustibles solides (21 %), du gaz (17 %) et enfin du pétrole brut (10 %).

La consommation intérieure brute d’énergie a reculé dans 24 états membres entre 2006 et 2012. Les 5 plus gros consommateurs sont l’Allemagne (avec 319 millions de tep, en recul de 9,2 %), la France (258 millions de tep, en recul de 5,3 %), le Royaume-Uni (202 millions de tep, en recul de 12,2 %), l’Italie (163 millions de tep, en recul de 12 %) et l’Espagne (127 millions, en recul de 11,9 %). Ces pays correspondent logiquement aussi aux 5 états les plus peuplés. Ils représentent à eux seuls 64 % de la consommation totale d’énergie et 77 % de la baisse constatée entre 2006 et 2012. La consommation énergétique n’a d’ailleurs progressé que dans 4 états : l’Estonie (+11,6 %), les Pays-Bas (+2,9 %), la Pologne (+0,8 %) et la Suède (+0,4 %).

En 2012, seul le Danemark a été exportateur net d’énergie, avec un taux de dépendance négatif. Mais 5 des Etats membres se situent à un taux de dépendance inférieur à un tiers : l’Estonie (17 %), la Roumanie (23 %), la République Tchèque (25 %), la Suède (29 %), les Pays-Bas et la Pologne (31 %). Parmi les taux les plus élevés, par contre, on trouve Malte (100 %), le Luxembourg et Chypre (97 %) et l’Italie (85 %). La France se situe à un taux de 48 %. Les plus gros producteurs d’énergie de l’UE28 étaient en 2012 la France (133 millions de tep, soit 17 % de la production totale),l’Allemagne (16 %), le Royaume-Uni (15 %) et la Pologne (9 %), la France et l’Allemagne étant les principaux producteurs d’énergie nucléaire.

En ce qui concerne la production issue de sources renouvelables, l’Allemagne, bien entendu en tête (32 millions de tep, soit 19 %), la France (12 %), la Suède et l’Italie (10 %), et l’Espagne (8 %) représentent les cinq plus gros producteurs.

Source : Eurostat

 

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.