Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Baromètre Energie-Info 2016 : la connaissance de l’ouverture du marché progresse, mais…

médiateur de l'énergie et linky, chèque énergie...Le Médiateur National de l’Energie a publié les résultats de la 10ème vague de son Baromètre Energie-Info. Si l’édition 2016 montre que la connaissance de l’ouverture à la concurrence des marchés du gaz naturel et de l’électricité progresse chez les usagers, une forte inertie persiste malgré tout. Toujours mitigés concernant Linky, les Français se déclarent par contre largement favorables au chèque énergie.

En 2016, plus de la moitié des Français savent qu’ils peuvent changer de fournisseur d’énergie (52 % pour l’électricité et 54 % pour le gaz), des chiffres qui progressent, mais relativement lentement depuis 2013. Mieux informés cependant, les consommateurs perçoivent positivement l’ouverture du marché (plus des deux tiers), bien que, paradoxalement, plus des trois quarts déclarent en pas avoir l’intention d’aller voir un autre fournisseur.

Bien informés ? Cela reste toutefois à voir sur certains points, puisque les trois quarts pensent toujours qu’EDF et Engie sont une seule et même entreprise ou tout au plus deux entreprises non-concurrentes : depuis 2007 et des changements de nom plus loin, la proportion n’a toujours quasiment pas bougé.

Alors que les usagers étaient 79 % à se déclarer préoccupés par le montant de leur facture d’énergie, ils ne sont plus que 71 % cette année, et sont aussi moins nombreux à percevoir comme importante la part des factures d’énergie dans les dépenses du foyer (56 % en 2016 contre 67 % en 2013). Ils sont moins aussi à restreindre le chauffage (33 % contre 42 %) et 8 % déclarent avoir des difficultés de paiement contre 13 % en 2012. De même, s’ils continuent en majorité à penser que les prix de l’électricité et du gaz naturel vont augmenter, la proportion est passée de 94 % en 2012 à 67 % en 2016 pour le gaz et de 88 % (2012) à 71 % (2016) pour l’électricité. Une moindre inquiétude que le Médiateur attribue toutefois à la conjugaison de températures plus douces et de la baisse des prix de l’énergie.

Les Français sont favorables à 73 % au chèque énergie, qui doit remplacer les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité en 2018 et est actuellement en expérimentation dans 4 départements. Mais les compteurs communicants, abordés par le Baromètre pour la seconde année consécutive, font toujours l’objet d’une perception mitigée : si 55 % des personnes en ont entendu parler, près d’un tiers déclare y être opposé. Entre suppression d’emplois, une utilité mal perçue et une préférence pour les contacts humains, les raisons sont nombreuses et s’ajoutent aux craintes liées aux ondes et à la protection des données, deux motifs autour de 10 % chacun.

Seuls 42 % des usagers perçoivent l’intérêt de Linky pour réaliser des économies d’énergie : pour 58 %, un boîtier affichant la consommation à l’intérieur du logement serait plus utile, dispositif prévu hélas que pour les foyers les plus modestes.

Source : Médiateur National de l’Energie

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

2 réponses sur “Baromètre Energie-Info 2016 : la connaissance de l’ouverture du marché progresse, mais…”

    1. Près de la moitié des panélistes du projet TBH ont bouclé une année de consommation, les autres sous deux mois. Nous aurons donc les données complètes en fin d’année et pourrons sortir les premiers résultats. Il semble qu’il y a bien une économie constatée, mais… suspense encore quelques temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.