Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Belgique : une pénurie d’électricité pour 2015 ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

centrale tihangeSelon un rapport de l’administration de l’énergie belge, la Belgique risquerait le black-out en 2015 en cas d’arrêt définitif, prévu depuis 2003, de trois réacteurs nucléaires dans les centrales de Doel et de Tihange. Face à ce risque de pénurie annoncée, le gouvernement du pays pourrait revoir sa copie de sortie du nucléaire qui devait s’étaler de 2015 à 2025.

La Belgique compte au total 7 réacteurs nucléaires en activité, 4 pour la centrale de Doel (au nord), 3 pour celle de Tihange (au sud), qui étaient en 2011 à l’origine de 57 % (45 937 GWh) de l’électricité totale produite par le pays (80 600 GWh), selon la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG) . Mais la loi de sortie du nucléaire votée en 2003 prévoit l’arrêt définitif de 3 réacteurs dès 2015 : les réacteurs 1 et 2 de Doel, et le réacteur 1 de Tihange, les plus anciens. Ces trois réacteurs ont une capacité de 2 000 MW, sur les 16 000 que totalise la Belgique, et rien ne peut actuellement les remplacer. La capacité deviendra donc insuffisante dès 2015 et black-out assuré, alerte l’administration de l’énergie, et ceci s’aggravera encore dans les années suivantes, la sortie définitive du nucléaire étant prévue en 2025.

Face à cette situation, le gouvernement belge va donc devoir s’adapter. Le secrétaire d’Etat à l’énergie, Melchior Wathelet, à d’ores et déjà déclaré au micro de RTL Belgique : « Avoir des décisions qui pourraient mettre en péril les Belges en termes d’approvisionnement en électricité, je ne ferai pas. Et donc, comme la loi le prévoit d’ailleurs, la fermeture des centrales nucléaires est conditionnée à la sécurité d’approvisionnement. » Pour éviter cette pénurie, la Belgique pourrait donc revoir les dates d’extinction des réacteurs de Doel et maintenir celui de Tihange en activité 10 ans de plus, afin d’éviter une crise énergétique. Dangereux, selon les écologistes de Greenpeace, car cela équivaut à maintenir un niveau de risque élevé pour les 800 000 habitants dans un rayon de 30 km autour de cette dernière centrale.

Le gouvernement belge étudie parallèlement d’autres pistes : des mesures de soutien des centrales à gaz ainsi que des moyens de production renouvelable sont à l’étude, et dévoilera le plan d’équipement électrique du royaume au début de l’été.

Sources : RTL Belgique, 7 sur 7, Pays de Huy (image)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Belgique : une pénurie d’électricité pour 2015 ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.