Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bientôt des avions 100 % électriques en Norvège ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Après les voitures électriques, fortement implantées dans le pays, et les bateaux électriques, déjà utilisées sur une ligne de ferry, la Norvège confirme qu’elle veut continuer à jouer un rôle en tête de la mobilité électrique en se tournant vers des avions 100 % électriques, notamment pour ses lignes intérieures.

Avion électrique

Un pays en pointe sur le transport électrique

Pourtant gros producteur de pétrole, la Norvège est à la pointe du transport électrique. Elle est déjà le premier pays mondial dans l’électrification du transport routier, si l’on considère le nombre de voitures électriques par rapport à la population. En 2017, les voitures électriques ou hybrides y ont représenté plus de la moitié des nouvelles immatriculations. Elle s’intéresse également au bateau électrique : après avoir mis en service en 2015 un premier ferry électrique (qui dispose cependant d’une motorisation classique de secours), elle compte en exploiter une cinquantaine d’ici à 2020. Elle prévoit aussi de lancer dès cette année le premier cargo 100 % électrique et autonome au monde. Il ne lui restait plus qu’à s’attaquer au transport aérien : c’est donc chose faite avec ce projet d’avion électrique pour desservir les lignes à court-courrier.

Des vols intérieurs 100 % électriques

Avinor, le gestionnaire des aéroports norvégiens, estime que toutes les lignes intérieures du pays, ainsi que les vols internationaux vers les autres capitales scandinaves, seront concernées. Ainsi, un représentant de l’organisme public, Dag Falk-Petersen, a déclaré : « Nous estimons que tous les vols d’une durée de jusqu’à 1,5 heure peuvent être couverts par des avions totalement électriques. » Dans ce but, le gestionnaire aéroportuaire doit prochainement lancer un appel d’offres pour un appareil de 19 places à propulsion électrique, utilisable dès 2025 sur une ligne commerciale expérimentale.

Selon les estimations officielles, le transport aérien représente 2,4 % des émissions de gaz à effet de serre du pays, si ‘on ne considère que les liaisons intérieures, et le double avec les liaisons internationales. Mais l’électrification des lignes intérieures permettrait aussi de diviser au moins par 2 le niveau sonore et le coût d’exploitation des avions. « Quand nous aurons atteint notre objectif, le transport aérien ne sera plus un problème pour le climat mais une solution » affirme le représentant d’Avinor. En attendant, il compte toutefois sur les technologies intermédiaires, comme le biocarburant ou des solutions hybrides.

Sources : Le Figaro, Automobile Propre

Source image : Automobile Propre

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.