Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bientôt des îles solaires sur le lac de Neuchâtel (Suisse)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
ile solaire sur le lac de Neuchatel
Une mini-île solaire, telle que présentée sur le site de Nolaris, partenaire du projet neuchâtelois (DR Nolaris – LeTemps.ch)

Le canton de Neuchâtel (Suisse) vient de repousser les oppositions des pêcheurs professionnels du lac, qui s’opposaient à l’implantation d’îles solaires sur l’eau : trois îles rondes, chargées de panneaux photovoltaïques, pourraient donc faire leur apparition dans les prochains mois sur les eaux du lac, installées dans la zone riveraine intérieure de 150 mètres depuis la rive.

Il s’agit d’un projet du fournisseur d’énergie Viteos qui cherche des alternatives au déploiement de panneaux photovoltaïques sur les terres et veut tester dans un premier temps de nouvelles technologies. D’où l’idée de l’implantation de trois îles rondes, d’un diamètre de 25 mètres sur le lac. Chacune de ses îles, indépendantes des deux autres, portera 100 capteurs photovoltaïques. Elles auront pour originalité de suivre le mouvement du soleil en tournant de 220° dans la journée et de reprendre la nuit leur position initiale, un mécanisme de rotation plus efficace en raison de la faible résistance de l’eau. Cette solution permettrait à Viteos d’augmenter sa production d’électricité tout en privilégiant les énergies renouvelables, produites localement.

« Il s’agit aussi d’améliorer les solutions mécaniques, de tester les effets de l’humidité, de l’érosion, du vent, des vagues et même de la neige et du gel sur ce type de construction » précise Philippe Burri, directeur technique de Viteos. Reliées à la rive par des câbles, ces îles de production d’électricité seront directement raccordées au réseau de distribution. Grâce au choix de matériaux recyclables, ces plateformes tournantes, reposant chacune sur une structure gonflable, légère et de moindre impact sur l’environnement, arrimée par câbles à des blocs de béton posés au fond du lac , pourront être démontées dans 25 ans et leurs composants retraités, le site reprenant alors son aspect original.

Mais les 35 pêcheurs professionnels neuchâtelois, vaudois et fribourgeois du lac (ils y pêchent de la féra et de la bondelle) estiment que cette solution restreint leur zone de pêche, déjà réduites par les piscines et les installations de ski nautique, et craignent surtout que le projet ne crée un précédent qui entrainera d’autres grandes entreprises à utiliser le lac pour leurs projets de développement. Ils entendent déposer, comme ils en ont la possibilité, un dernier recours au Tribunal Administratif, mais la ville de Neuchâtel a d’ores et déjà signé le permis de construire.

Sources : Romandie.com, Enerzine, Le Temps (image)

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.