Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Bientôt des pylônes électriques esthétiques ?

Des pylones électriques aux formes humainesRien de plus triste dans le paysage que des pylônes électriques banals, qui sont certes indispensables au transport de l’électricité, mais il faut bien le dire, sont fort peu esthétiques, même en couleurs. Mais cela pourrait bien changer : une société d’architecture américaine, Choi+Shine, s’est attaqué à ce problème et a établi un projet baptisé « la terre des géants » pour l’Islande, et créé des pylônes à forme humaine qui altèreraient moins le paysage. Ceux-ci lui ont d’ailleurs permis de remporter le prix d’Architectures non Bâties de Boston 2010.

Réalisés en acier, verre et béton, ces géants de quelques 50 m de haut pourraient, selon le paysage qu’ils traversent, prendre la forme de personnages grimpant ou marchant, se croisant en se regardant, ou même s’étirer en hauteur pour supporter des lignes sur de longues distances plates pour mieux s’intégrer au panorama. Selon les architectes :

De subtiles variations dans les mains et la tête combinées à des positions différentes des membres en x, y et z, permettent une grande variété d’expressions.

Les silhouettes-pylônes peuvent être placées par deux, marchant dans la même direction ou dans des directions opposées, s’observant du coin de l’oeil, s’agenouillant ou tendant la tête en direction d’une ville.

Pour cela, le processus de fabrication n’en serait pas plus complexe : chaque composant (tête, torse, bras ou jambes) pourrait être fabriqué en série, puis assemblé sur place dans la position désirée à l’aide d’éléments de fixation. La standardisation des éléments permettrait ainsi de réduire les coûts de production.

Les architectes de la société Choi+Shine ne cherchent d’ailleurs pas à cacher leur source d’inspiration :

Comme les statues de l’Île de Pâques, l’idée est que ces cariatides modernes hautes de 50 mètres gagneront une autorité tranquille, appartenant au paysage et servant les gens, transportant silencieusement l’électricité à travers les paysages, de jour et de nuit, par beau temps ou sous la neige.

Malgré le prix qui a récompensé cette création originale, la société islandaise de transport de l’électricité n’a pas encore donné son accord pour la réalisation de ce projet.

Sources : Société 2000 Watts, Habitat Durable

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.